Publicité
27 février 2019 - 13:58 | Mis à jour : 15:37

Le CBA lance une troupe de théâtre d’intervention à Sainte-Marie

Par Johanne Mathieu, Journaliste

Le socioculturel du Cégep Beauce-Appalaches lance une troupe de théâtre d’intervention au Centre d’études collégiales de Sainte-Marie. À travers des scènes mettant à l’avant-plan une problématique sociale, qui se renouvellera chaque année, les spectateurs vivront une expérience théâtrale interactive. Les 14 et 18 mars prochains, la troupe présentera IMPACTS, la première édition qui aura comme thématique la violence.

Ce projet de troupe est né d’un désir d’offrir une activité parascolaire qui pouvait s’arrimer à des cours de Techniques d’éducation spécialisée, afin que les futurs éducateurs découvrent le théâtre comme moyen d’intervention et qu’ils soient sensibilisés à la thématique retenue.

« En plus de bonifier l’offre d’activités du Centre, ce théâtre incite à la réflexion et sensibilise nos étudiants à des problématiques et des enjeux sociaux. », mentionne Lison Chabot, directrice des études et de la vie étudiante.

Pour Pierre Leblanc, directeur général du Cégep Beauce-Appalaches, ce projet démontre l’engagement social de l’organisation, mais également des étudiants :

« Pour nos jeunes impliqués dans la troupe, ce projet leur apporte non seulement de la confiance, de l’estime et un sentiment d’appartenance, mais également de la fierté de sensibiliser l’autre et d’avoir un impact social. Cela encourage les étudiants à devenir des citoyens actifs et engagés auprès de leur communauté. »  

IMPACTS, du théâtre percutant

La population est donc invitée aux représentations devant public. Celles-ci débuteront à 19 h, au Centre d’études collégiales de Sainte-Marie. Cinq étudiantes ont été recrutées pour interpréter le texte inédit de l’auteur Simon Poulin, aussi enseignant en Arts, lettres et communication et mis en scène par Sébastien Hamel. Le programme de Techniques d’éducation spécialisée a également été mis à contribution dans l’élaboration de ce projet.

Sous l’angle participatif, les comédiennes présenteront, avec intensité et réalisme, quatre scènes audacieuses traitant de différents types de violence. À la suite des échanges animés et guidés par l’auteur Yannick Lessard, enseignant en Techniques d’éducation spécialisée, une version alternative de ces scènes sera proposée au public.

« Les objectifs sont de toucher le public et de les faire réfléchir sur le thème de la violence. On veut montrer des pistes de solution afin que les spectateurs soient mieux outillés pour réagir dans ces situations », mentionne Julie Beaudoin, responsable du socioculturel et instigatrice projet.

Ce projet peut compter sur l’appui de partenaires régionaux, soit le Carrefour jeunesse-emploi de Beauce-Nord et le Secrétariat à la jeunesse dans le cadre du Projet de volontariat, issu du Créneau carrefour jeunesse. L’Association générale étudiante (AGE) du Cégep Beauce-Appalaches soutient également le projet. Vous pouvez réserver dès maintenant votre billet gratuit au 418 387-2886, poste 6810.  Les places sont limitées afin de favoriser les échanges.


 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des artistes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière artistique hors du commun ? Vous faites partie d'un groupe de musique, êtes musicien ou chanteur, et vous avez particulièrement bien performé à un concours de talent dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.