Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

En attente d'approbation de Santé Canada

L'entreprise québécoise Medicago dit que son vaccin contre la COVID-19 est efficace

durée 10h30
7 décembre 2021
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

L’entreprise québécoise Medicago affirme que son vaccin contre la COVID−19 à base de plantes offre une forte protection contre le virus et qu’elle demandera bientôt l’approbation réglementaire de Santé Canada.

Medicago a annoncé mardi que son vaccin à deux doses était efficace à 71% pour prévenir les infections à la COVID−19 dans une vaste étude qui comprenait plusieurs variants, dont le Delta. Les résultats de la société n’incluent pas le variant émergent Omicron, qui ne circulait pas pendant la période d’étude.

L’entreprise de Québec a déclaré qu’elle demanderait l’approbation canadienne « imminemment » et a également entamé le processus d’approbation auprès des organismes de réglementation des États−Unis, du Royaume−Uni et d’autres pays. La société a dit qu’elle se préparait également à envoyer ses données à l’Organisation mondiale de la santé.

Medicago utilise des plantes comme usines vivantes pour faire pousser des particules pseudo−virales, qui imitent la protéine de pointe qui recouvre le coronavirus. Son partenaire britannique GlaxoSmithKline fournit au vaccin un produit chimique stimulant le système immunitaire appelé adjuvant.

Alors que de nombreux vaccins contre la COVID−19 ont été déployés dans le monde, les autorités sanitaires mondiales recherchent des candidats supplémentaires dans l’espoir d’augmenter l’offre dans les pays en développement. Alors que le variant Omicron se propage, des experts ont prévenu que le coronavirus continuera de prospérer tant que de vastes régions du monde ne seront pas vaccinées.

L’étude de Medicago a impliqué 24 000 volontaires adultes qui ont reçu le vaccin ou une injection placebo et qui ont été suivis pour identifier les infections et les complications liées à la COVID−19. Ils ont reçu deux injections à trois semaines d’intervalle.

La société a déclaré qu’aucun problème de sécurité grave n’avait été détecté et que les effets secondaires courants comme la fièvre ou la fatigue étaient «légers à modérés» et disparus en trois jours ou moins. Les résultats ont été publiés dans un communiqué de presse et n’ont pas encore été vérifiés de manière indépendante par des experts.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Abaissement du niveau de la rivière Chaudière

La Ville de Saint-Georges informe les utilisateurs du plan d’eau en amont du barrage Sartigan que le niveau de la rivière Chaudière sera abaissé de 0,5 mètre en bas du niveau des déversoirs, du lundi 4 juillet au vendredi 8 juillet.   L’abaissement du niveau de la rivière Chaudière est nécessaire afin de permettre à  l’entrepreneur Cimota de ...

28 juin 2022

Isabelle Le Ber nommée présidente-directrice générale de l'ÉEB

Le conseil d’administration de l’École d’Entrepreneurship de Beauce (ÉEB) vient de nommer Isabelle Le Ber à titre de présidente-directrice générale, devenant ainsi la toute première femme à occuper la fonction au sein de cet organisme. En poste comme directrice générale depuis 2015, elle succède à Martin Deschênes, qui a agi comme président ...

28 juin 2022

Un bureau d’information touristique de la Beauce à Saint-Georges

La ville de Saint-Georges a désormais un bureau d’information touristique de la Beauce. Le 23 juin, une trentaine d’élus, de partenaires et d’alliés ont assisté à l'inauguration de ce nouveau bureau situé au 12006, 1re avenue (local adjacent à la savonnerie Histoire de Bulles). Cette initiative est celle de Destination Beauce. Le conseil ...