Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La twittérature permet aux élèves d’apprendre l’histoire de Saint-Georges

durée 08h51
7 juin 2013

 

Quelque 85 élèves de 2e secondaire de Marie Champagne de la Polyvalente de Saint-Georges ont participé ce printemps à un projet éducatif hors du commun « Je tweete ma ville! ». Dans le cadre de ce concours de twittérature, les jeunes ont pu se familiariser avec l’histoire de la Ville de Saint-Georges tout en intégrant des notions de français et de nouvelles technologies de l’information.
 

Les élèves de français ont donc pu réaliser divers exercices de twittérature sur des thèmes liés à l’histoire de la Ville. L’un des grands défis des jeunes consistait à composer des messages de 140 caractères, soit le format maximal exigé sur le réseau social Twitter. « C’est vraiment une approche pédagogique efficace qui demande du vocabulaire, de la grammaire, de l’esprit de synthèse et qui touche même la poésie dans certains cas », explique Mme Champagne.
 

Le projet éducatif a toutefois pris de l’ampleur. En plus de s’exprimer par tweet sur leur ville, les élèves ont pu réaliser des comptes rendus d’événements historiques. Ensuite, ils les ont intégrés à des éléments visuels sur le réseau social Edu.Glogster. Il s’agit d’un site permettant des montages similaires à du « scrapbooking » virtuel. De plus, les jeunes pouvaient créer des effets spéciaux et des animations et dévoiler leur côté artistique.
 

À compter du 11 juin, les liens des meilleurs projets des jeunes seront disponibles sur le site de la CSBE : www.csbe.qc.ca/tweetemaville. De plus, les meilleurs projets seront aussi exposés sous la forme d’un catalogue à la Société historique Sartigan. Cela renforce aussi le besoin de valoriser la bonne utilisation des médias sociaux chez les jeunes.

 

De belles collaborations

Ce projet a nécessité plusieurs collaborations. D’abord, Roger Gagné, professeur d’histoire à la retraite, et Anne Dutil, présidente de la Société historique Sartigan, sont venus inspirer les enfants sur ce projet à caractère historique.
 

Puis, le Comité de revitalisation de la Ville de Saint-Georges a aussi supporté la réalisation de ce concours. La Ville a fourni les photos à partir desquelles les élèves ont entrepris leurs recherches. Elle a également décerné 30 livres historiques aux élèves méritants ainsi qu’une bourse de 100 $ à l’élève, Édouard Bergeron. « C’était très enrichissant, relate le jeune homme. Nous avons beaucoup appris sur notre histoire et notre Saint-Georges. On vit aussi, il faut savoir ce qui s’est passé dans notre histoire. Ça a été vraiment le fun de faire ce projet. »
 

Mentionnons que la Polyvalente et le Comité culturel de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin ont récompensé les meilleures réalisations de ces élèves : Samuel Castonguay, Alexandre Reny et Marie-Michelle Bougie. Les prix remis par la Polyvalente seront décernés prochainement aux meilleures présentations orales du travail en classe.

Bien évidemment, le projet sera de retour l’an prochain.

commentairesCommentaires

2

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • KJM
    Katy Jeen Morin
    temps Il y a 9 ans
    Bravo Edouard
  • F
    france
    temps Il y a 9 ans
    très beau projet qui a DÉVELOPPÉ PLUSIEURS COMPÉTENCES CHEZ LES JEUNES...Bravo

RECOMMANDÉS POUR VOUS


29 mars 2020

Les garderies non subventionnées fermeront d’ici le 3 avril

Pour optimiser les services de garde d’urgence et continuer de répondre à la demande pendant la crise, le gouvernement du Québec annonce que dès le 6 avril, seuls les centres de la petite enfance et les garderies subventionnées demeureront ouverts pour accueillir les enfants des travailleurs de la santé et des services essentiels identifiés. Les ...

11 décembre 2019

2,7 M$ pour le retour des jeunes dans Chaudière-Appalaches

Le gouvernement du Québec injectera 2,7 millions $ sur cinq pour maintenir et bonifier les cinq points de service de son programme Place aux jeunes en région (PAJR) pour le territoire de Chaudière-Appalaches, en plus d'en ajouter quatre dans autant de MRC de la région administrative. C'est le député de Beauce-Sud et adjoint parlementaire du ...

27 septembre 2019

125 élèves de l'école La Découverte de Sainte-Hénédine visitent le lieu d'enfouissement technique à Frampton

C’est dans une ambiance amusante et éducative que la MRC de La Nouvelle-Beauce a accueilli, le 19 septembre dernier, 125 élèves de l’école primaire La Découverte de Sainte-Hénédine à son lieu d’enfouissement technique (LET) à Frampton. L’objectif était de sensibiliser les élèves à la réduction des déchets en leur dévoilant « les dessous » d’un lieu ...