Publicité

19 octobre 2021 - 10:00

Scène policière

Un ado de 17 ans arrêté à 97 km/h dans une zone de 50 kmh

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Les policiers du Centre de services de Saint-Georges de la Sûreté du Québec ont été bien occupés au cours de la semaine passée. Ils ont notamment arrêté un jeune de Saint-Georges âgé de 17 ans, pour grand excès de vitesse.

En effet, ce dernier a été intercepté alors qu'il roulait à 97 km/h dans une zone à 50 km/h, le 16 octobre vers 16h. Il se trouvait alors sur la 15e Avenue à Saint-Zacharie.

Le conducteur, a reçu un constat d’infraction de 541 $ et 10 points d’inaptitude. Son permis de conduire a été suspendu pour sept jours.

Capacités affaiblies
En ce qui concerne la conduite avec les capacités affaiblies, les policiers de la MRC Beauce-Sartigan ont procédé à deux interventions.

D'abord, le 15 octobre, ils ont reçu un appel pour une collision matérielle sur 1ere avenue à Saint-Georges. Une femme âgée de 42 ans qui se trouvait en état d’ébriété avancé avait percuté, avec son véhicule, le mur en brique d’un commerce.

Les échantillons d’haleines recueillis démontraient un taux d’alcoolémie dépassant la limite permise par la Loi. Son permis de conduire a donc été suspendu pour 90 jours et son véhicule a été remisé pour une période de 30 jours.

Puis, la nuit du 16 octobre vers 3 h du matin, les policiers ont remarqué un homme dans un véhicule stationné qui semblait ivre alors qu'ils patrouillaient dans le stationnement d’un commerce de la 1re avenue Sartigan à Saint-Georges. Après vérification, l’homme âgé de 28 ans de Saint-Georges qui démontrait des signes d’état d’ébriété avancée a été arrêté pour garde et contrôle d’un véhicule automobile.

Les échantillons d’haleines fournies à l’éthylomètre dépassaient la limite permise par la Loi. Son permis a alors été suspendu pour une période de 90 jours et son véhicule a été remisé.

Enquête en cours 
Un homme de Saint-Côme qui échangeait sur un forum automobile sur internet depuis quelques semaines, a été informé qu’il aurait gagné un prix 15 000 $ en participant à un concours. Il a dû donner ses informations bancaires afin de recevoir son prix. Les fraudeurs lui ont ensuite soutiré quelques centaines de dollars dans son compte et il n’a plus eu de nouvelles d’eux par la suite.

Une plainte a été déposée au bureau de la Sûreté du Québec et une enquête est ouverte pour fraude dans ce dossier.

Qui plus est, une plainte a été déposée le 17 octobre pour une introduction par effraction survenue dans un bureau commercial situé près de l’intersection du boulevard Lacroix et de la 144e rue à Saint-Georges.

La porte du commerce a été forcée et du matériel informatique a été volé. De plus, plusieurs dommages ont été causés par le ou les malfaiteurs. Une enquête est en cours.

Police de proximité
Le 14 octobre dernier s’est tenu un kiosque de prévention du suicide avec remise de verrous de sécurité pour arme à feu, dans un magasin de chasse et pêche du boulevard Lacroix à Saint-Georges.

Il s’agit d’une activité organisée en collaboration avec le CLSC de Chaudière-Appalaches et de l’organisme communautaire Partage au masculin, dans le cadre de la journée de la prévention du suicide le 10 septembre de chaque année. De la sensibilisation sur le suicide et plus de 50 verrous de sécurité ont été remis. Il s’agissait de la dernière activité pour cette l’année.

Sur la photo de groupe, de gauche à droite : Maxime Poulin, intervenant du CLSC, Daniel Veilleux, intervenant Partage au masculin, le sergent Mario Thiboutot, Éric Bolduc, gérant de la boutique et Marie-Josée Plante, propriétaire.

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.