Publicité
19 décembre 2018 - 04:00 | Mis à jour : 08:36

Olivier Couture se confie suite à Occupation double

Maude Ouellet

Par Maude Ouellet, Journaliste

Toutes les réactions 1

EnBeauce.com s’est entretenu avec Olivier Couture, finaliste de l’émission Occupation double. Le chanteur natif de Saint-Elzéar s’est confié sur son expérience et sur ses projets futurs. 

Olivier, tu reviens tout juste de Grèce où tu as participé à la téléréalité Occupation double. Tu as participé à la grande finale de l’émission avec ta copine Pézie. Comment se passe le retour au Québec? Est-ce qu’on peut appeler ça un retour à la vie normale?
La vie normale n’existe plus, du moins pour l’instant. On essaie de se remettre les pieds sur terre pour vivre cette vie qui risque d’être un peu spéciale. 

J’imagine que les gens doivent te reconnaître dans les endroits publics. 
Nous ne sommes pas encore trop allés dans les endroits publics, car nous accordons beaucoup d'entrevues Pézie et moi. J’observe que les têtes se tournent un peu plus ; on se fait reconnaître. 

Quelle est la vision du public par rapport à ton couple?
Les gens retiennent surtout que nous nous sommes vus avant que l’aventure commence. C’est légitime que les gens nous en veuillent, mais je suis content que personne ne soit amer du côté des autres participants d’Occupation double. Tout a été expliqué et ils ne trouvent pas que nous avons triché. Il ne faut pas oublier qu’il y a du montage. 

Tu as visionné les épisodes, est-ce que cela dresse un portrait fidèle de ta personnalité?
Je me plais à dire que ce n’est pas tant ce qui a été montré à la télé, mais plutôt ce qui n’a pas été montré. Ce que nous avons dit et ce que nous avons fait est vrais, mais parfois il manque un contexte ou un «mais». Certains segments de phrase s’adressaient à une autre situation. Il faut garder en tête que c’est du divertissement et que l’émission doit être intéressante. Ma personnalité a été amplifiée, ce que je trouve correct. 

L’aventure semble difficile psychologiquement, c’était le cas pour toi? 
Psychologiquement ça a été un gros défi. J’ai voulu quitter l’aventure trois fois, j’ai dû me raisonner à quelques occasions. On tombe dans une bulle où on est 24/7 avec des inconnus sans divertissement. J’avais seulement accès à ma guitare quelques heures par semaine. Tout ce que l’on peut faire c’est discuter ensemble. On ne sort pas du terrain des maisons; on est cloîtré là. J’ai été 23 jours sans avoir d’activité, sans sortir et je ne voyais Pézie qu’une demie heure par semaine. Ce qui est un défi psychologiquement, c’est être seul avec soi-même, car nous n’avons pas de contact avec notre famille ou nos amis. Il faut réapprendre à se connaître et je ne tire que du positif de toute cette expérience.  

C’est fascinant, parce qu’en tant que public, on a toujours l’impression qu’il se passe quelque chose. 
Dans une semaine, il y a sept fois 24 heures. Ce qui est présenté au public chaque semaine, c’est seulement deux heures et 30 minutes de contenu. La production met l’accent sur les activités. Une fois qu’on a mangé, qu’on s’est entraîné et qu’on a dormi, il ne se passe pas beaucoup de choses. 

De retour au Québec, quels sont tes projets? Est-ce que tu comptes poursuivre ta carrière musicale?
C’est certain. Ma participation à Occupation double c’était surtout pour me donner une visibilité pour mes projets musicaux. Ma participation à Occupation double vient avec un compte Instagram «d’influence» je vais utiliser cet outil. Dans les prochains mois, je planifie une petite tournée : les dates vont sortir prochainement. Nous allons nous mettre à l’écriture d’un deuxième album très prochainement. 

À quoi peut-on s’attendre quand on va voir un spectacle d’Olivier Couture?
On peut s’attendre à être surpris. On me connaît comme le quétaine à Occupation double, mais dans mes spectacles, ce n’est pas le côté qui ressort le plus. Mes influences sont Aznavour, Gainsbourg et Brel. Ce sont des chansons énergiques qui donnent le sourire. 

Crois-tu faire un spectacle en Beauce prochainement? 
Nous allons annoncer les dates de mes prochains spectacles, mais c’est certain que je vais venir faire un tour en Beauce. 

Vas-tu participer à la tournée des bars ou encore devenir ambassadeur de certains produits comme le font certains participants?
La tournée des bars est intéressante à cause du cachet qui vient avec. Après trois mois sans travailler, donc sans revenu, c’est l’occasion de rentabiliser ma participation à Occupation double, mais je ne crois pas participer énormément à ces événements.  
Je ne vise pas à être ambassadeur de marque, mais si ça se marie bien à ma carrière musicale, je serais ouvert. Ceci dit, je ne me vois pas parler de blanchiment de dent ou de bronzage. 

Est-ce que les choses vont bien avec Pézie?
Ça n’a jamais autant bien été. Après le voyage final à Hawaï, nous avons eu plus de deux semaines «off cam» où nous étions 24 heures sur 24 ensembles, à ne pas trop se soucier de ce qu’on disait ou de comment paraissait. Nous avons pu avoir de longues discussions et apprendre à vraiment nous connaître. Nous ne nous sommes pas « tapé sur les nerfs » : c’est bon signe. 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des artistes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière artistique hors du commun ? Vous faites partie d'un groupe de musique, êtes musicien ou chanteur, et vous avez particulièrement bien performé à un concours de talent dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • As t'il pleurer ??

    Kleenex - 2018-12-19 06:48