Publicité

20 mai 2020 - 18:00

Les municipalités pourraient perdre plus d'un millard de $ en revenus

L’UMQ appelle à un nouveau partenariat pour faire face à la COVID-19

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) appelle à un nouveau partenariat entre les gouvernements de proximité et le gouvernement du Québec pour faire face, ensemble, aux impacts financiers majeurs de la crise de la COVID-19 sur les municipalités.

Lors de leur réunion hebdomadaire, les membres du conseil d’administration ont identifié trois axes prioritaires afin de venir à bout des effets de la pandémie sur la société québécoise.

Pour l’UMQ, il est essentiel que tous les paliers de gouvernement travaillent de concert pour imaginer un nouveau partenariat qui permettra de répondre efficacement aux problèmes fiscaux des municipalités.

« Malgré une gestion rigoureuse de leurs budgets, les gouvernements de proximité doivent faire face à la fois à une baisse substantielle de leurs revenus et à une augmentation significative de leurs dépenses. Cette situation aura tendance à s’amplifier alors que le télétravail prend toujours un peu plus de place et que les commerces vivent de réelles difficultés. Voilà notre premier axe prioritaire », a décrit Suzanne Roy, qui a nouvellement été élue pour un mandat d’un an à la présidence de l’UMQ.

Une récente étude du regroupement estime en effet entre 852 millions $ et 1,2 milliard $ les pertes financières que devront absorber les municipalités québécoises d’ici la fin de 2020, dont la grande majorité sera occasionnée par une chute marquée des revenus pour les sociétés de transport collectif, des droits immobiliers, et des frais de contraventions, amendes et stationnement.

« S’il faut rapidement répondre au plus urgent, le nouveau partenariat que nous demandons est aussi l’occasion de prévoir des réformes en profondeur. Le mouvement de dématérialisation de l’économie est en marche. Les prochaines années, la fiscalité municipale sera sous pression. La pandémie accentue ce phénomène et démontre de façon évidente, un peu à la manière d’une loupe grossissante, les dysfonctions du système », a signalé la présidente Roy.

Outre la négociation d’un nouveau partenariat avec le gouvernement du Québec, l’UMQ fait de la relance économique du monde municipal et de la poursuite l’accompagnement des municipalités dans leurs réponses aux problèmes de santé publique occasionnés par la COVID-19, les deux autres axes prioritaires de la prochaine année.

Rappelons que le Plan de relance économique municipal de l’UMQ s’appuie sur quatre axes stratégiques d’intervention : le développement durable, la mise en chantier des projets d’infrastructure, la vitalité des municipalités et des régions et le soutien aux commerces de proximité et aux entreprises. Le plan de relance a été élaboré de concert avec les municipalités membres de l’Union, mais également avec plusieurs partenaires économiques d’importance.

Entente rapide entre Québec et Ottawa sur le logement
Par ailleurs, le Québec est le seul gouvernement qui n’a pas encore conclu une entente sur les modalités de versement de l’aide fédérale de la Stratégie nationale sur le logement (SNL).

C'est pourquoi le conseil d’administration de l’UMQ a adopté une résolution demandant un déblocage rapide des négociations afin que les municipalités puissent profiter des sommes disponibles à la hauteur de 1,4 milliard $. Plusieurs gouvernements de proximité, de tailles variables et situés dans différentes régions, vivent en effet d’importantes crises du logement qui sont aujourd’hui aggravées par la pandémie.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.