Publicité

18 novembre 2021 - 06:00

Résumé des évènements

Photoreportage de l'opération de recherche à Vallée-Jonction

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Voir la galerie de photos

Notre photographe Jessy Pouliot a couvert l’opération de recherche à Vallée-Jonction qui s’est déroulée de mardi soir au lendemain matin. Les autorités tentaient de retrouver un pêcheur d’une soixantaine d’années.

L’opération a débuté le mardi 16 novembre en fin de journée après que les proches de l’homme aient signalé sa disparition. En effet, il était parti pêché la veille et n’est jamais revenu à la résidence. Les pompiers, ainsi que les agents à la Sûreté du Québec ont fait les recherches dans le secteur du pont de la Route 112 après qu’on ait retrouvé son véhicule. 

Notre photographe qui est arrivé sur les lieux à 21 h est reparti vers 23 h lorsque l’équipe de recherche a décrété un arrêt pour la nuit. Jessy Pouliot était de retour le lendemain matin dès la reprise de l’opération où des plongeurs s’étaient ajoutés.

C’est à 9 h 30 qu’un corps a été repêché mettant fin aux recherches. La sergente de la Sûreté du Québec, Hélène Nepton est arrivée à 10 h 15 pour parler avec les médias. Elle n’a pu confirmer qu’il s’agissait bien du pêcheur. La thèse reste celle d’un accident. Elle a informé que l’enquête était toujours en cours. 

À lire également : 
Un homme recherché dans la rivière Chaudière à Vallée-Jonction
Disparition à Vallée-Jonction : un corps a été retrouvé dans la rivière

 

 

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.