Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

En raison de sa valeur architecturale et patrimoniale

Beauceville veut sauver la Maison d'Élyse de la démolition

durée 08h00
22 mai 2020
135ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le maire de Beauceville, François Veilleux, lance un cri du coeur auprès des mécènes, philanthropes et gens d'affaires de la région afin de sauver de la démolition une résidence de la ville qui a une grande valeur patrimoniale et architecturale.

Il s'agit de l'habitation du 218, avenue Lambert qui est connue actuellement sous le nom de Maison d'Élyse, un gîte opéré depuis six ans par Claire Beaulieu et Raynald Dickner.

Comme pour plusieurs autres constructions riveraines de la Chaudière, la débâcle d'avril 2019 a été catastrophique pour cette maison victorienne, d'influence Queen Ann, érigée en 1890.

« Nous avons eu six pieds d'eau dans la cave et il ne manquait que quelques pouces pour qu'elle atteigne le plancher », se remémore avec peine le co-propriétaire, Raynald Dickner au sujet de l'inondation de l'an dernier.

Comme toutes les installations de fonctionnement se trouvaient à cet endroit (chauffage, boîtes électriques, etc.), le couple a dû investir plusieurs milliers de dollars pour être en mesure de repartir les opérations.

À l'époque aussi, le gouvernement québécois avait annoncé peu après les inondations de 2019, un programme général d’indemnisation et d’aide financière pour les sinistrés, administré par la Sécurité publique, qui laissait comprendre également que celui-ci serait le dernier du genre.

De même, la résidence se trouve dans ce qui a été décrétée comme la zone d'intervention spéciale (ZIS), rebaptisé la « zone rouge » inondable où les propriétés qui s'y trouvent n'ont plus aucune valeur immobilière.

Les propriétaires ont exploré toutes les possibilités pour sauver la résidence comme le déplacement de la maison vers l'église. Une autre solution serait d'immuniser les fondations, très solides puisque qu'elles sont faites de blocs de granit, mais les investissements dépasseraient les 150 00$.

Le programme québécois offre un maximum de 200 000$ pour racheter le bâtiment et verse un 50 000$ supplémentaire pour assumer les frais de démolition, après quoi, la ville devient propriétaire du terrain pour la somme symbolique de 1$.

Résigné, le couple Beaulieu-Dickner a fait sa demande au programme en septembre dernier et la réponse s'est avérée positive au cours de l'automne.

« Comme le train passait et qu'il fallait penser à nous dans cette aventure, on n'a pas eu bien le choix. Même avec ça, on perd plus de 150 000 $ », de signaler pour sa part Claire Beaulieu qui, au moment de l'appel d'EnBeauce.com, était à faire des boîtes pour le départ et la fermeture de ce site d'hébergement.

Mme Beaulieu avait pris une retraite anticipée, comme gestionnaire de résidences d'aînés, pour des raisons de santé et avait pris la décision d'opérer ce gîte afin de se trouver dans un lieu plus apaisant.

En à peine six ans, l'endroit a été vite reconnu pour son excellence et Tourisme Chaudière-Appalaches lui a décerné trois prix pour la qualité de service.

« Mais la débâcle de l'an dernier m'a rentré dans le corps », de soupirer Claire Beaulieu.

Un sursis
Les propriétaires se sont vu accorder en janvier, par la Ville de Beauceville, le permis de démolition prévue en juin.

Le maire Veilleux a avoué que le conseil avait autorisé celle-ci « avec un pincement au coeur » sans pouvoir l'empêcher d'un point de vue juridique

Sans être reconnue officiellement comme bâtiment patrimonial, à l'exemple de la maison Chapman, cette résidence a longtemps été identifiée comme celle de Félix‐Georges Fortier, notaire et maire de Beauceville, nous rappelle André Roy de Patrimoine Beauceville.

De nombreuses familles y ont vécu, dont les Goulet, Thibodeau et Bernard. 

D'un point de vue architectural, cette maison demeure un joyau de la Beauce encore bien debout: fenêtres à battants avec imposte et grands carreaux, portes à panneaux avec vitrage, foyer du salon principal de bois de rose, larges plinthes intérieures, rampe d’escalier travaillée avec goût, grandes galeries et tourelle d’angle, des attraits qui ont été bien conservés.

« Tout respire la vie économique cossue de cette époque victorienne, à l’ombre du clocher, où une partie de la bourgeoisie locale demeurait », signale Mme Roy.

C'est toute cette dimension historique sociale et du patrimoine bâti que François Veilleux ne peut se résoudre à voir disparaître sous le pic des démolisseurs.

C'est pourquoi depuis plusieurs mois, il a rencontré régulièrement les propriétaires de la Maison d'Élyse pour explorer avec eux divers scénarios de sauvegarde. Comme il a rencontré tous les propriétaires de chacune des maisons inondées pour les informer du mieux possible des programmes offerts et des recours possible.

« Plusieurs bâtisses ont été démolies depuis l'année passée. Mais je ne peux pas me résoudre de voir disparaître cette résidence. Je vais mettre tous les efforts possibles pour aller au bout de cela et c'est pourquoi je lance ce cri du coeur pour que la communauté puisse soutenir la démarche de sauvegarde », de signifier le premier magistrat de Beauceville.

Il voit cela comme la phase II du plan de revitalisation de sa ville et travaille de concert avec le directeur de l'urbanisme, Richard Longchamps, pour développer un ensemble cohérent.

D'ailleurs, les résidences limitrophes à la Maison d'Élyse vont bientôt être démolies, ce qui va créer un vaste espace qui pourrait être aménagé en lieu public avec comme élément central le bâtiment victorien, de faire remarquer M. Longchamps.

Qui plus est, l'avenue Lambert fait partie du circuit de La Route de la Beauce, un itinéraire touristique recommandé pour la beauté des paysages et bâtiments historiques, d'ajouter le directeur.

Claire Beaulieu et Raynald Dickner avaient prévu que la démolition se ferait au cours du mois de juin. Ils sont se entendus avec la Ville de Beauceville de reporter le tout au moins d'août dans l'espoir que l'on puisse l'éviter.

Cela donne un sursis au maire Veilleux qui espère que son appel sera entendu. Et il rappelle que le numéro de l'hôtel de ville est le 418 774-9137.

commentairesCommentaires

135

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • LP
    Lise Poulin
    temps Il y a 2 ans
    Je trouve ça d’une grande tristesse qu’on veuille démolir une si belle maison (Maison d’Elise), c’est un bijoux! Déjà trop de maisons sont disparues, c’est un crève-coeur de voir tout ça. Conservons-la!!!!
  • JP
    Jeanne Poulin
    temps Il y a 2 ans
    J'encourage fortement le maire et Beauceville a préserver ce bâtiment. Comme cliente régulière de ce gîte, je considère que la maison ne pourra jamais être remplacée. Son intérêt visuel est sans pareil. Je suis triste d'apprendre que sa fin approche.
  • MT
    Micheline Thinodeau
    temps Il y a 2 ans
    Bonjour! Je suis une Thibodeau et cette demeure a appartenu longtemps à mes grands-parents paternels famille Gédéon Thibodeau. Mon grand-père en était très fier. Il y est décédé. J’ai passé mes cousins/cousines de très bons moments. Plusieurs membres de ma familles habitent Beauceville. Il faut absolument sauvegarder cette magnifique résidence.
  • MT
    Manio Thibodeau
    temps Il y a 2 ans
    Je vous en prie, sauvez cette maison, mes grands parents y ont habité et elle est absolument magnifique et unique! Pourquoi détruire de si beaux Joyaux , il faut conserver nos belles valeurs!!!!! 🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏
  • ABFD
    Anne Bernard, fille de.Leandre qui l'avait acheté de Mme Thibaudeau
    temps Il y a 2 ans
    Bonjour,
    Cette.maison est la maison de mon enfance. Celle ou toute ma famille de 9 enfants avons grandi. Il faut absolument éviter sa démolition et lever une campagne de financement pour la sauvegarder et éventuellement la faire classer au patrimoine culturel. Ou dois-je m'adresser pour donner des sous??? Le maire doit absolument mener une campagne auprès non seulement des médias locaux mais aussi des médias nationaux. J'ai appris cette info ce matin via mon frère qui vit en France alors que je suis à Montréal.
    Merci de répondre à ma question ou de la transmettre à la personne concernée.
    MERCI.
  • MB
    Michel Bernard
    temps Il y a 2 ans
    Je suis M8chel Bernard, un des membres de la famille Bernard qui a habitée cette maison durant plusieurs années.
    Très décevant de lire cet article.
    Bravo au Maire Veilleux qui tente de sauver ce joyau patrimonial.
    Michel Bernard
  • MAC
    Mare-Andrée Crépeau
    temps Il y a 2 ans
    SVP sauvez cette maison. Nous nous devons de préserver notre parltrimoine pour les générations futures!!!
  • LT
    Lise Thibodeau
    temps Il y a 2 ans
    Moi aussi je suis une Thibodeau et je garde de précieux souvenirs
    partagés avec mes grands-parents qui en étaient si fières et qui m’ont toujours reçue avec amour et générosité et par la même occasion m’ont
    permis de voir d’autres cousines,cousins qui demeurent à Beauceville.C’est une maison qui a une grande valeur patrimoniale.J’ai aussi apprécié mes séjours à la maison d’Élyse.Protégeons la
  • RV
    Rosane Veilleux
    temps Il y a 2 ans
    Je ne suis pas en accord à ce que cette belle Maison D'Élyse soit détruite. Même nous de Beauceville sommes allés visiter et prendre de bons repas. Que restera t'il â Beaucville. Cette maison doit demeurer debout et habiter par ces gens qui nous ont si bien accueillis chez eux. Je vous salut Mme Claire Beaulieu et M.Raynald Dickner. M.le Maire Veilleux, vos êtes en grande mission..
  • GT
    Ghislain Thibodeau
    temps Il y a 2 ans
    Une maison pleine de souvenirs pour moi et pour bien d'autres. La maison, à une certaine époque, de Gédéon Thibodeau et de Marianne Bolduc mes grands-parents . Maison qui dépasse nos souvenirs familiaux. Elle est le témoin d'un temps et d'un art de vivre. Espérons qu'on saura aussi la conserver pour la beauté de son architecture et de son site.
  • GV
    gisele veilleux
    temps Il y a 2 ans
    il faut garder un des rares vestiges du passé.Avec son histoire c"est un monument qu'il faut préserver a tout prix...IL Y A SUREMENT DES SOLUTIONS….GVEILLEUX
  • DB
    Diane Bureau
    temps Il y a 2 ans
    Non à la démolition ! Démolir cette maison serait un sacrilège et il faut la sauver pour préserver la mémoire de nos ancêtres ! Les oublier c'est être un ruisseau sans source, un arbre sans racine...
  • LB
    Lise Bouthillier
    temps Il y a 2 ans
    Ayant été les propriétaires du gîte La Maison d'Elyse avant Mme Beaulieu et M. Dickner pendant 12 années, nous sommes très peinés et bouleversés d'apprendre que la maison pourrait être détruire. C'est une maison d'une architecture exceptionnelle et qui mérite un meilleur sort que la démolition. Nous espérons qu'il y aura d'autres personnes qui verront dans cette maison un joyau que la Beauce devrait préserver.
  • B
    BERRON
    temps Il y a 2 ans
    Non à la démolition de la Maison d'Elyse. Pourquoi ne pas sauver une si belle demeure ? Elle devrait être classée Monument historique.
  • S
    S.Champagne
    temps Il y a 2 ans
    Une si belle maison c'est tellement triste. Il ne faut pas la détruire. Elle fait partie du charme de Beauceville. Son histoire, son architecture remarquable. J'encourage M. le maire à tout faire pour la sauver.
  • JL
    Julie Laferrière
    temps Il y a 2 ans
    Détruire de la beauté devrait être interdit. Démolir notre Histoire, tout autant. Le Patrimoine bâti participe à notre mémoire et à notre fierté de citoyens. Non seulement pour sa richesse architecturale, mais parce qu’il forge le caractère d’un lieu, d’un territoire. Pour terminer, on ne devrait jamais détruire nos richesses. Les temps qui courent nous le rappellent chaque jour! Longue, très longue vie à la si belle et unique Maison Elyse .
  • S
    SERRES
    temps Il y a 2 ans
    C'est tellement facile de détruire et tellement plus difficile de construire. Alors quand une chose est belle, pourquoi la détruire ? Cette maison est une mémoire de vie et d'architecture. La raser serait un acte inhumain et nous avons tant besoin d'humanité.
  • MPL
    Marie-Pier Labrecque
    temps Il y a 2 ans
    Il faut absolument protéger nos constructions historiques. Ces joyaux sont l'empreinte architecturale du passé et cette beauté victorienne qu'est la maison d'Elyse doit être conservée.
  • AD
    André Ducharme
    temps Il y a 2 ans
    Résidence à l’architecture remarquable, témoin d’une histoire sociale et culturelle, la Maison d’Élyse devrait être classée bien patrimonial. Avant de sacrifier ce monument de beauté, merci d’envisager toutes les solutions possibles. Une campagne nationale de financement ?
  • DG
    Denise Guilbault
    temps Il y a 2 ans
    Plus que jamais nous nous devons de conserver et d’entretenir tout ce qui reste de témoin et de mémoire du Québec. La pandémie fait disparaître, par la mort des personnes âgées, une partie de l’Histoire de chez nous.
    S’il vous plaît, faites tout ce que vous pouvez pour sauver notre patrimoine. C’EST IMPORTANT!
  • H
    Haentjens
    temps Il y a 2 ans
    Il faut absolument sauver cette maison!
  • CG
    Claire Gagnon
    temps Il y a 2 ans
    Pourquoi detruire une si belle maison. J'ai vecu mon enfance voisin, que de beaux souvenirs et ensuite y aller garder selon l'epoque. Elle etait la toujours au fil du temps,elle fait partie de nous beaucevilliois.Ne lachez pas une partie de moi s'en ira avec elle.
  • MW
    Maryse Warda
    temps Il y a 2 ans
    « Ne tuons pas la beauté du monde » veut aussi dire : protégeons ce qui nous a été légué, surtout lorsqu’il s’agit d’une telle beauté architecturale.
  • S
    S.Cadieux
    temps Il y a 2 ans
    Il est si primordial de travailler ensemble à préserver ces joyaux architecturaux. Une campagne de socio-financement auprès des citoyens serait peut-être une idée....
  • AV
    Audrée Vachon
    temps Il y a 2 ans
    J’ai grandi à Beauceville et je me souviens de cette maison. Elle fait partie des ces endroits qui ont éveillé en moi le goût de l’Histoire, de connaître d’où je viens. Nous avons la responsabilité de ne pas tuer ces monuments. Merci à la ville de Beauceville pour ce combat.
  • DL
    Daniel Lessard
    temps Il y a 2 ans
    J'ajoute ma voix à celles et ceux qui veulent sauver la Maison d'Élyse. Je souhaite qu'on porte une attention particulière au dossier et qu'on fasse preuve de bonne volonté pour sauver ce trésor architectural. Je verrais bien cette magnifique maison servir de décor à un roman ou un film. Le patrimoine beauceron est riche, protégeons le. Daniel Lessard
    Daniel Lessard


  • FXD
    François-Xavier Dufour
    temps Il y a 2 ans
    De tout coeur avec M. le maire. Préservons notre patrimoine! Je me rallie à l'histoire, à la beauté et à la conservation de cet édifice.
  • MB
    Martine Beaulne
    temps Il y a 2 ans
    Il faut préserver la mémoire patrimoniale à tout prix. c'est notre identité.
  • KD
    Kim Despatis
    temps Il y a 2 ans
    On grandit comme humain en se souvenant d’avant. Il y a certain joyeux qui mérite qu’on se batte pour eux. Une solution s’impose. J’ajoute ma voix pour la sauvegarde!
  • JC
    Jérémie Caron
    temps Il y a 2 ans
    Ne détruisez pas ce marqueur du temps! Il faut préserver ces lieux importants! J’ai la jeune vingtaine et je ne pourrai pas comprendre l’histoire de ma province si on détruit ce genre de lieux. Il faut les préserver, le gouvernement devrait savoir ça!
  • NM
    Nathalie Mallette
    temps Il y a 2 ans
    Il faut protéger et sauvegarder ce joyau d’architecture.
    Je vous souhaite sincèrement de pouvoir sauver votre maison.
    Je suis de tout cœur avec vous.
  • ML
    Marc Labrèche
    temps Il y a 2 ans
    Je me souviens.... de rien, encore. Défaire la beauté et la mémoire pour des économies de bouts de chandelles. Pourquoi pas faire preuve d’un peu d’imagination et de créativité cette fois-ci ? Et, effectivement, une campagne de financement comme partie de solution ?
  • PB
    Pierre Bernard
    temps Il y a 2 ans
    Bonjour,
    J’ai passé mon enfance et mon adolescence dans cette magnifique maison. Je connais les effets néfastes des débâcles. Ma famille et moi, comme tant de fiers Beaucerons, avons travaillé fort afin d’en restreindre les actions du mieux que l’on pouvait. Ces débordements de la Chaudière sont là depuis des siècles. Et plusieurs des constructions d’époque ont traversé des décennies. Et la seule réponse que nous avons maintenant c’est « Rasons tout! ». Incroyable. La nouvelle devise de ce pays serait-elle devenue « J’oublie tout »? Est-ce ainsi que l’on traite notre mémoire?
    Une part de notre Histoire vient de disparaître avec cette pandémie. S’est-on bien occuper de nos prédécesseurs, nos aînés? Je pose la question.
    Doit-on ne se soumettre qu’à l’adage Tout nouveau tout beau?

    Il serait terrible et lâche de démolir des témoins de notre patrimoine, comme cette maison de l’Avenue Lambert. C’est un bijou architectural.
    En a-t-on conscience? Et vous, Madame la ministre de la culture, en êtes-vous consciente? Vous souvenez-vous?
    « ...Je vous entends passer
    Comme glace en débâcle
    Je vous entends demain
    Parler de liberté ...»
    Pierre Bernard
  • JM
    Jean Maheux
    temps Il y a 2 ans
    Comment ne pas soutenir l’administration municipale de Beauceville qui prends ici une initiative trop rare face au patrimoine bâti dans la Beauce en particulier . Et au Québec en général. Pourquoi ne pas accompagner ce sauvetage d’une réflexion sur l’histoire locale des inondations à répétition et faire de cette magnifique maison un symbole de la mémoire beauceronne. Il faut mettre à contribution le génie débrouillard des beaucerons qui peuvent trouver une solution qui deviendra l’image de marque de la population au cœur de la Beauce, de sa détermination à gérer avec clairvoyance son avenir comme son histoire.
  • LEF
    Louise Esther Fortin
    temps Il y a 2 ans
    Quelle magnifique maison, je ne peux pas croire qu’elle sera démolie, un trésor architectural. Il faut vraiment la sauver.
  • MÈT
    Marie-Ève Trudel
    temps Il y a 2 ans
    Il faut préserver notre patrimoine architectural! Il ne faut pas perdre cette bataille.
  • MML
    Michel-Maxime Legault
    temps Il y a 2 ans
    En ces temps difficiles, Il faut préserver notre mémoire, notre patrimoine, notre culture. Je vois un grand mouvement de solidarité par les nombreux commentaires et réactions à cette nouvelle. Merci de prendre en considération le cri du cœur de tant de gens.
  • AM
    Alice Moreault
    temps Il y a 2 ans
    Les lieux abritent une mémoire, des souvenirs et ils nous les transmettent si on sait les préserver. La transmission de savoir passe aussi par l’observation du passé et des signes qu’il nous laisse. J’ajoute ma voix à ceux et celles qui veulent préserver cette mémoire. Cette maison ne doit pas être démolie.
  • JB
    Jade Bruneau
    temps Il y a 2 ans
    Il faut sauver l'unique et ancestrale Maison d'Élyse!
    Il s'agit d'un joyau patrimonial; beauté véritable d'architecture et symbole de notre histoire.
  • FD
    Francine Duquet
    temps Il y a 2 ans
    Je ne vous cacherai pas mon étonnement et mon indignation face à l’annonce de la démolition de cette magnifique maison. J’ai eu la chance d’y loger récemment et d’avoir accès à une visite guidée, alors que c’était un gîte. Il faut voir l’intérieur de la maison Élyse avec ces moulures sculptées en chêne, ces salons privés, sa cuisine très stylisée, ces vastes chambres... ce travail de tant d’artisans. Cette maison, où des familles nombreuses s’y sont succédées, fait partie de notre patrimoine architectural québécois de prestige et, à ce titre, nous nous devons de la préserver. Mais c’est aussi le reflet de ces hommes et de ces femmes qui ont habité hors des grands centres urbains et qui ont participé à la construction d’édifices qui se démarquaient par leur style et leur richesse. Ne sommes-nous pas ravis de voir de si belles maisons ancestrales dans le vieux Québec, ou des maisons de style victorien à North Hatley ? Ces villes, pour ne nommer que celles-ci, ont su préserver ce patrimoine et on le sait, leur industrie touristique en profite grandement. On leur envie cette beauté préservée. La Beauce ne se distingue pas uniquement par son seul son sirop d’érable ou ses entrepreneur.e.s; elle peut aussi se démarquer par son souci de préserver ce que l’histoire lui a offert. Mais le problème est multiple : l’urbanisme sauvage, l’incapacité à résoudre les ravages des débâcles depuis tant d’années, ce souci de l’économie au détriment très souvent de la culture, de l’architecture et de notre histoire. Ce scénario s’est souvent répété à travers tout le Québec. Heureusement que des gens se soulèvent contre ces initiatives désolantes que sont les démolitions abusives de notre architecture patrimoniale. Je compte sur les Beaucerons – dont je fais partie – pour réagir et soutenir la démarche, mais aussi sur tous les québécois.e.s qui ont ce même souci de préservation du patrimoine.
    Il importe de réagir et de faire entendre nos voix pour ainsi manifester notre grande fierté à l’égard de notre architecture et du travail de nos artisans. Il faudra aussi la détermination des pouvoirs publics pour accepter de faire différemment et des investissements financiers pour maintenir la protection de cet immeuble. Merci à ceux et celles qui seront solidaires à cette cause auprès du maire de Beauceville. Et pour terminer, ce mot de Margaret Mead : « Ne doutez jamais qu’un petit groupe de personnes concernées et réfléchies puissent changer le monde. D’ailleurs, c’est toujours de cette façon que ça se passe ».
  • FG
    France Gilbert
    temps Il y a 2 ans
    Il faut préserver le patrimoine car jamais plus de telles maisons ne seront bâties. Cette maison nous parle de ce passé qui nous a vu naître et grandir et nos enfants devraient avoir le droit, sinon le privilège, de voir à quoi ressemblait une belle construction auparavant.
  • AP
    Alex Perron
    temps Il y a 2 ans
    C’est inconcevable ! Vraiment.
  • CC
    Christiane Charette
    temps Il y a 2 ans
    Peut-on vraiment, laisser démolir ce trésor architectural?
    Que faudrait-il faire pour empêcher une telle perte avant qu’il soit trop tard!
    Nous payons des billets d’avion pour aller visiter des endroits où ils ont compris la valeur des traces architecturales et historiques et où ils ont même su les rentabiliser.
    En effaçant les traces de notre passé, c’est aussi son potentiel touristique et économique que nous détruisons.
    Il faut conserver, restaurer et respecter cette maison unique.
    Elle parle de nous et elle a encore beaucoup à nous donner.
  • SFD
    Simon Fréchette-Daoust
    temps Il y a 2 ans
    Solidaire!
  • KL
    Karine Lagueux
    temps Il y a 2 ans
    Quelle tristesse si cette maison est démolie...je me souviens d'y avoir dormi et d'avoir admiré les vestiges de nos ancêtres et la fierté des propriétaires à nous y accueillir. Cette maison fait partie intégrante de Beauceville et elle la représente tellement bien! Ayant grandi à Beauceville, je suis touchée par les nombreuses pertes causées par le débordement de la rivière chaudière. De sauver cette maison, serait de contribuer à garder vivante la beauté, l'histoire et le tourisme de ma ville natale.
  • JB
    Joe Bocan
    temps Il y a 2 ans
    Bonjour à vous. Je ne comprends vraiment pas l'inaction du gouvernement en ce qui concerne la préservation de ces lieux qui sont notre histoire! Ces endroits sont d'une importance capitale pour ce souvenir, pour apprécier et mieux comprendre les époques qui nous ont précédées. .
    Et quel bonheur d'apprécier l'architecture fabuleuse de cette résidence impressionnante.
    J'espère de tout coeur que l'impossible sera mis en oeuvre afin de préserver ce bâtiment.
  • DF
    Denise Filiatrault
    temps Il y a 2 ans
    À qui de droit,
    Je trouve épouvantable pour ne pas dire honteux, scandaleux et pire encore de détruire cette maison ancestrale qui est un vrai bijou, l’orgueil et la fierté de la Beauce et du Québec réunis.
    Cette maison a une valeur historique, et nous n’en avons pas assez au Québec pour les détruire si facilement.
    Pensez-y deux fois avant de faire un geste que vous regretterez amèrement, mais il sera trop tard.
  • BR
    Benoit Rioux
    temps Il y a 2 ans
    Je suis de tout coeur avec le maire de Beauceville et tous le gens de la région afin de sauver cette merveilleuse résidence. Il s’agit d’un véritable joyaux et quelle tristesse ce serait de le voir disparaître. Il me semble si important de préserver l’histoire, préserver ces beautés qui nous ont précédés afin de pouvoir nous en inspirer. Effectivement qu'une campagne de sociofinancement pourrait peut-être être une partie de la réponse...?
  • JLP
    Jean-Luc Poisson
    temps Il y a 2 ans
    Nous sommes plusieurs à avoir quitté nos villages pour expérimenter le tourbillon des grandes villes. Nous avons le défi de perpétuer la mémoire rurale du Québec, pour transférer cet héritage aux générations futures. L'architecture est un précieux témoin de cette histoire. Il faut protéger notre patrimoine si nous voulons maintenir notre culture et sa mémoire. merci
  • MO
    Marina Orsini
    temps Il y a 2 ans
    Quelle tristesse...notre histoire démolie encore une fois.
    Nous avons je trouve, au Québec, une facilité à détruire tout ce qui a une histoire à raconter.
    Tachons de sauver ce bijou patrimonial. Pour nous, nos enfants et tous ceux qui viendront après. Laissons nous le plaisir de raconter notre histoire.

    Marina Orsini🌸
  • MT
    Mario Thibodeau
    temps Il y a 2 ans
    Pour connaître les informations pour la vente et une description des travaux Importants faits avant et après la dernière inondation

    Es ce que je Ministère des affaires culturelles est consulté pour cette maison à fort potentiel patrimonial...une aide de ce côté existe je pense pour la conservation et maintenance
  • MB
    Micheline Bernard
    temps Il y a 2 ans
    Bravo à monsieur le maire Veilleux . Protégeons, prenons soin de notre Patrimoine si précieux.
    Faut pas disparaître de la carte , restons vivants pour raconter notre Histoire à nous !
  • J
    Jacques
    temps Il y a 2 ans
    Sauvons cette maison. Ce n’est pas une dépense c’est un investissement.
  • GT
    Guylaine Tremblay
    temps Il y a 2 ans
    il faut sauver cette si belle maison!
    pourquoi toujours démolir? j'encourage le maire à poursuivre ses efforts pour garder la maison d'Elyse debout !
  • JPL
    Jean-Pierre Labbé
    temps Il y a 2 ans
    Demolissez, c'est dommage mais ca fait 50 fois ca passe à l'eau, a moment donner il faut comprendre
  • CR
    Christiane Richard
    temps Il y a 2 ans
    Continuons comme ça et le Québec rural ne sera plus qu'un amas de villages et petites villes de bungalows et maisons pré-fabriquées, sans âme et sans histoire. Nos églises et maisons ancestrales, témoins de notre histoire et de notre résilience comme peuple, avaient survécu pendant des siècles à tous les changements sociaux au Québec. Et voilà qu'elles tombent une à une, blessées à mort par l'avidité ou les choix douteux d'élites politiques et administratives préférant injecter des millions de dollars dans le béton et les centres commerciaux plutôt que dans la sauvegarde de notre patrimoine bâti. Quel manque d'envergure! Et quelle tristesse!
  • PH
    Patrick Hivon
    temps Il y a 2 ans
    Ce sont beaucoup d’histoires Et de souvenirs de votre communauté qui disparaîtraient. Ces bâtiments ont été construits avec grande minutie malgré les moyens de l’époque... penserait-on un seul instant jeter l’arbre généalogique de sa famille? Ce sont les quartiers historiques des villes et villages qui attirent le tourisme. La qualité de la préservation des lieux historiques d’un territoire détermine la force de sa population. Autant culturellement qu’économiquement . En plus, vous avez la chance d’avoir l’appuie de la classe politique qui, habituellement, recherche d’avantage le profit à court terme. Ne devenez pas un autre village sans identité comme il y en a trop au Québec.
  • SD
    Sophie Desmarais
    temps Il y a 2 ans
    Sauvez cette maison!!!! Pouvons-nous avoir à coeur le patrimoine? Ces lieux d'exception racontent notre histoire et instruisent les plus jeunes de la vie passée. Il y a tant à faire et de gens créatifs pour avoir des bonne idées, alors laissez la chance à la transmission!
  • IR
    Isabelle Robert
    temps Il y a 2 ans
    Beauceronne d'origine, amie de la famille Bernard et archéologue-historienne, j'appuie la Ville de Beauceville pour la reconnaissance et la préservation de ce lieu patrimonial. Ce bijou architectural, aux abords de la rivière Chaudière, est un témoin privilégié de la richesse de notre Histoire et de l'entrepreneurship québécois. J'ai eu le plaisir d'y retourner pour un séjour depuis qu'elle a été convertie en gîte. Je salue l'amour et le courage de ses différents propriétaires d'en avoir pris grand soin et espère qu'elle se tiendra encore fièrement debout pour les années à venir.
  • JSR
    Jean-Sébastien Roy
    temps Il y a 2 ans
    Cette maison doit être sauvée. Elle le sera. Des initiatives sont à venir, j'en suis convaincu. Notre mémoire collective s'effrite; Sainte-Marie est dénaturée, Beauceville a déjà perdu beaucoup de son patrimoine. Avec la démolition des bâtiments avoisinants, il surgit une occasion unique de la mettre en valeur et de lui trouver une nouvelle vocation.
  • RCVD
    Rita Coulombe, Ville de Québec (quartier Charlesbourg)
    temps Il y a 2 ans
    Monsieur Le Maire François Veilleux, Monsieur Madame Claire Beaulieu, M. Raynald Dickner, je vous souhaite de tout cœur que la Maison d'Élyse soit conservée en son lieu d'origine. J'aime bien l'idée de Monsieur Richard Longchamps, directeur de l'urbanisme, d'en faire le lieu central d'un éventuel lieu public suite au vaste espace laissé par des démolitions. La meilleure des chances pour ce projet.
  • AD
    André Duval
    temps Il y a 2 ans
    Bonjour, je viens ajouter ma voix à celles des autres qui s'opposent à la démolition de cette maison patrimoniale. Je suis un ami d'enfance de la famille Bernard qui y a habité. Mon père Jacques Duval dont la maison paternelle a été démolie l'automne dernier a bien connu aussi cette maison qui fut jadis habitée par la famille Goulet. Voilà pourquoi cette construction ancestrale a valeur architecturale autant que sentimentale..!
    À ce que je sache, à la fin des années ´70, on a quand même déménagé semblable à celle-ci, la maison de M. Jacques Renault en haut d'une côte...que serait donc alors l'idée de la reculer de quelques mètres vers l'arrière pour mieux la protéger si on a déjà détruit les bâtiments autour?
    Il nous faut désormais en pleine pandémie reconsidérer l'héritage de ceux et celles qui étaient là avant nous en offrant à ce château une allure digne du XXIe siècle. Merci
  • SD
    Suzie Denoncourt
    temps Il y a 2 ans
    Détruire cette maison, quelle abérration! La maison d'Élyse doit survivre!
  • LPC
    Luc Picard. comédien
    temps Il y a 2 ans
    Je m’oppose farouchement à la démolition de cette maison. Faut respecter l’histoire et entretenir le beau qu’elle nous offre. Chaque démolition de maisons historiques creuse des trous de mémoire dans lesquels nous risquons de sombrer collectivement. J’en appelle à tous, il faut sauver la Maison d’Élyse!
  • MM
    Monique Maheu
    temps Il y a 2 ans
    Il faut sauver cette maison! Il faut préserver l'histoire qui s'est écrit au fil du temps dans ces murs. Détruire n'est pas une solution! Soyez imaginatif!
  • CL
    Chantal Lamarre
    temps Il y a 2 ans
    Que ce plan de réaménagement se concrétise. S’il vous plaît, le patrimoine bâti doit être préservé. Au nom de la culture, de l’histoire et de la beauté. Laissons des traces pour les générations à venir. Préparons la suite. Avec discernement et sensibilité.
  • LR
    Luce Rozon
    temps Il y a 2 ans
    Nous avons le devoir comme société de veiller à la conservation de notre patrimoine. La Beauce est une région magnifique et les gens qui visitent nos villes et villages devraient avoir le bonheur de ramener dans leurs souvenirs les maisons qui ont abrités nos belles familles québécoises. C'est comme ça que nous construirons notre histoire.
  • SC
    Suzanne Champagne
    temps Il y a 2 ans
    Cette maison magnifique de 130 ans est un joyau d'architecture!
    Il faut la sauver à tout prix. On ne doit pas la démolir.
    On ne pourrait jamais la remplacer... Chers Beaucerons je suis avec vous de tout cœur et je chéris avec vous la beauté du monde. Une belle vieille maison comme la Maison d'Élyse a une âme. Faisons tout ce qui est en notre pouvoir d'amour pour la garder présente dans vos vies. Donnons-lui les soins qu'elle mérite. Cherchons et trouvons les moyens pour y parvenir!

    À suivre....
  • MM
    Mylène Mackay
    temps Il y a 2 ans
    Prière de ne pas démolir ce joyau de la Beauce ! Cette maison fait partie de nos bâtiments historiques et sa beauté victorienne mérite de rayonner encore
    longtemps au coeur de notre patrimoine. Sa démolition serait une erreur d’une tristesse sans nom. Merci de tout faire pour l’éviter !
  • DL
    Denis LeBel
    temps Il y a 2 ans
    Cette résidence plus que centenaire est partie intégrante du patrimoine. C'est un joyaux comme il ne s'en fait plus. Elle mérite largement les investissements nécessaires à sa pérennité.
    Sauvez la "Maison d'Élyse" !
  • SW
    Sandra Winter
    temps Il y a 2 ans
    Ma mère était beauceronne et j’ai apprécié dès mon jeune la valeur du patrimoine de cette si belle région. Aucune architecture moderne ne saurait reproduire certains de ces bâtiments historiques comme la maison d’Elyse et surtout leur redonner le leg de l’ histoire. Malgré les défis climatiques dont la débâcle, il faut sauver cette maison et peser sérieusement les conséquences historiques et culturelles si elle est démolie. C’est un choix de société que de préserver notre patrimoine. Déjà que certains villages beaucerons se vident (ex: St-Come), que restera-t-il si on abat aussi les maisons et bâtiments. Je suis convaincue que la vision entrepreneuriale de la Beauce que l’on connaît peut contribuer à trouver une solution pour sauver cette magnifique maison.
  • FM
    France Mathieu
    temps Il y a 2 ans
    Cette maison es historique, je suis anciennement de Beauceville. Je connais bien cette magnifique demeure, je m'y installais lors de mes arrêts pour aller voir ma famille.J'espère de tout cœur qu'elle sera sauvé...Il fau gardé le patrimoine bâtis. Les gens qui en ont bien pris soin!!! Claire toi et ton mari tellement..
  • AC
    Alain Charbonneau
    temps Il y a 2 ans
    Gardons notre patrimoine sous peine de devenir complètement amnésiques.
  • KC
    Katherine Céré
    temps Il y a 2 ans
    Je suis absolument contre sa démolition.
    Il faut préserver cette résidence qui porte en elle beaucoup d’histoires et de richesses.
  • L&GD
    Louise & Gilles Daigle
    temps Il y a 2 ans
    De tout coeur je souhaite que notre beau gite ne soit pas detruit. C'est sous son toit hospitalier que nous reposons quand on visite nos familles et cela arrivant de la Californie. Un bijou a conserver.
  • ÉG
    Élise Guilbault
    temps Il y a 2 ans
    Ne tuons pas les beautés du monde!🙏
  • MRDC
    Maxime René de Cotret
    temps Il y a 2 ans
    Il est impératif de sauver cette maison. Il s’agit ici d’une partie de l’histoire du Québec dont on veut (encore) se départir. À l’ère du vite consommé et des constructions de cartons, il est important de se rappeler que les maisons anciennes étaient bâtis avec goût, détails, énormément de travail et avec, surtout, beaucoup de matériaux nobles. Et une âme.

    J’en ai plus qu’assez des décisions politiques basées uniquement sur l’argent et l’efficacité.
  • AR
    Alice Ronfard
    temps Il y a 2 ans
    Oui sauvez cette belle maison !!!!!
  • I
    IH
    temps Il y a 2 ans
    Comment ne pas CONSERVER le Patrimoine ?
    Préservez ce lieu ! Merci
  • FPCA
    Francine Pelletier, chroniqueuse au journal Le Devoi
    temps Il y a 2 ans
    Y aurait-il un parallèle à faire entre le sort qu'on réserve aux vieilles maisons et celui qu'on réserve aux vieilles personnes au Québec? Le manque d'intérêt pour notre patrimoine immobilier a de drôles de ressemblances à celui désormais bien documenté pour les personnes âgées. Il faut retrouver un sens des priorités qui ne soit pas uniquement dicté pas l'argent. Il faut sauver la Maison d'Elyse!
  • EJ
    Eric Jean
    temps Il y a 2 ans
    Il est primordial de protéger cette maison patrimoniale. Par respect pour notre histoire et par générosité pour les enfants d’aujourd’hui et de demain.
  • PEL
    Pierre-Etienne Locas
    temps Il y a 2 ans
    Svp préservons notre patrimoine.
    Tant d’horreur architecturales ont été et sont construites, peut-on conserver ce qui a de la valeur?
  • CP
    Clara Prévost
    temps Il y a 2 ans
    J’espère de tout cœur que les mécènes, philanthropes et/ou gens d’affaires donneront généreusement pour sauver ce bijou patrimonial de la destruction. Sinon, il est de la responsabilité du gouvernement québécois de préserver la mémoire et l’architecture de la province : ce sont elles qui font notre richesse. La démolition de la Maison d’Elyse ne devrait pas être une option.
  • MJB
    Marie-Josee Bastien
    temps Il y a 2 ans
    Il faut impérativement garder debout cette magnifique maison. Ça fait partie du patrimoine important. Cessons de démolir notre histoire.
  • PPJ
    Pierre Philippe Joncas
    temps Il y a 2 ans
    Il est impératif de soutenir financièrement les propriétaires qui ont un désir de préserver ces joyaux architecturaux.
    La démolition est un acte peu coûteux et malheureusement irréversible.
    Collectivement, nous devons avoir une vision d’avenir et de souvenir.
    Ne démolissons pas cette maison qui, peut importe son « statut Officiel » à ce jour, demeure un des rares échantillons d’architecture Queen Ann au Québec.
  • LS
    Lina Sicuro
    temps Il y a 2 ans
    Protégeons notre patrimoine, c’est notre histoire!
  • MR
    Michel Rioux
    temps Il y a 2 ans
    En cette période si difficile, en cette période où trop de mémoires vivantes ont disparues, c’est une nécessité et une obligation de conserver notre patrimoine. Notre patrimoine a besoin d’être protégé, c’est notre identité, ce regard sur le passé est déterminant pour notre avenir. Faisons le choix de le préserver, faisons le choix de protéger la Maison d'Élyse, petit joyau de la Beauce que j’ai eu la chance de visiter il y a bien des années.
  • FG
    François Girard
    temps Il y a 2 ans
    Cessons d'effacer notre mémoire.
    Sauvons la maison d'Élyse.
  • G
    Gabriel
    temps Il y a 2 ans
    Ne démolissez pas cette maison. C’est un inacceptable!!!
  • CP
    Clara Prévost
    temps Il y a 2 ans
    J’espère de tout cœur que les mécènes, philanthropes et/ou gens d’affaires donneront généreusement pour sauver ce bijou patrimonial de la destruction. Sinon, il est de la responsabilité du gouvernement québécois de préserver la mémoire et l’architecture de la province : ce sont elles qui font notre richesse. La démolition de la Maison d’Elyse ne devrait pas être une option.
  • GR
    Geneviève Rioux
    temps Il y a 2 ans
    La maison d'Élise doit être souveraine sur son territoire! Elle est encore magnifique,
    il faut la préserver de la démolition...
  • CD
    Claudie Drouin
    temps Il y a 2 ans
    Une splendeur à sauvegarder à tout prix ! ❤️
  • BK
    Bozidar Krcevinac
    temps Il y a 2 ans
    "Un chef-d'oeuvre est une bataille gagnée contre la mort." Cocteau
    Faites de la maison un chef-d'oeuvre.
  • CT
    christian thibault
    temps Il y a 2 ans
    Comme beaucoup d'autres citoyens du Québec et du Canada, je me permets de solliciter une intervention des autorités régionales et nationales pour conserver cette résidence patrimoniale
    qui est un éloquent témoignage de notre histoire.
  • R
    [email protected]
    temps Il y a 2 ans
    Cette maison doit être protégée! Il s'agit d'un véritable joyau pour l'histoire de la Beauce et du Québec!! Son architecture témoigne du savoir-faire, de la créativité québécoise et il ne faut pas que cela tombe dans l'oubli!
  • CK
    Christiane Khouzam
    temps Il y a 2 ans
    Je me joins à tous pour soutenir les efforts pour que cette magnifique maison (Maison D’Elyse) demeure comme patrimoine de Beauceville et du Québec.
  • SD
    Samuel Décary
    temps Il y a 2 ans
    Il y a parfois de ces places où les âmes restent accrochées. Nous ne voulons pas voir ces âmes s'effacer dans le temps. Cette maison n'est pas seulement une boîte à souvenirs, elle est aussi une merveille architecturale. Non à la démolition de ce morceau d'histoire.
    -Samuel Décary
  • DM
    Diane Miljours
    temps Il y a 2 ans
    J’espère de tout cœur qu’on sauvera cette maison qui, même si elle n’est pas officiellement classée patrimoniale, n’en est pas moins un exemple d’architecture remarquable. Pourquoi notre devise ne signifie-t-elle rien lorsqu’il s’agit de sauvegarder ces maisons ancestrales ? Un jour, il ne restera plus que des tours à condos et des split levels de banlieue dans ce pays à la mémoire si courte...
  • AL
    Anne Legault
    temps Il y a 2 ans
    Quelle tristesse. Pourquoi laisse-t-on à quelques décideurs, au pouvoir temporairement, une décision de portée historique qui appartient à la communauté? Combien de joyaux historiques ont-ils été sacrifiés parce que l’on n’a pas pris le temps de chercher des solutions? Les décideurs québécois se doivent d’accorder une importance justifiée à la préservation de notre patrimoine pour les générations futures. Sauvons cette belle résidence.
  • PR
    Pierrette Robitaille
    temps Il y a 2 ans
    Il faut absolument garder cette magnifique maison. Elle n'a pas de prix et rien ne pourrait la remplacer. Comment exprimer la valeur de notre patrimoine? C'est un héritage qui appartient à la collectivité. C'est quelque chose qui nourrit le coeur et l'âme, la fierté et le respect de qui nous sommes.
  • MR
    Mylène Roy
    temps Il y a 2 ans
    La pandémie m'a fait passer au radio-théâtre, grâce auquel j'ai passé de bons moments à m'imaginer le décor des oeuvres du beauceron Fabien Cloutier. Cet été, on a projet en famille d'explorer des coins du Québec, comme tiens la Beauce, parce que la présente époque fait en sorte qu'on ne yeute plus "l'autre bord des lignes". Ce serait bien triste, alors qu'on se remettra collectivement à sillonner nos coins de pays, que l'on se retrouve face à des trous de mémoires, des souvenirs effacés de ce qui fut, et qui pourrait pourtant continuer à témoigner de la vie et de la beauté "de la place". Bravo à l'élan du maire, et merci d'indiquer un lien vers une initiative de socio-financement.
  • IL
    I. Leblanc
    temps Il y a 2 ans
    Difficile de préserver les traces du passé et de notre histoire. En cette ère du virtuel et de l'intangible, en cette ère qui ne laissera que peu de trace de nous et de notre mémoire, il faut pouvoir se mobiliser pour sauver ce qui est venu avant nous, pour ceux qui viendront après nous.
  • ER
    Emilie Rochon
    temps Il y a 2 ans
    Il faut sauver cette maison. Nous devons penser à l’héritage que nous laissons aux générations futures!
  • MR
    Monique Richard
    temps Il y a 2 ans
    Lotto Québec devrait créer des tirages pour le patrimoine bâti, comme en Europe. L’architecture est tellement importante pour donner la couleur d’un espace, d’un coin de pays. Je trouve dommage, par faute d’argent, qu’on ne respecte pas ceux qui ont construit le Québec.

    Monique Richard
  • MR
    Monique Richard
    temps Il y a 2 ans
    Monsieur le maire,
    Cher membre du conseil,


    Je qualifie de catastrophique la démolition de cette maison, plus que centenaire, faisant partie de votre patrimoine bâti.
    Je n’arrive pas à comprendre que vous les Beaucerons, gens fiers et solidaires, faisant régulièrement preuve d’innovation et de leadership vous ne trouviez pas, ensemble, la façon de sauver cette victorienne si vivante au centre du circuit de la route de la Beauce.
    Je vous en prie, vous pouvez tracer l’exemple pour tous les autres villages du Québec qui laisse trop souvent aller leurs trésors. Soyez fiers de ces familles qui ont bâti votre coin de pays.
    N’abandonnez pas, c’est ensemble que vous trouverez la solution pour préserver une partie de votre histoire.

    Monique Richard
  • CG
    Catherine Gadouas
    temps Il y a 2 ans
    Cette magnifique victorienne sera démolie à coup de pelle par manque de financement ? Pourquoi baisser les bras ? Il y a les financements sociaux et les compagnies plus fortunées qui pourraient vous aider à remettre cette centenaire en ordre. Ce serait trop dommage de laisser tomber une grande partie de votre histoire. Ça a pris plusieurs familles et plusieurs décennies pour en faire un attrait dans votre village et en quelques minutes il ne restera plus rien…pensez-y, pensez à ceux qui l’ont bâti. Je serais prête à donner quelques dollars et je suis sûre qu'on pourrait, à plusieurs, ramasser suffisamment d'argent pour la sauvegarder.
  • PC
    Pierre Cloutier
    temps Il y a 2 ans
    À Mme Nathalie Roy, Ministre de la culture et des communications du Québec.
    Fierté! C’est le mot qui m’est venu en lisant les commentaires, nombreux et de qualité, de gens de tous horizons qui ont à cœur la préservation de notre patrimoine bâti et entre autres sur la Maison d’Élyse de Beauceville.
    L’option de la démolition de ce bijou d’architecture construit entre 1880 et 1890 ne devrait même pas être envisagée. C’est le temps d’harmoniser le passé et le présent; c’est le temps de respecter, de conserver et de transmettre aux générations futures les précieux legs de nos ancêtres. C’est le temps de donner aux suivants : c’est notre devoir de mémoire. Cessons de tuer à petit feu notre histoire. C’est le temps d’agir. Merci de votre attention. « Le patrimoine n’est pas renouvelable. »
  • LDFD
    Lucie Dionne, fille de Thérèse Gouley
    temps Il y a 2 ans
    C'est la résidence où ma mère est née. Cest mon patrimoine familial. Mon grand père y a élevé ses 14 enfants avant de trouver la mort tragiquement en avion avec ma grand mère en 1950.
  • DD
    Denys Duval
    temps Il y a 2 ans
    C'est notre Château Frontenac à nous! Je ne peux pas croire qu'on pense à mettre la pelle dedans. Ce serait un sacrilège...
  • GF
    Gisele Fournier
    temps Il y a 2 ans
    La préservation de notre patrimoine reflète l'identité, les valeurs, les façons de faire et la noblesse de ceux qui nous ont précédé... surtout lorsque la conservation en a été si bien assurée. En ce sens, ce n'est pas une dépense mais un investissement.
  • TG
    Thérèse Goulet
    temps Il y a 2 ans
    Bonjour. Je suis la fille d’Achille Goulet. J’ai vécu ma jeunesse et mon adolescence dans cette belle grande maison. J’ai beaucoup de nouveaux heureux qui s’y rattachent. Ça me crève le coeur qu’on songe à la détruire. Un gros merci à tous ceux qui ont laissé un commentaire. Ça me fait chaud au coeur.
    Thérèse Goulet, 92 ans
  • SR
    Simon Rodrigue
    temps Il y a 2 ans
    pour y être entré qu'une seule fois, c'est pratiquement la seule qu'il reste chez nous à avoir autant d'ampleur de l'architecture imposant du passé, je ne comprend pas qu'on songe à la démolir, au moins la déménager! Ils le faisaient dans le temps avec rien et aujourd'hui on a tout et on ne le fera pas???? J'ai 36 ans moi je vais m'en souvenir encore un boute, combien de fois j'ai entendu: C'était tellement beau Beauceville avant. LÀ c'est vrai que je vais pouvoir le dire moi aussi!!!!
  • MKD
    Marie Kaudia Dube
    temps Il y a 2 ans
    Pourquoi ne pas la demenager avec l'aide gouvernementale?
  • DL
    Denise Lapointe
    temps Il y a 2 ans
    Un joyau de la Beauce .......qu’il faut conserver et sauver. Les murs de cette maison ont une histoire qu’il faut raconter aux générations futures.
    Il ne faut pas laisser passer une chance de la mettre davantage en valeur.
  • SD
    Sandra Dumaresq
    temps Il y a 2 ans
    Je suis de tout cœur en accord avec cette lutte pour préserver notre patrimoine. Qu’on se souvienne .
  • P
    pierre
    temps Il y a 2 ans
    tres belle maison historique et un gite et recu prix du touriste
  • LCD
    Luce Cloutier Duval
    temps Il y a 2 ans
    Du haut de mes 90 ans, je me sens attristée par l'idée d'une éventuelle démolition de la maison patrimoniale d'Élyse. Aujourd'hui, en 2020, nous sommes créatifs, on invente même des robots pour remplacer des humains, mais une maison chargée d'histoire est irremplaçable. Soyons solidaires, réfléchis, empêchons la destruction d'un des derniers joyaux de Beauceville.
  • FDEB
    France Duval et Bruno Laplante
    temps Il y a 2 ans
    Au service du « patrimoine » musical québécois depuis toujours, nous sommes fiers d'appuyer la conservation d'une maison chargée d'histoire, un bijou d'architecture, notre « patrimoine ».
  • GJ
    Georges Jodoin
    temps Il y a 2 ans
    Un comité de sauvegarde et remise en opération composé de gens influent de Beauceville devrait être mis en place sous l'égide du maire. Sa mission serait de racheter la propriété, faire un appel d'offre pour trouver des opérateurs pour la vocation du bâtiment et une mesure de dérogation pour la zone en question.
  • BC
    Bruno Cloutier
    temps Il y a 2 ans
    Ces maisons qui nous rappelle que Beauceville a déjà été le centre de la Beauce .. un temps que je n'ai pas connu mais qui me fait rêver! Accordons le passé avec le présent
  • MPD
    Marie-Pier Duval
    temps Il y a 2 ans
    Pourquoi cette fâcheuse tendance de toujours vouloir détruire l'histoire au Québec? Un arbre, aussi beau en grand soit il, finit par mourir si ses racines lui sont constamment arrachées.
  • MPD
    Marie-Pier Duval
    temps Il y a 2 ans
    Pourquoi cette fâcheuse tendance de toujours vouloir détruire l'histoire au Québec? Un arbre, aussi beau en grand soit il, finit par mourir si ses racines lui sont constamment arrachées. Il faut sauver cette maison!
  • MR
    Martine Rozon
    temps Il y a 2 ans
    Alors que la vérificatrice générale vient tout juste de déposer un rapport accablant sur ce sujet

    Manque de vision, stratégie inadéquate et absence de leadership, constate une enquête du bureau du Vérificateur général devant le pauvre bilan de l’État en matière de préservation du patrimoine des Québécois. Le devoir 4 juin
    https://www.ledevoir.com/politique/quebec/580094/patrimoine-la-mauvaise-protection-du-patrimoine-soulignee-par-le-verificateur-general

    il faut plus que jamais voir dans le sauvetage de cette maison une priorité pour conserver notre histoire et la beauté de nos régions.
  • MD
    Marie Duval
    temps Il y a 2 ans
    Détruire cette propriété serait un spectacle navrant, désolant, déconcertant! Cette maison fait partie intégrante de l'histoire et du patrimoine de Beauceville. On ne peut pas se départir de ce bijou qui appartient, dans une certaine mesure, à la collectivité locale. Soyons-en fiers! Sa démolition ne peut pas et ne doit pas être une option!
  • MMM
    Michel M Mercier
    temps Il y a 2 ans
    Depuis plusieurs décennies. Beauceville, première ville en Beauce voit son patrimoine bâti
    disparaître sous le pic des démolisseurs. Il est temps de mettre un frein à cette hécatombe.
    Cette magnifique demeure témoigne (comme quelques autres encore debout) de la richesse de la vie culturelle et économique de son époque. La maison doit être sauvée.
    Le patrimoine, la mémoire d’un peuple.
  • DD
    Denis Dionne
    temps Il y a 2 ans
    Je suis le fils de Thérèse Goulet, fille d’Achille Goulet.
    Afin d’ajouter une dimension historique à ces commentaires, je reproduis ici un texte d’André Galant que l’on trouve au lien suivant:
    https://www.patrimoine-beauceville.ca/nos-batisseurs/achille-goulet

    Achille Goulet (1898-1950)
    Achille Goulet est né à Saint-Gervais de Bellechasse. De 1918 à 1923, il est professeur à Saint-Calixte de Plessisville. Le 29 juin 1921, Achille Goulet y épouse Olivine Faucher (1900-1950). Achille occupera un poste de professeur à l’École Normale de Beauceville, ouverte en 1923. Il enseigne alors les mathématiques et la pédagogie pendant 27 ans. M. Goulet demeure très impliqué dans la communauté de Beauceville : commissaire d’école, conseiller municipal, membre du Conseil de surveillance de la Caisse Populaire de Beauceville, président des Lacordaires et des ligues du Sacré-Coeur du Vicariat 13. Il est aussi le promoteur de l’École presbytérale de Beauceville qui opère de 1947 à 1954.
    Maire de Beauceville-Ouest (1947-1949), M. Goulet fera beaucoup de représentation pour l’obtention d’un aqueduc moderne presqu'entièrement terminé en 1949; d’ailleurs, au printemps 1950, sous le mandat du maire Charles Poulin, cet aqueduc est inauguré officiellement. Il collabore même à la reconstruction de l’usine Planchers Beauceville.
    Fondée en 1925 à Beauceville, avec Joseph Tanguay, Majorique Gilbert, Henri Renault, Joseph-Henri Desrochers et Philippe Angers, Achille Goulet est copropriétaire de la manufacture de chaussures, la plus ancienne de la Beauce. À Vallée-Jonction, en 1939, il devient coactionnaire de The Valley Shoe Co. avec J.D.Vachon, Eusèbe Vachon, Hector Latulippe, Wilfrid Cliche, Louis-Denis Jacob et Linière Jacob.
    En 1940, Achille achète même deux grandes terres adjascentes au rang Saint-Joseph à Beauceville dont celle d'Odilon Poulin (1901-1986)et d'Exilia Bernard. Entreprenant, aussi cultive-t-il des pommes de terre en quantité industrielle et il s’adonne à l’apiculture. Sa fille Yvonne élèvera de nombreuses dindes sur cette ferme familiale.
    En France, en novembre 1950, la tragédie aérienne du Mont Obiou coupe les ailes de cet homme d’affaires, à peine âgé de 52 ans. Beauceville se souvient des services rendus par M. Goulet et reconnaît son talent d’entrepreneur. Achille Goulet a laissé sa marque en Beauce.

    http://sites.google.com/site/wwwpatrimoinebeaucevilleca/m-mme-achille-goulet-et-la-tragedie-de-l-obiou-1950-bientot-60-ans
  • O
    Oligny
    temps Il y a 2 ans
    Svp ne détruisez pas cette maison.
    C est le cœur de beaucoup de gens que vous briser .
  • SC
    Simon Cloutier
    temps Il y a 2 ans
    100% d'accord avec ce texte. Nous devons conserver cette beauté architecturale, notre patrimoine!
  • JH
    Jeannot Hains
    temps Il y a 2 ans
    Quand le Beaucerons arrêteront-ils de détruire leur vieilles maisons?
    Il n'y aura bientôt plus aucune histoire en Beauce.
  • JL
    Jacques Lacombe
    temps Il y a 2 ans
    Cette maison est la maison de ma mère qui était l'aînée de la famille d'Achille Goulet. Cette maison est construite sur un solage de grosses pierres et bâti en prévision d'une entrée d'eau subite (débâcle). Elle en a subie plusieurs et est demeurée aussi solide que lors de sa construction. Mëme 1959 n'y est pas parvenu. Alors pourquoi se démolition? Ne mérite-t-elle pas d'être préservée?
  • AC
    Alain Cloutier
    temps Il y a 2 ans
    Le patrimoine d’une ville est très important, car il n’est pas remplaçable. J’appuie sans réserve le maintien de la maison d’Elyse ainsi que de toutes les autres maisons et tous les immeubles touchés.
  • AG
    André Garant
    temps Il y a 2 ans
    Après la publication de plusieurs livres et écrits sur l’histoire de Beauceville, en 2004, j’ai reçu le mandat de répertorier 23 maisons de la phase 1 du circuit patrimonial de Beauceville… au pays de l'ethnologue renommée Madeleine Doyon (1912-1978), du poète William Chapman (1850-1917) et de l'écrivaine Maxine,.alias Caroline Bouchette (1874-1957).
    Les arrondissements du Moulin (ouest) et de Léry (est) rappellent la mémoire de ces belles demeures stylisées de jadis. En 1904, Beauceville, métropole régionale, devient la 1re ville en Beauce. Il est encore possible d’admirer ces belles d’autrefois, entre autres :
    La résidence du notaire Philippe Angers (598, boulevard Renault), La maison Pierre-Ferdinand Renault (702, boulevard Renault), celle du poète William Chapman (277, avenue Lambert) et L’Hôtel Barbeau d’autrefois (224, avenue Lambert)..Ces hommes et ces femmes d’antan ont mis Beauceville à l’avant-plan!

    De nos jours, la maison d’Élyse est une de ces chaleureuses résidences victoriennes Y ont vécu Félix-Georges Fortier, notaire et maire de Beauceville (218, avenue Lambert), Achille Goulet (1898-1950), décédé au Mont Obiou, a laissé son empreinte à Beauceville : commissaire d’école, conseiller municipal, membre du Conseil de surveillance de la Caisse Populaire de Beauceville, président des Lacordaires et des ligues du Sacré-Coeur du Vicariat 13. Il est aussi le promoteur de l’École presbytérale de Beauceville qui opère de 1947 à 1954.
    Maire de Beauceville-Ouest (1947-1949), père de 15 enfants, M. Goulet fera beaucoup de représentations pour l’obtention d’un aqueduc moderne. Co-propriétaire de la manufacture de chaussures, la plus ancienne de la Beauce. Léandre Bernard, tenancier de l’Hôtel Royal, y loge aussi sa famille.
    Dans cet environnement cossu, fille d’Honoré Mercier, Héva Mercier, épouse du futur lieutenant-gouverneiur Gaspard Fauteux (1898-1930) et beau-père de Claude Castonguay, père de l’assurance-maladie du Québec.
    Toute une bourgeoisie avoisine l’église paroissiale et le manoir seigneurial Chaussegros de Léry. L’avocat Blaise-Ferdinand Letellier (1862-1930) devient conseiller législatif et juge à la Cour supérieure du district de Chicoutimi-Saguenay. , Jean Blanchet (1843-1908), secrétaire-registraire du Conseil exécutif du Québec 1882-1887 et député conservateur de Beauce 1881-1891,chef de l’opposition officielle 1890-1891.Le Dr Joseph Godbout (1850-1923), député de Beauce et sénateur, prend la relève, avec son frère, du ministre Henri-Séverin Béland pendant son emprisonnement par les Allemands.
    Co,llaborateur scientifique de l'Institut Pasteur de Paris Félix Haerens d’Hérelle(1873-1949) ce chimiste-bactériologiste-microbiologiste autodidacte s'installe à Saint-François-de-Beauce, dynamique et renommée localité beauceronne. Sa compétence de savant est reconnue mondialement. Instigateur d’ùne chocolaterie et d’une distillerie de whisky. Plus tard, héros de guerre, le major Fernand Rancourt (1917-1991) est l’un des rares récipiendaires de tout le Commonwealth de la prestigieuse distinction militaire D.F.C. dite Distinguished Flying Cross ou Croix du Service distingué dans l’aviation. Norbert Rodrigue (1940-accède à la présidence de la CSN de 1976 à 1982.
    La réputation nationale du Collège du Sacré-Cœur (1894-1977) n’est plus à faire. En 1908, Joseph-Édouard Fortin et son père Joseph-Télesphore Fortin (1855-1936) fondent l’imprimerie et le journal L`Éclaireur. En 1960, Raoul Roy est le fondateur de l’Action socialiste pour l’indépendance du Québec en 1960. Roy est considéré comme le père du FLQ. Aussi, le père du sympathisant nazi Adrien Arcand (1899-1967), Narcisse Arcand à Narcisse épouse, le 6 octobre 1896, à Saint-Jacques de Montréal, Marie-Anne. Mathieu. Aujourd’hui,,Marie-Philip Poulin, fière Beaucevilloise enflamme les sportifs par son talent de hockeyeuse.
    De nos jours, la Maison d’Élyse est une des rares résidences beaucevilloises à rendre hommage à son passé glorieux. Voici donc des raisons forts valables pour préserver cette résidence. Un devoir de mémoire!

    André Garant, historien
    https://www.patrimoine-beauceville.ca/andre-garant-historien
    https://www.patrimoine-beauceville.ca/
  • ML
    Michelle Lacombe
    temps Il y a 2 ans
    Je suis Michelle la fille de Madeleine Goulet qui est la fille de Achille Goulet et de son épouse Olivine Fauchet. Que j'ai alors des liens très proche de cette magnifique maison familiale. En effet pourquoi détruire cette maison qui a connue tant de joie. Non je ne suis pas d'accord pour la démolition de cette demeure ancestrale. Ne détruisons pas notre patrimoine. Merci !
  • AB
    Anne Bernard
    temps Il y a 2 ans
    Bonjour,
    J'aimerais savoir quel est l'état d'avancement du travail du maire? La Maison d'Élyse sera t-elle sauvée? Il semble que non. Des résultats svp.
  • LTC
    Loraine Tellier-Cohen
    temps Il y a 1 an et 0 mois
    Quelle belle maison sise dans un bel environnement!
    Je me dois en tant qu'urbaniste ayant côtoyé de près Héritage Montréal d'exprimer mon indignation face au projet de démolition d'une aussi magnifique demeure ancienne. C'est consternant!
    Il semble qu'au Québec nous n'ayons pas les moyens, ni même l'ambition de s'ancrer dans notre histoire et de s’appuyer sur notre patrimoine de tout acabit: physique, social et économique pour s’élever au-dessus du temps présent et bâtir notre avenir.
    Ce projet de démolition n'est malheureusement qu'une répétition de notre sempiternelle valorisation des solutions les moins coûteuses "quel qu'en soit le prix".
    Où sont les cohortes de diplômés de nos écoles d'urbanisme et d'architecture du bâti et du paysage? Où sont les historiens, les sociologues, les anthropologues et les défenseurs aguerris du patrimoine? Que faisons-nous de l’arsenal des mesures juridiques et réglementaires à notre disposition pour sauvegarder non seulement nos clochers mais aussi nos églises qui sont des phares, tout comme les belles demeures anciennes, dans le bâti de nos habitats? Les lois, les écoles et les statuts professionnels institués depuis plus d'un demi-siècle n'ont pas encore réussi à nourrir la culture de " beau" et de la protection au quotidien des témoins de notre histoire et du socle de notre avenir.
AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h15

Le maire Claude Morin s'indigne contre Québec pour le refus de deux projets

Indigné, le maire de Saint-Georges, Claude Morin, demande des réponses au gouvernement pour deux projets qui ont été refusés sans raisons précises. Lors du conseil de ville tenu hier soir, il est d’abord revenu sur le projet de construire un bâtiment de 41 logements, présenté par la Société immobilière communautaire de Beauce, qui n’a pas obtenu ...

durée Hier 12h00

L’espace Carpe Diem sera officiellement inauguré le 2 septembre

En opération depuis maintenant plus d'un an, c'est le vendredi 2 septembre que sera officiellement inauguré l'espace Carpe Diem de Ville Saint-Georges.  « Ce sont vos taxes [les contribuables] qui l'ont payé à 100%, c'est votre parc! (...) Il n'y a aucune place au Québec qui compte des installations de qualité semblable », a lancé le maire Claude ...

11 août 2022

Une nouvelle inspectrice en urbanisme pour la MRC des Etchemins

Valérie Talbot a été nommée au poste d’inspectrice en urbanisme par la MRC des Etchemins. Elle se joint à l’équipe du Service d’inspection de la MRC qui veille à l’application des règlements municipaux en matière d’urbanisme et d’environnement. En plus de répondre aux questions des citoyens en ces matières, elle procédera à l’analyse des ...