Publicité
25 janvier 2019 - 15:58 | Mis à jour : 16:54

Le ministre de l'Agriculture fait le point sur les enjeux de la Beauce

Maude Ouellet

Par Maude Ouellet, Journaliste

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, était de passage au Georgeville pour faire le point sur les enjeux relatifs au secteur agricole de la Beauce. Au menu, des mesures pour favoriser la relève agricole, les préoccupations de la production porcine, ainsi que le point sur les producteurs laitiers. 

Pour M. Lamontagne, un arrêt en Beauce allait de soi, alors que le tiers de la production acéricole du Québec est effectuée dans la région et que cette dernière est le « coeur » de la production porcine indépendante. Pour prendre le pouls des réalités particulières de la région, il s’est entretenu avec les députés Samuel Poulin et Luc Provençal, ainsi qu’une vingtaine d’acteurs du milieu de l’agriculture. 

Un coup de main pour la relève agricole

Le ministre Lamontagne a tenu à rappeler les deux annonces, faites la semaine dernière, qui faciliteront les transferts de propriété pour les jeunes agriculteurs. Le programme de prêt levier permettra de contracter un prêt allant jusqu’à 100 000 $, et ce sans prise de garantie mobilière ou immobilière. 

« C’est certain qu’il y en a qui peuvent avoir un projet, et qui n’ont pas nécessairement ces garanties-là, surtout dans le cas de la relève non apparentée. Quand on n’a pas d’actif, avoir un prêt ça peut être très compliqué. »

M. Lamontagne a aussi mentionné les quelques modifications effectuées au programme « Location - achat » de la FIRA. Ce programme permet aux agriculteurs de louer une terre, en ayant la possibilité de la racheter au bout de quelques années.

« Je suis heureux de l’impact que cela aura sur la capacité de la relève à s’établir. »

Industrie porcine

Le ministre de l’Agriculture a aussi qualifié de « très préoccupante » la situation de l’industrie du porc. Notons que le prix offert par les abattoirs aux producteurs a chuté de 50% depuis juin dernier. Les éleveurs se sont ensuite tournés vers la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec (RMAAQ) pour changer la formule de prix actuelle des porcs et d’y ajouter un élément de la valeur de la viande (cut out).  

La RMAAQ rendra sa décision à ce sujet au mois de février. 

« Tout dépendant de la réponse obtenue, nous allons décider si nous allons intervenir ou pas. », dit M. Lamontagne. 

Support pour les producteurs laitiers

Chez les producteurs de lait, les inquiétudes fusent de partout après que le gouvernement fédéral ait donné l’accès au marché canadien aux producteurs américains. Pour cet enjeu, M. Lamontagne participe aux deux groupes de travail qui permettront aux producteurs laitiers de présenter des demandes claires. Le rôle du ministre sera davantage d’accompagner les producteurs. 

Simplifier l'agrotourisme

Sur le plan de l’agrotourisme, on souhaite alléger les réglementations, afin de faire profiter tout le monde des richesses du terroir.

« Il y a une partie importante de la revitalisation dans l’occupation du territoire qui passe par le tourisme et l’agrotourisme. »

À cet effet, des annonces devraient être faites prochainement.

 

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.