Publicité

1 juin 2021 - 08:00

« Ce qu'on n'a jamais osé dire »

Une résidente de Beauceville lance son tout premier roman

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Francine Lavoie, ancienne enseignante et résidente de Beauceville, a lancé dernièrement son tout premier livre intitulé « Ce qu'on n'a jamais osé dire ».

Ce roman où s'enchevêtrent amour et amitié convie le lecteur dans un univers sensible s'ouvrant sur les cultures d'ailleurs, sur la beauté de la nature et sur les non-dits qui parsèment les relations humaines. 

« C'est l'histoire de deux amies qui se perdent de vue. L'une d'elles, une fois dans la soixantaine, part à la recherche de l'autre. L’intrigue se déroule dans quatre pays », nous explique l'auteure. 

L'ex-enseignante de l'École Jésus-Marie et du Cégep Beauce-Appalaches avait en tête depuis longtemps d'écrire un livre comme projet de retraite. Après dix ans de retraite bien occupés, Francine Lavoie a enfin eu le temps qu'elle voulait dans les deux dernières années pour se consacrer à l'écriture. 

Cette dernière s'est notamment inspirée de sa passion pour l'ornithologie dans l'écriture de ce roman. En effet, Francine Lavoie a été présidente du Groupe des Ornithologues de Beauce-Etchemins pendant dix ans et siège toujours sur le conseil d'administration. 

« Ce qu'on n'a jamais osé dire » a été imprimé en 2300 copies par les Éditeurs Réunis. Il est déjà disponible en libraires. 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des artistes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière artistique hors du commun ? Vous faites partie d'un groupe de musique, êtes musicien ou chanteur, et vous avez particulièrement bien performé à un concours de talent dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.