Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Étude économique réalisée par la firme Delorme Lajoie

Entreprises adaptées: des retombées économiques majeures

durée 12h00
10 juin 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
email
Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Une nouvelle étude économique réalisée par la firme Delorme Lajoie,  pour le compte du Conseil québécois des entreprises adaptées (CQEA), confirme les retombées économiques majeures des entreprises adaptées dans toutes les régions du  Québec, de même que leur impact fiscal positif pour les gouvernements.

L'enquête révèle que les 37 entreprises adaptées du Québec créent près de 4 000 emplois pour  des travailleurs avec limitations fonctionnelles, représentant une masse salariale de 221 millions $, en plus de générer des dépenses de près de 300 millions $ dans l’économie québécoise.

En Chaudière-Appalaches, on compte six entreprises du genre, qui embauchent 440 travailleurs avec limitations fonctionnelles et dépensent 49 millions $ dans l’économie du Québec. De ce nombre, deux sont en Beauce, soit Groupe Aptas, à Sainte-Marie (130 employés) et Chap Alliance, qui emploie 425 personnes dans ses trois installations, dont celles de Saint-Joseph et de Saint-Georges.

De plus, toujours selon cette étude, les entreprises adaptées rapportent davantage aux gouvernements du  Québec et du Canada, sur le plan fiscal, qu’elles n’en coûtent en subventions. Leur impact fiscal net se traduit par un gain annuel de 24 millions $ dans les coffres de l’État.

Les entreprises adaptées permettent d’intégrer sur le marché du travail des personnes qui, sans leur existence, dépendraient du soutien de l’État.

« L’impact social des entreprises adaptées est connu et reconnu depuis longtemps. Depuis  toujours, nous permettons aux personnes avec limitations fonctionnelles d’améliorer leur  qualité de vie, en plus de contribuer au développement de leur autonomie et de leur  employabilité. Ces nouvelles données jettent toutefois un éclairage nouveau sur leur apport  économique pour le Québec. Soutenir les entreprises adaptées et l’intégration en emploi des  personnes avec limitations, c’est aussi payant économiquement », souligne le directeur  général du CQEA, Stéphane Thériault. 

Méthodologie de l'étude
L’ensemble des impacts économiques, des coûts évités et des gains a été établi en prenant en  compte les dépenses des entreprises adaptées et les informations disponibles pour l’année  financière de 2021-2022, les données pour les années plus récentes étant incomplètes ou  indisponibles.

L’objectif recherché était de refléter, le plus fidèlement possible, les impacts  économiques engendrés par la présence et les actions des entreprises adaptées québécoises.  Une approche conservatrice dans l’évaluation des coûts évités et des gains économiques a  été privilégiée. 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


12 juin 2024

Une trentaine de jeunes trayeurs formés dans la région

Encore cette année, une trentaine de jeunes intéressés par l’agriculture ont eu la chance de participer à une formation visant à les initier aux bonnes pratiques de la traite des vaches laitières dans la région.   Ce sont les fermes Gaérol,  de Saint-Évariste-de-Forsyth, Lorka, de Sainte-Croix-de-Lotbinière et Val d’Irlande, à Irlande, qui ont ...

11 juin 2024

Grève demain dans deux scieries de Produits forestiers DG

Les membres des syndicats des travailleurs des scieries des produits forestiers DG, dans les établissements de Saint-Côme-Linière et de Sainte-Aurélie, seront en grève pour 24 heures, à compter de 5 h, demain matin (mercredi 12 juin). C'est le Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CCQCA–CSN), qui en a fait l'annonce cet après-midi, par ...

11 juin 2024

Québec verse 2,5 M$ à CHAP Alliance pour un centre de distribution

Le gouvernement du Québec et Investissement Québec ont accordé des prêts totalisant 2,5 millions de dollars à CHAP Alliance, afin de soutenir la construction d’un centre de distribution pour sa division de vente au détail, CHAP Aubaines, située à Saint-Georges. C'est le ministre délégué à l’Économie, Christopher Skeete, et le député de ...