Publicité
28 novembre 2019 - 11:00 | Mis à jour : 12:10

Bond de 56%

La MRC de la Nouvelle-Beauce adopte son budget 2020 au « caractère particulier »

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Toutes les réactions 1

Le budget 2020 de la MRC de la Nouvelle-Beauce, adopté hier soir par les maires du territoire, est marqué au fer rouge par les événements de 2019, particulièrement l'inondation majeure d'avril, qui a eu comme conséquence, parmi bien d'autres, d'endommager complètement l'édifice du centre administratif de l'autorité municipale, situé à Sainte-Marie-Beauce.

« Vous comprendrez  qu'avec tous les événements survenus en 2019 pour la MRC, des projets qui ne faisaient même pas partie de nos réflexions se sont pointé le bout du nez et ont eu une influence directe sur les chiffres », a fait savoir le préfet Gaétan Vachon.

Ainsi, le budget total a fait un bond de 56% passant de 9 515 981 $ à 14 911 598 $, une hausse en chiffres réels de 5 395 617$.

L'augmentation est en grande partie attribuable aux investissements qui doivent être faits dans la prochaine année, soit une somme de 4 530 932 $. Deux facteurs influencent ce montant soit, les travaux de construction de la phase X des cellules d'enfouissement au Centre régional de gestion des déchets (2M$) et la construction du futur centre administratif régional hors de la zone inondable, estimé à 2 318 250 $. Afin d'être en mesure de financer le tout, la MRC a inscrit dans sa colonne de revenus un règlement d'emprunt de 3 159 125 $.

Pour le siège social, il est prévu que 75% des travaux seront effectués en 2020 et le conseil des maires a d'ailleurs donné son assentiment hier soir à l'achat d'un terrain situé au 250, boulevard Vachon-Nord à Sainte-Marie au coût total de 1 006 468$.

Outre les bureaux de la MRC en tant que tels, l'édifice abritera aussi le point de service de la SAAQ. Quant aux autres locataires (Développement Économique Nouvelle-Beauce, Office municipal d'habitation, etc.) qui partageaient l'espace de la première avenue, tout reste à discuter s'ils intégreront la nouvelle construction.

Le sort final de l'édifice inondé, qui appartient en partie à la Commission scolaire Beauce-Etchemin, n'est pas connu mais selon le préfet Vachon, il sera vraisemblablement démoli. La MRC a déménagé deux fois ses opérations après l'inondation pour finalement s'établir dans l'ancien couvent de Vallée-Jonction, sur la rue Assise. Elle y demeurera jusqu'à ce que le nouveau centre administratif soit prêt.

Autres postes budgétaires

Le budget de fonctionnement 2020 (avant conciliation aux fins fiscales et amortissement) s’élève à 8 999 247 $, soit une hausse de 1 262 114 $ par rapport à celui de 2019. Parmi les éléments qui ont une incidence sur cette augmentation, on note le transfert des activités de Transport collectif de Beauce (610 000 $), l’augmentation de coût pour l’exploitation de l’écocentre régional situé à Sainte-Marie après l’attribution d’un nouveau contrat de cinq ans (330 000 $) et aussi la hausse des dépenses pour la collecte sélective (recyclage) après la signature d’une nouvelle entente de cinq ans pour la gestion du centre de tri et d’un nouveau contrat de cinq ans pour la collecte (270 000 $).

Au bilan des projets qui ont eu cours en 2019, les élus de la MRC ont planché sur la fin de la construction de la Véloroute de la Chaudière entre Vallée-Jonction et Saint-Joseph-de-Beauce, l’intégration des services de Mobilité Beauce-Nord aux activités de la MRC, la construction de la nouvelle station de traitement du lixiviat, la refonte du site Web, l’étude technico-économique sur la gestion des matières organiques dans les MRC de La Nouvelle-Beauce et Robert-Cliche ainsi que la prise en charge de la direction du Service de sécurité incendie de Saint-Bernard.

La séance du 27 novembre a également donné lieu à la nomination du préfet et du préfet suppléant pour les deux prochaines années. Sans grande surprise, le maire de Sainte-Marie-de-Beauce, Gaétan Vachon, a été réélu par ses pairs à titre de préfet de même que Réal Bisson, maire de Vallée-Jonction, comme préfet suppléant. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Grosso Modo:
    Sur le marché des prolétaires une résidence familiale pour 5 personnes disons 300 000$ est occupée 16hrs/24hrs. Pour une grosse famille de 10 personnes, allons-y pour 600 000$ et elle est occupée 24hrs/24hrs. Sur le marché pour 10 fonctionnaires c'est 2 000 000$ pour une occupation de 8hrs/24hrs. Alors c'est défénitif ça va prendre un gros bachelor à la résidence régionale afin de loger la SAAQ.

    Serge Nadeau - 2019-11-29 15:50