Publicité

25 juin 2020 - 12:00

Cinq municipalités impliquées

186 750 $ pour réduire les débits de pointe et les sédiments sur la rivière des Fermes 

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

D'importants travaux visant à réduire les débits de pointe et les sédiments dans le bassin versant de la rivière des Fermes viennent d'être entrepris, a annoncé le Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC).

Ce projet, qui demandera des déboursés de 186 750 $, s'échelonnera jusqu’à la fin de l’année 2021. Les fossés sont au cœur de ce projet et, dans les prochaines semaines, leur caractérisation permettra de mieux connaître les endroits problématiques.

Quant à la priorisation des lieux d’intervention, elle se fera en concertation avec les municipalités du territoire, soit Saint-Joseph- des-Érables, Saint-Frédéric, Saint-Séverin, Saint-Jules et Sacré-Cœur-de-Jésus. 

Par la suite, divers aménagements seront réalisés pour ralentir ou retenir l’eau lors des fortes pluies. Ces coups d’eau importants viennent augmenter le débit et causer divers problèmes comme des inondations locales ou de l’érosion.

Les aménagements permettront également de diminuer l’érosion des fossés ainsi que le transport des sédiments, deux phénomènes naturels amplifiés par l’usage du territoire et l’activité humaine. 

Ce projet représentera une vitrine des aménagements hydrauliques possibles pour la gestion des débits de pointe et des sédiments dans la région dont les acteurs de l’eau pourront s’inspirer. 

À l’été 2021, producteurs agricoles, producteurs forestiers et municipalités pourront profiter de formations sur les meilleures méthodes d’aménagement et d’entretien des fossés. 

Ce projet est rendu possible grâce à une subvention de 140 000 $ du Ministère de l’Environnement et de la lutte contre les changements climatiques par le Programme de soutien régional aux enjeux de l’eau (PSREE) lié au Plan d’action 2018-2023 de la Stratégie québécoise de l’eau, qui déploie des mesures concrètes pour protéger, utiliser et gérer l’eau et les milieux aquatiques de façon responsable, intégrée et durable. 

Plusieurs partenaires ont aussi offert une contribution en nature, soit les municipalités de Saint- Joseph-des-Érables, Saint-Frédéric, Saint-Séverin, Saint-Jules et Sacré-Cœur-de-Jésus, les MRC de Robert-Cliche et des Appalaches, le Syndicat de l’Union des producteurs agricoles de Robert-Cliche, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) et le ministère des Transports (MTQ). Les propriétaires privés seront également appelés à contribuer en nature dans le cadre de ce projet.

Le COBARIC a pour mission d’organiser, dans une perspective de développement durable, la gestion intégrée de l’eau à l’échelle du bassin versant de la rivière Chaudière. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.