X
Rechercher
Publicité

PANDÉMIE COVID-19

Les garderies non subventionnées fermeront d’ici le 3 avril

durée 14h00
29 mars 2020
Jessica Brisson
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

Pour optimiser les services de garde d’urgence et continuer de répondre à la demande pendant la crise, le gouvernement du Québec annonce que dès le 6 avril, seuls les centres de la petite enfance et les garderies subventionnées demeureront ouverts pour accueillir les enfants des travailleurs de la santé et des services essentiels identifiés. Les garderies non subventionnées (GNS) qui sont encore ouvertes fermeront d’ici le 3 avril.

Pour leur part, les responsables de services de garde en milieu familial qui accueillent les enfants à leur domicile pourront continuer à offrir des services de garde d’urgence aux enfants des travailleurs de la santé et des services essentiels ou décider de fermer, pour des questions sanitaires et de santé, s’ils le souhaitent.

« Cet ajustement de notre offre de services vise un meilleur déploiement de nos ressources. Plus de la moitié des services de garde non subventionnés et des garderies en milieu familial n’accueillent aucun enfant. Je tiens à dire aux parents touchés par cette nouvelle mesure qu’il y a des places disponibles pour vos enfants et qu’ils seront accompagnés dans ce processus de recherche », a souligné le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe.

Un soutien est accordé aux GNS pour couvrir leurs coûts fixes tout au long de l’opération. L’objectif étant de conserver le réseau afin que les parents et les enfants retrouvent leurs places en service de garde à la reprise des activités.

Le réseau des installations subventionnées est prêt à accueillir les quelques centaines d’enfants concernés. Le ministère de la Famille accompagnera évidemment les parents de ces familles au cours de la prochaine semaine, qui sera une semaine de transition.

Les enfants de 4 à 13 ans seront toujours accueillis dans les services de garde d’urgence ouverts dans les écoles situées près des établissements de santé. Cependant, toujours pour des raisons sanitaires et de sécurité, les ratios seront revus à la baisse.

Ainsi le gouvernement va notamment, dès ce lundi:

  • limiter à 50 le nombre d'enfants présents dans un même établissement;
  • limiter à 10 le nombre d’enfants présents simultanément dans une même classe;
  • limiter à 20 le nombre d’enfants présents simultanément dans les aires communes (gymnase, cafétéria, agora, etc.) et dans la cour de récréation;
  • interdire l’accès aux modules de jeux extérieurs.

Mentionnons que les ratios dans les services de garde d’urgence en milieu éducatif ont également été revus à la baisse cette semaine. Désormais, un établissement ne peut accueillir :

  • plus de 30 % de sa capacité maximale normale;
  • plus de 50 % des ratios habituels par éducatrice.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


11 décembre 2019

2,7 M$ pour le retour des jeunes dans Chaudière-Appalaches

Le gouvernement du Québec injectera 2,7 millions $ sur cinq pour maintenir et bonifier les cinq points de service de son programme Place aux jeunes en région (PAJR) pour le territoire de Chaudière-Appalaches, en plus d'en ajouter quatre dans autant de MRC de la région administrative. C'est le député de Beauce-Sud et adjoint parlementaire du ...

27 septembre 2019

125 élèves de l'école La Découverte de Sainte-Hénédine visitent le lieu d'enfouissement technique à Frampton

C’est dans une ambiance amusante et éducative que la MRC de La Nouvelle-Beauce a accueilli, le 19 septembre dernier, 125 élèves de l’école primaire La Découverte de Sainte-Hénédine à son lieu d’enfouissement technique (LET) à Frampton. L’objectif était de sensibiliser les élèves à la réduction des déchets en leur dévoilant « les dessous » d’un lieu ...

26 août 2019

La Caisse Desjardins du Sud de la Chaudière permet encore une fois aux jeunes de la région d’être mieux outillés pour sauver des vies!

Pour une quatrième année consécutive, le Carrefour jeunesse-emploi de Beauce-Sud est fier d’annoncer qu'il a eu l’occasion d’offrir le cours de secourisme et de réanimation cardiorespiratoire (RCR) aux jeunes du projet La relève s’en mêle. Les membres du projet ont acquis des connaissances essentielles afin de prodiguer des soins vitaux lors du ...