Publicité
26 février 2019 - 15:43 | Mis à jour : 16:17

Une situation imprévisible selon la CSBE

70 enfants ont dormi dans l'enceinte de leur école

Maude Ouellet

Par Maude Ouellet, Journaliste

Toutes les réactions 1

Plus de 70 enfants ont dû dormir dans l’enceinte de leur école hier puisque le transport scolaire a été annulé dans certains secteurs. Cette recommandation a été émise par la Sûreté du Québec. Les forts vents et la neige ont entraîné la fermeture de plusieurs routes. 

À l’école Barabé-Drouin de Saint-Isidore, ce sont 60 enfants et 24 membres du personnel qui ont été fait prisonniers de la tempête. À Sainte-Marie, 10 étudiants et deux membres de la direction ont passé la nuit dans l’enceinte de la Polyvalente Benoît-Vachon.

Selon Jacques Légaré, conseiller en communication à la Commission scolaire Beauce-Etchemin (CSBE), cette situation était tout à fait imprévisible : « C’est la première fois que je vois ça en carrière. », a-t-il lancé au bout du fil.

Il tient toutefois à préciser que les enfants ont été bien pris en charge ; des activités d’animation ont même été organisées pour eux. 

Des parents dans l’embarras

Hier après-midi, ce sont les parents de plusieurs étudiants qui ont dû braver la tempête pour aller chercher leur enfant, ce qui a fait bien des mécontents. Sur les réseaux sociaux, plusieurs soulignaient qu’il était illogique de ne pas laisser les autobus reconduire les enfants, mais de demander aux parents de le faire avec leur véhicule personnel. 

D’autres, plus chanceux, ont pu aller chercher leur enfant à leur école primaire de quartier. 

La CSBE affirme qu’elle n’a reçu aucune plainte officielle à ce sujet, bien que des commentaires négatifs aient été formulés. 

Une autre journée de tempête

La Commission scolaire, l’École Jésus-Marie et le Cégep Beauce-Appalaches ont décidé de garder fermés tous leurs établissements aujourd’hui. Plusieurs routes sont encore inaccessibles en raison de la visibilité nulle causée par la poudrerie. 

Voici quelques routes fermées au moment d’écrire ces lignes : 

  • La 112, entre Vallée-Jonction et Saint-Frédéric 
  • La 171, entre Saint-Lambert et Saint-Bernard
  • La 173, entre Saint-Henri et Scott 
  • La 204, entre Saint-Prosper et Sainte-Rose

Avant de prendre la route, consultez le site de Transport Québec. 

 

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à scoop@enbeauce.com.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Tout est relatif dans la vie. La sécurité publique a interdit l transport des autobus. Des parents sont mécontents blabla....Peut-être que la décision leur revient et qu'un choix possible est de laisser passer le gros de la tempête. Les enfants ou ados sont en sécurité dans les écoles. Ils peuvent manger, dormir, etc. Mais on est des Québécois chialeux: il faut des coupables... Peut-être qu'il y a un nom à mettre sur la scène : Dame nature et ses surprises! Merci Dame de créer des occasions de rapprochement, en espérant aucun accident tragique....

    Le vent du Nord !!! - 2019-02-26 21:44