Publicité

24 décembre 2019 - 10:00

La Ville fait cavalier seul

Beauceville: une estacade installée pour Noël?

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

C'est très tôt ce matin que les employés des travaux publics de la Ville de Beauceville, avec en tête le maire François Veilleux, ont commencé à déployer le câble synthétique de part en part de la rivière Chaudière pour établir l'estacade Sud en amont des Rapides-du-Diable.

L'installation s'est enclenchée sans que le responsable scientifique et chargé de projet, Brian Morse, assure une quelconque supervision. ll aurait refusé de donner suite à la mise en place du dispositif compte tenu des conditions du site, principalement le couvert de glace sur la rivière. Au moment de la rédaction de cet article, M. Morse n'avait pas encore répondu à notre courriel lui demandant des explications à ce sujet.

Il faut admettre que les conditions ne sont certes pas idéales pour traverser le câble à cet endroit, une partie de la rivière étant gelée alors que d'autres secteurs sont en eau libre. Mais le premier magistrat tenait absolument, peu importe les conditions, que l'estacade soit mise en place. C'est pourquoi il a mobilisé le personnel requis pour l'installation effective du dispositif.

Au moment de mettre en ligne ce reportage (10 h), le câble n'était pas encore complètement traversé en raison de complications causées par le couvert de glace.

Rappelons que la mise en place de cet équipement a pour but d'atténuer les effets d'une inondation par rétention de la glace dans un secteur donné. Pour produire cet effet, les estacades, qui consistent en des câbles, garnis de conifères, harnachés à des ancrages de part et d'autre des rives d'un cours d'eau, doivent, pour un maximum d'efficacité, être mis en place en eau libre avant que le frasil, cette « soupe de glace », ne soit formée. 

Quant à l'estacade du côté Nord (en aval des rapides), les ancrages ne sont pas terminés et la glace à cet endroit est prise de bord en bord. Le premier magistrat était toutefois confiant que la pose puisse se faire quand même mais avec plus de difficultés.

C'est le ministère de la Sécurité publique qui assure la totalité des frais d'achat et d'installation de cet équipement. Le projet a été l'objet d'une longue saga administrative entre les parties impliquées depuis son annonce en octobre dernier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.