Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Saint-Joseph-de-Beauce

Le Musée Marius-Barbeau devient Marius B. Musée

durée 15h00
7 décembre 2023
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le Musée Marius-Barbeau est mort, vive le Marius B. Musée!

C’est hier que les dirigeants de l'institution muséale de Saint-Joseph-de-Beauce ont annoncé, lors d'un événement de presse, cet important changement pour « mettre de l’avant ce grand et illustre personnage beauceron. »

Ce faisant, l'établissement a revampé sa signature graphique avec une nouvelle image qui place Marius Barbeau bien en vue où on le devine « jeune et coloré pour faire ressortir toute la richesse de sa personnalité. »

Rappelons que Marius Barbeau, qui est né à Sainte-Marie-de-Beauce en 1883, est un anthropologue, ethnologue et folkloriste québécois, qui est d'ailleurs considéré comme le fondateur de l'anthropologie canadienne et québécoise.

Les visiteurs du musée pourront découvrir, au cours des deux prochaines années, l’héritage culturel de cet homme à travers toutes les étapes de sa vie, avec une nouvelle exposition intitulée Marius Barbeau, pour l’amour du monde! Le projet d'exposition, qui a nécessité une année de préparation, a été réalisé de concert avec Isabelle Matte, idéatrice et anthropologue et Fabien Cloutier, narrateur, tous les deux natifs de la Beauce. 

« Nous avons voulu témoigner par tous ces changements du dynamisme, de la vitalité et de la  notoriété de notre institution muséale agréée, LE musée régional de la grande région de la  Beauce, du nord au sud, afin de le rendre encore plus accueillant, convivial, accessible et visible  par une clientèle de tous les âges, d’ici et d’ailleurs », a déclaré la présidente du conseil d'administration, Marie Cliche.

Pour plus d’informations, notamment sur les journées et heures d'ouverture, consultez le site web de l'établissement.

 

commentairesCommentaires

1

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • MM
    Michel Mercier
    temps Il y a 2 mois
    Voilà une excellente idée. Le choix du nom de Marius Barbeau pour désigner le Musée régional de la Beauce était tout à fait judicieux et pertinent reconnaissant ainsi l’immensité de son oeuvre et son apport à la culture et au patrimoine beauceron et québécois.

    Présenter une exposition afin de faire connaître toute la grandeur de ce personnage ainsi que
    l’ampleur et la richesse de son oeuvre est une un incontournable pour honoré sa mémoire.

    Par contre j’ai beaucoup de difficulté à saisir les raisons qui ont amener les dirigeants du musée à modifier le nom du dit musée. Je ne vois pas en quoi faire disparaître la moitié du nom d’une personne peut aider à accroître sa notoriété. De plus la formulation du nouveau nom
    correspond à la structure syntaxique anglophone. ( ex: Gougenheim Museum, Metropolitan Musium etc)

    Qu’on m’explique!

    Michel Mercier
    Beauceville

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Quoi faire en Beauce du 23 au 25 février?

Voici quelques suggestions d'activités communautaires, culturelles, récréatives et sportives qui se tiendront en Beauce au cours de cette fin de semaine. Vendredi 23 février Soirée lumières et raquettes aux flambeaux Dans les cadre des Rendez-vous d'hiver Beauce Auto Ford Lincoln. Où:  Club de motoneige — Beauceville  Quand: 18 h 30 à 20 h ...

durée Hier 14h00

Le Rendez-vous panquébécois de Thetford dévoile ses têtes d’affiche

Émile Bilodeau, Marco Ema et Ariane Roy feront partie  de la quarantaine d’artistes présents au Rendez-vous panquébécois de Secondaire  en spectacle — Thetford 2024. L’événement, qui aura lieu du 30 mai au 2 juin.   Ces artistes professionnels et émergents viendront à la rencontre des 900 participants du plus  grand rassemblement culturel pour ...

20 février 2024

Une troisième réimpression des Chroniques de Saint-Georges

La popularité du livre Les Chroniques de Saint-Georges en photos est telle que l'ouvrage a fait l'objet d'une troisième réimpression, a annoncé la Société historique Sartigan. Le recueil de 540 pages, paru pour la première fois en novembre 2022, reprend quelque 250 chroniques publiées chez EnBeauce.com, par l'auteur Pierre Morin. Le volume ...