Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Deux semaine pour tout refaire

Le resto-bar Le Brûlé fait peau neuve grâce à son nouveau propriétaire 

durée 18h00
6 octobre 2022
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste de l’Initiative de journalisme local

Un homme d’affaires de Saint-Jean-sur-Richelieu, Anthony Desjardins, a eu un coup de cœur pour la région et a racheté le resto-bar Le Brûlé à Saint-Côme-Linière.

Accompagné de son beau-père, Claude Carrier, il remet l'établissement à neuf et prévois une ré-ouverture dans la prochaine semaine.

« J’avais vu l’annonce, je trouvais que c’était intéressant. L'immobilier est beaucoup moins cher ici, par rapport à d’où on vient, sur la Rive-Sud de Montréal. On est tombé en amour avec la région quand on a visité la place », a raconté le nouveau propriétaire à EnBeauce.com.

Il a également précisé qu’il conservait tous les employés qui se trouvaient déjà dans l’entreprise. Ceux-ci ont même été contactés pour prêter main-forte durant les travaux.

C’est Claude Carrier qui sera le gérant de l’établissement. Il travaille dans le milieu de la restauration depuis plus de 30 ans. « Le bâtiment a été construit en 1976 et je ne pense pas qu’il y ait eu des travaux de rénovation depuis. On va essayer de le ramener aux goûts du jour en 2022 », a-t-il confié. 

Très intéressé par l’histoire du village, il prévoit également une collaboration avec la Société historique de Saint-Côme-Linière pour afficher certaines de leurs photos sur ses murs.

La nouvelle salle du bar pourra accueillir 80 personnes. Une scène sera installée dans le but de recevoir des spectacles musicaux et des soirées karaoké. Quant au restaurant, il devrait disposer du même nombre de places, mais ouvrira ses portes quelques jours plus tard.

« Il y a beaucoup de clients déjà habitués depuis longtemps, mais on aimerait amener aussi du nouveau monde, plus jeune. Que les gens de Saint-Georges se disent que ça vaut la peine de venir à Saint-Côme », a précisé Claude Carrier.

Anthony Desjardins aimerait pouvoir travailler sur l’extérieur du bâtiment au printemps prochain.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


27 novembre 2022

Inégalités salariales: c'est comme si les femmes travaillaient gratuitement pendant plus d'un mois

Alors que la Loi sur l'équité salariale fêtait les 26 ans de son adoption le 21 novembre dernier, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) rappelle que, malgré tout le chemin parcouru, il reste encore du travail à faire pour atteindre cette équité et qu'une loi avec plus de mordant est nécessaire pour y arriver. « Comme le signalait l'Institut ...

26 novembre 2022

Les frères Lessard champions du concours Jeunes Agriculteurs d'élite du Canada

Les propriétaire de la Ferme Holdream à Saint-Honoré-de-Shenley, les frères Étienne et Guillaume Lessard, sont champions du concours Jeunes Agriculteurs d'élite du Canada. Il s'agit d'une entreprise de production laitière, grande culture, porcine et acéricole biologique. Rappelons qu'en août dernier, ils avaient remporté la section Québec, ce ...

23 novembre 2022

Loi 25 sur les données personnelles: la CCINB demande le report

Dans une lettre transmise au gouvernement du Québec, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie de la Nouvelle-Beauce ont interpellé hier, le nouveau ministre responsable de la Protection des renseignements personnels, Jean-François Roberge, afin de reporter l’application des dispositions de la ...