Publicité

26 octobre 2021 - 15:00

Dans la MRC Beauce-Sartigan

Quatre interventions pour conduite avec les capacités affaiblies

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Les policiers de la MRC Beauce-Sartigan ont effectué quatre interventions au cours de la dernière semaine, qui étaient en lien avec des conducteurs ayant les capacités affaiblies.

Ils ont notamment arrêté un homme âgé de 43 ans, de Sainte-Rose de Watford, sur le stationnement d’un établissement hôtelier de Saint-Georges, dans la nuit du 22 octobre vers 1h du matin. Ce dernier avait la garde et le contrôle de son véhicule alors qu’il avait les capacités affaiblies par l’alcool.

Les échantillons d’haleine recueillis ont démontré un taux d’alcoolémie supérieur à la limite permise par la Loi. Par conséquent, son véhicule a été remisé et son permis de conduire suspendu pour 90 jours.

La nuit suivante, vers 1 h 30 du matin, une conductrice âgée de 44 ans a perdu le contrôle de son véhicule à l’intersection de la route 173 et de la 201e rue à Saint-Georges. Celle-ci n’a subi aucune blessure, mais a été arrêtée pour conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool bien qu'elle ait refusé de se soumettre à l’éthylomètre.

Le véhicule de cette résidente de Saint-Georges a été remisé et son permis de conduire suspendu pour une période de 90 jours. Des accusations de conduite avec les capacités affaiblies et de refus seront déposées contre elle.

Qui plus est, les policiers ont reçu un appel du public le 24 octobre vers 17 h 30. Rendus sur place, ils ont arrêté un individu pour conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool, sur la rue Principale à Sainte-Rose-de-Watford.

Le conducteur du véhicule, un homme de 72 ans de Sainte-Rose-de-Watford a échoué les tests à l’éthylomètre. Son permis de conduire a donc été suspendu pour 90 jours et son véhicule remorqué. Il a été libéré par citation à comparaitre au Palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce.

Enfin, comme nous l'avons publié hier soir, un conducteur âgé de 59 ans de Saint-Éphrem a perdu le contrôle de son véhicule à l’intersection de la route 271 à Saint-Éphrem. Les policiers l’ont arrêté pour conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool. Son véhicule a été remisé et son permis de conduire suspendu pour une période de 90 jours.

Police de proximité 
Entre le 5 et le 19 octobre dernier, l’agente Marie-Claude Rivard, policière intervenante en milieu scolaire (PIMS) de la MRC des Etchemins, a rencontré tous les élèves de secondaire 1 à 4 de l’École des Appalaches de Ste-Justine.

Les conférences avaient comme sujet l’intimidation et la cyberintimidation avec le programme « Clip intimidation » pour les groupes du secondaire 1 à 3 et sur la sécurité internet avec le programme « Mission technologique » pour les secondaires 4.

Le tout a été organisé en collaboration avec les enseignants, les intervenants et la direction de l’établissement. Une activité qui a été bien appréciée de tous.

Bilan de la saison pour les Cadets
À la suite d’une saison estivale bien occupée, les  184 cadets de la Sûreté du Québec, dispersés dans 72 municipalités régionales de comté (MRC), villes et municipalités de la province, ont terminé leur emploi. Il s'agissait de la 11e édition du programme et c'est une nouvelle réussite.

Du 7 juin au 30 septembre 2021, ces étudiants ou diplômés en techniques policières ont vécu une expérience de travail enrichissante en réalisant près de 28 000 activités reliées à leur mandat. Ils ont mis à profit ce qu’ils ont appris au cours de leur formation et ont développé des habiletés qui leur seront utiles dans leur future carrière.

Pendant 10 à 12 semaines, ils ont assuré une présence et une surveillance dans les quartiers et les parcs, ont participé à des événements locaux et ont pris part à des activités communautaires. Cette année, un volet nautique a également été ajouté au programme.

Selon l’inspecteur Cédrick Brunelle, commandant de la région de l’Estrie au district Sud de la Sûreté du Québec, le programme « permet de développer la relève et de faire connaître l’organisation auprès de jeunes qui sont en voie de devenir des policiers. L’un des principaux avantages est le fait qu’ils patrouillent à vélo ou à pied, ce qui leur permet d’avoir un contact privilégié avec les citoyens.»

À lire également
Une sortie de route après qu'un homme se soit endormi au volant

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.