Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

CNESST

Des milliers de travailleurs retournent besogner à leurs bureaux

durée 08h00
10 novembre 2021
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Après des mois en télétravail, plusieurs employés devront retourner à leurs bureaux avec l’assouplissement des mesures sanitaires. La CNESST encourage toutefois les milieux de travail à se tourner vers une formule hybride, en présentiel et en télétravail, pour une transition réussie.

« Il s’agit d’une excellente nouvelle puisque c’est le signe que la situation épidémiologique s’améliore au Québec. Cela représente aussi une bouffée d’air frais, notamment pour les centres-villes, qui attendent une relance plus soutenue de l’activité économique », indique Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

Dans les milieux de travail la distanciation minimale entre les personnes diminue de deux mètres à un mètre à l’intérieur. À plusieurs endroits, il est difficile de pouvoir faire respecter cette mesure. Alors, il est suggéré de continuer à utiliser un équipement de protection individuelle ou une barrière physique.

Les employeurs devraient se doter d’un protocole de retour au bureau pour définir les mesures nécessaires et de mettre en place un environnement sain et sécuritaire. Cela permettra notamment à tous les travailleurs et travailleuses de s’adapter à la distanciation physique, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Des mesures toujours importantes

L’employeur doit mettre en œuvre les mesures de prévention suivantes :  -élaborer une procédure d’exclusion des personnes symptomatiques et la mettre en œuvre ;

-respecter la distanciation physique d’un mètre dans les espaces de bureaux ;

-installer ou maintenir des barrières physiques si la distanciation ne peut pas être respectée, ou obliger le port d’un masque de qualité ;

-promouvoir le lavage des mains et l’étiquette respiratoire ( tousser et éternuer dans un mouchoir ou dans le coude) ;

-planifier le retour graduel et ordonné de son personnel, ce qui permet de vérifier l’efficacité et le respect des mesures de prévention mises en place ;

-informer les travailleuses et les travailleurs des mesures de prévention devant être respectées.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


18 août 2022

LS Bilodeau investit 2,5 M$ pour agrandir ses locaux à Saint-Éphrem

Le manufacturier LS Bilodeau, installé à Saint-Éphrem, a investi 2,5 millions de dollars pour accroitre sa capacité de production en agrandissant ses installations. Ainsi, l'entreprise spécialisée dans la fabrication d’équipements acéricoles et d’appareils de chauffage passera de 35 000 à 50 000 pieds de plancher, soit 15 000 pieds ...

17 août 2022

Caisse de dépôt: perte de 33,6 G$ pour les six premiers mois de 2022

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) devra tricoter serré pour refermer le trou qui s’est ouvert dans le bas de laine des Québécois après le pire semestre des 50 dernières années sur les marchés. Au 30 juin dernier, la Caisse enregistrait, pour les six premiers mois de 2022, un rendement négatif de -7,9 %, soit une perte de 33,6 ...

17 août 2022

Le 42e Souper annuel des gens d’affaires de La Nouvelle-Beauce se tiendra le 19 octobre

Trois personnalités seront honorées lors du 42e Souper annuel des gens d’affaires de La Nouvelle-Beauce prévue le 19 octobre prochain au Centre Caztel de Sainte-Marie. En effet, Annette et Benoît Baillargeon, cofondateurs de Groupe Baillargeon, seront intronisés au sein du Club des Bâtisseurs de La Nouvelle-Beauce alors que François Faucher, ...