Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

« Nous allons former une opposition officielle forte » — Maxime Bernier

Chargement du vidéo
durée 00h39
20 octobre 2015
2ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Julio Trepanier
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia
Twitter Julio Trepanier

Voir la galerie de photos

Après une décennie de règne conservateur à Ottawa, les citoyens canadiens ont choisi d’élire un gouvernement libéral majoritaire envoyant ainsi les troupes de Stephen Harper dans l’opposition.

Alors que la vague rouge s’est étendue en grande partie dans tout le pays, l’appui de la Beauce envers Maxime Bernier s’est avéré quant à lui inébranlable. Avec près de 60 % des votes en sa faveur, le politicien entamera son quatrième mandat à titre de député de la circonscription.

« Nous allons former une opposition forte qui va continuer à défendre les valeurs conservatrices de liberté, de responsabilités individuelles, de gouvernement qui intervient moins dans la vie des citoyens et où l’on veut baisser les taxes et les impôts », promet Maxime Bernier. À cet égard, le député de Beauce promet d’avoir à l’œil le Parti libéral afin de défendre les intérêts de la Beauce. « Nous allons jouer notre rôle, comptez sur nous », ajoute-t-il.

Par ailleurs, Maxime Bernier a tenu à saluer tous les autres candidats qui se sont présentés contre lui lors de cette campagne électorale, dont Adam Veilleux (Parti libéral du Canada), Daniel Royer (Nouveau parti démocratique) et Stéphane Trudel (Bloc québécois).

Course à la chefferie au Parti conservateur

Quelques heures après avoir vu ses troupes battues par les libéraux, Stephen Harper a annoncé qu’il renonce à son titre de chef de la formation politique.

Déjà, des rumeurs persistantes dans la région envoient Maxime Bernier comme candidat à la course à la chefferie au Parti conservateur du Canada. Le principal intéressé n’a pas voulu se prononcer à ce sujet, mais n’a toutefois pas réfuté ces allégations.

commentairesCommentaires

2

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • C
    Claude
    temps Il y a 6 ans
    Bravo monsieur Bernier. La prochaine étape la direction du parti.
  • R
    rougeole
    temps Il y a 6 ans
    Le bilan de Bernier en Beauce. lorsqu'au Manitoba et ailleurs ont draguait les rivières, ce Beauceron d'origine n'a pas lever le petit doigt pour des octrois fédéraux pour des travaux pour éviter les inondations de la Chaudière.
    Solidaire du régime harpérien et royaliste, Bernier a-t-il distribué équitablement toutes les subventions auxquelles la Beauce avait droit? Une plaque sur une sacristie dans une petite municipalité s'est se moquer d'eux.
    Bernier a été ministre du seul fait qu'il n,y avait qu'une poignée de député conservateur au Québec.
    Est-ce que les conservateurs peuvent prendre le risque d'élire un libertarien quand même monarchiste? La course à la chefferie des conservateur sera-t-elle triste comme pour une visite des tarés de la monarchie anglaise les Mountbatten.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Richard Lehoux présente son bilan de la dernière session parlementaire 

Le député de Beauce, Richard Lehoux, revient sur la session parlementaire qui s’est terminée jeudi à la Chambre des communes à Ottawa. Tout au long de cette session et accompagné de ses collègues conservateurs, M. Lehoux a mis de la  pression sur le gouvernement afin qu’il rende des comptes notamment sur l’inflation, la hausse vertigineuse du ...

23 juin 2022

Assurance médicaments: gel de la prime maximale et de la franchise

Il n’y aura pas d’augmentation d’ici un an du montant maximal de la prime annuelle du régime public d’assurance médicaments (RPAM) du Québec, qui restera donc à 710 $ jusqu’au 30 juin 2023. La décision a été entérinée par le Conseil des ministres à la suite d’une recommandation du conseil d’administration de la Régie de l’assurance maladie du ...

22 juin 2022

Sondage: les Québécois sont d'accord avec les chèques, selon Legault

Les Québécois aiment les chèques offerts par le gouvernement pour lutter contre l’inflation, déduit le premier ministre François Legault d’un sondage publié mercredi, en laissant miroiter des baisses d’impôt en 2023. Le coup de sonde Léger Marketing commandé par Québecor suggère pourtant que le gouvernement caquiste aurait baissé dans les ...