Publicité

5 juin 2021 - 10:00

Ports, marinas et petits aéroports

Début d'une campagne de sensibilisation et de collecte de renseignements

Par Salle des nouvelles

Les policiers de la Gendarmerie royale du Canada au Québec, affectés au Programme de l'intégrité frontalière et des détachements fédéraux, parcourront les ports, les marinas et les petits aéroports de la province au cours des prochaines semaines dans le cadre de la campagne « Soyez nos yeux et nos oreilles ».

Cette campagne vise à sensibiliser les résidents, les plaisanciers, les usagers et les employés des ports, des marinas et des aéroports, afin qu'ils soient à l'affut des indicateurs qui permettent de reconnaître les activités suspectes qui peuvent s'y dérouler.

Ces lieux sont des points d'entrée propices pour les criminels qui veulent opérer leurs activités illégales. C'est pourquoi la GRC sollicite la collaboration de tous pour lui transmettre des renseignements qui pourraient permettre de prévenir et de réprimer les activités criminelles.

Comment reconnaître?
Dans les petits aéroports et aux alentours, voici quelques indicateurs pour reconnaître des activités suspectes:

Profil d'aéronef suspect

• Sans éclairage approprié, vol sans phares ou atterrissant après les heures normales.
• Fenêtres recouvertes de papier ou de ruban pour empêcher que l'on voit à l'intérieur.
• Immatriculé de façon inadéquate ou dont l'immatriculation semble avoir été altérée (« CF » et « CG » pour les appareils canadiens et « N » pour les appareils américains).
• Modifié afin de pouvoir transporter une charge plus lourde.
• Sièges ou autres éléments enlevés pour faire de l'espace pour du carburant ou une cargaison supplémentaire.
• Queue qui repose sur le sol, indiquant une cargaison très lourde.
• Charnières de porte modifiées pour faciliter le chargement et le déchargement.

Profil de pilote suspect

• Parle rarement de ses vols. Peut sembler impatient de redécoller pendant l'entretien de l'avion.
• Hésite à montrer ses pièces d'identité (ex. : brevet de pilote, certificats médicaux, dossiers d'entretien de l'appareil, etc.).
• Hésite à permettre à d'autres personnes de s'approcher de l'aéronef ou de monter à bord.
• Possède un aéronef dispendieux sans moyen de subsistance évident ou sans horaire régulier.
• Loue un hangar pour un mois à la fois, paie en argent comptant et donne une adresse hors province (ou aux États-Unis) ou un casier postal.
• Paie généralement en argent comptant pour les services reliés à l'avion (carburant, etc.) et ne demande pas de reçu.

Activités suspectes

• Atterrissage sur des pistes rurales, dans des champs ou sur des lacs.
• Atterrissage sur une piste cachée après les heures normales.
• Atterrissage à l'aide de balises de piste (phares stroboscopiques, fusées éclairantes, indicateurs temporaires, etc. - ce matériel peut être abandonné sur place).
• Rendez-vous avec des personnes et des véhicules.
• Absence d'un plan de vol. Chaque vol doit avoir un plan de vol. Au Canada, il peut être remis à un membre de la famille, à un ami ou à un aéroport. Pour les vols transfrontaliers, le plan doit être remis à un aéroport international local. Il faut s'assurer de prévoir une inspection douanière à l'atterrissage, et l'avion ne peut atterrir qu'à un aéroport où il y a un service de douanes.
• Documents inadéquats ou manquants pour l'aéronef (ex. immatriculation, modifications, sécurité, etc.).
• Absence de cartes et d'itinéraires de vol déclarés récemment.
• Présence de cartes et d'itinéraires de vol d'autres pays.

Pour signaler des activités suspectes: 1-800-771-5401.

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.