Publicité

16 septembre 2021 - 12:00

Kiosque de montres au Carrefour Saint-Georges

L’heure de la fermeture a sonné pour Mon Tic Tac

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Toutes les réactions 3

Après 26 années de services, il est temps pour le kiosque Mon Tic Tac de fermer ses portes au Carrefour Saint-Georges. 

La propriétaire, Christine Veilleux, a pris la lourde décision de fermer son commerce de montres qu’elle avait racheté de sa mère, il y a 14 ans. 

Une équipe soudée
Louise Vachon a fondé ce commerce, qui faisait partie d’une franchise, en 1996. Un an et demi plus tard, elle est finalement tombée enceinte et a décidé de vendre. 

C’est donc Denise Morin qui a repris le flambeau en 1998. Paulette Théberge est ensuite devenue une fidèle employée. Puis, la propriétaire a rapidement bénéficié de l’aide de sa fille Christine Veilleux qui, dès l’âge de 13 ans, venait travailler au kiosque durant ses fins de semaine. 

Par la suite, Christine Veilleux est partie étudier le design graphique. Au retour de ses études, Denise Morin souhaitait vendre à nouveau le commerce. La jeune femme, tout juste diplômée, a alors décidé de suivre la trace de sa mère et de sortir le commerce de la franchise. Elle a ainsi pris complètement en main Mon Tic Tac en 2007. 

À ce jour, Paulette et Denise, âgée de 77 et 71 ans, travaillent toujours aux côtés de Christine car leur lien d’attachement est fort, mais elles souhaitent prendre leur retraite. 

« On est resté les trois mêmes personnes pendant 25 ans. Les gens sont habitués de nous voir et aiment notre service », a indiqué Christine Veilleux.

Des conditions financières compliquées
De nombreuses raisons sont à l’origine de cette nouvelle, notamment le manque criant d’employés. « Je ne trouve personne pour travailler en semaine, en fin de semaine ou de soir. Je travaille six jours sur sept mais j’aimerais avoir une famille et des enfants », a témoigné l’actuelle propriétaire qui souhaite désormais changer de carrière et avoir plus de temps libre. 

Qui plus est, la pandémie mondiale de COVID-19 a inévitablement engendré des pertes financières non négligeables et a créé une incertitude pour l’avenir. C’est pour ces raisons qu’elle a choisi de ne pas renouveler son bail au sein du centre commercial. « On ne peut pas savoir où en sera dans cinq ans avec ces circonstances. »

Christine Veilleux avait aussi pensé à agrandir son commerce en créant une boutique de vente de cadeaux et de montres, mais elle n’a rien trouvé qui lui correspondait. Parfois, le loyer était trop dispendieux ou bien la localisation n’était pas à la hauteur de ses attentes. 

« J’ai même essayer de vendre cette année mais les circonstances ne sont pas propices à l’achat d’entreprise avec la pandémie. »

Après avoir exploré toutes les options possibles, cette commerçante est certaine de sa décision et les portes fermeront définitivement le 31 octobre prochain. 

Un lien particulier avec les clients
« On reçoit vraiment une belle dose d’amour de nos clients, j’ai reçu au moins 300 messages sur Facebook de gens qui sont déçus qu'on ferme. »

En effet, les clients semblent attachés à ce kiosque qui propose un important choix de montres mais également pour les services qui y sont offerts, comme le remplacement de piles ou de vitres. 

D'après la propriétaire, des clients venaient même de Québec en expliquant que c’était le seul endroit où il y avait autant de choix dans la grande région. 

Attachée à ses clients, le dernier au revoir va être difficile pour Christine Veilleux. 

« Ce qui va me manquer le plus c'est de voir les gens. J’ai des clients qui m'ont vu grandir! Il y en a qui viennent toutes les semaines prendre leur marche et ils nous saluent. Et puis, c’est comme mon bébé ma boutique. »

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • T'es tellement travaillante maman
    Une belle exemple

    ANNE THEBERGE - 2021-09-16 14:36
  • C'est vraiment dommage les commerces ferment les uns apres les autres ... le carrefour se vide ...

    Sophie - 2021-09-16 18:28
  • En effet, fermer ce Tic Tac est une grande perte, ces dames étaient courtoises, c’est toujours chez-elles que je suis venue.
    Merci pour vos loyaux services, votre bonne humeur, femmes de solutions!
    Ce temps de crise brise beaucoup trop sur son passage !
    Monsieur Legault, est-il emphatique à ces petits commerces et leurs histoires !

    Céline - 2021-09-16 18:36