Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Adoption du budget 2024

Sainte-Marie: hausse moyenne du compte de taxes de 3,5%

durée 06h00
12 décembre 2023
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Les contribuables de Sainte-Marie-de-Beauce verront leur compte de taxes augmenter en moyenne de 3,5 % en 2024.

C'est du moins les paramètres du budget adopté hier soir par le conseil municipal mariverain.

Cela se traduira, pour une résidence moyenne évalué à 293 273 $ $, tout secteur confondu, à un compte de taxes de 3 252 $, soit une hausse de 110 $ L'augmentation est moindre que celle de l'an dernier, qui avait atteint 4,34%.

Par contre, la planification du budget 2024 s'est faite selon le nouveau rôle d’évaluation déposé  par la MRC de La Nouvelle-Beauce, établissant maintenant une valeur imposable de 1 951 178 300 $ pour la Ville de Sainte-Marie, soit  une augmentation de 22,06 % par rapport au rôle d’évaluation établi juste avant le dépôt du nouveau rôle triennal, a expliqué le maire, Gaétan Vachon, aux représentants des médias locaux, lors de la présentation des projections financières.

Les tarifications annuelles des services d’aqueduc (+ 5 $) et d’ordures (+ 15 $)  ont dû être ajustées afin de tenir compte de l’augmentation des coûts d’opération alors que celles de vidange de fosses septiques et des égouts sont demeurées les mêmes.

Au sujet de l'eau, le maire Vachon a lancé un message auprès des citoyens d'en faire «un usage plus rigoureux» car elle pourrait devenir «une denrée rare» dans l'avenir, alors que les coûts de traitement ne cessent d'augmenter. Par contre, il n'envisage pas pour les résidences l'installation de compteurs d'eau payants, basés sur la consommation réelle du précieux liquide, comme c'est le cas pour les industries qui opèrent dans la municipalité. La centaine de maisons du territoire qui sont munies d'un tel appareil l'ont accepté sur une base volontaire pour connaître la quantité d'eau qu'ils utilisent annuellement, mais aucun frais n'est chargé aux propriétaires.

En 2024, Sainte-Marie anticipe des revenus de 31 449 505 $ (29 672 688 $ en 2023) et des dépenses de 27 154 735 $  comparativement à  27 154 735 $  l'an dernier.

Les variations importantes à la hausse des revenus concernent notamment la majoration des taxes foncières et des tarifications (+ 823 351 $) et les transferts (+ 479 717 $). Pour les dépenses, les augmentations les plus importantes se trouvent dans la rémunération et charges sociales (+ 540 458 $), l'administration générale (+ 204 449 $), le transport (+ 106 084 $), le Centre Caztel (+141 987 $), les loisirs et culture (+ 179 872 $) et les frais de financement (+ 188 577 $).

L'année de la caserne
L'année 2024 verra finalement la construction de la nouvelle caserne incendie, alors que le gouvernement du Québec a donné le feu vert à l'administration mariveraine pour aller de l’avant avec son projet.

Les installations demanderont des déboursés évalués à 16,5 M$, dont 65% seront financés par Québec. 

Le nouveau bâtiment, qui sera situé le long de la route Saint-Martin, près de la polyvalente Benoit-Vachon, comptera six portes de garage pour les véhicules, une salle de décontamination pour les camions, des douches pour les pompiers, une salle de mesures d’urgence qui servira aussi aux formations. Les plans et devis finaux devraient être prêts d'ici la fin de la présente année pour un appel d'offres ce printemps.

Incluant la caserne, on prévoit dépenser 38 323 500 $ en projets d'immobilisation l'an prochain, dont la réfection du boulevard Taschereau Sud (section ponceau et bouclage de l’aqueduc), des travaux de voirie au Parc industriel (1re et 2e avenue, 1re rue), la modernisation du parc Drouin et la poursuite des travaux de décontamination d’un terrain dans le parc industriel (secteur Eacom).

En ce qui a trait à la revitalisation du centre-ville, la Ville attend toujours les nouvelles réglementations applicables en zone inondable, celles-ci étant essentielles afin de dresser une vue d’ensemble de ce qu’il sera possible d’accomplir dans ce secteur, a signalé Gaétan Vachon.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


21 février 2024

Le projet de logements toujours prévu sur le site du Motel Royal

La projet de construction d'un édifice à logements sur le site du Motel Royal de Beauceville est toujours dans le plan de match des propriétaires de l'endroit. C'est ce qu'a confirmé le co-propriétaire, Carol Bolduc, lors d'un entretien téléphonique ce matin avec EnBeauce.com. Même que le projet d'origine a pris du galon, passant de 12 à 14 ...

21 février 2024

Saint-Georges: les employés des loisirs et de la culture adoptent un mandat de grève générale illimitée

Réunis en assemblée générale mardi, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs municipaux de la Ville de Saint-Georges – CSN, qui représente les salarié-es du service des loisirs et de la culture, ont adopté un mandat de grève générale illimitée à 96%. Un avis de grève pour le 2 mars vient d’ailleurs d’être envoyé au ministère du ...

20 février 2024

Qui veut démolir le Motel Royal?

La nouvelle fera sûrement bien des heureux à Beauceville: le Motel Royal devrait tomber sous le pic des démolisseurs d'ici le premier avril. En effet, les propriétaires du bâtiment ont publié une message ce matin, sur la page Facebook Beauce à vendre, que l'édifice était à donner. Pourtant à l'automne, après une longue saga de plusieurs années ...