Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Première pelletée de terre par la ministre Guilbault

Le chantier du futur poste de la Sûreté du Québec de Beauce-Sartigan officialisé

durée 15h16
17 mai 2019
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Cet après-midi, la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, est venue procéder à la première pelletée de terre pour officialiser le début de la construction du nouveau poste de la Sûreté du Québec à Saint-Georges.

Le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, le préfet de la MRC Beauce-Sartigan, Normand Roy et plusieurs représentants de la Sûreté du Québec étaient présents.

Nouveau poste pour réunir les effectifs

Le nouveau bâtiment est un investissement évalué à 15,8 millions de dollars et est prévu pour l’été 2020. Les installations couvriront 1916 mètres carrés et tenteront d’avoir la certification LEED. Il sera situé à l’intersection de la route 204 et la 120e Rue.

Le trop grand nombre d’effectifs avait forcé en 2012 la Sûreté du Québec à loger à deux adresses différentes. Ce nouvel endroit permettra de réunir les 78 membres de la SQ du territoire et permettre une plus grande rapidité d’intervention.

« Réunir l’ensemble des effectifs sous un même toit était une nécessité pour les membres de la Sûreté. Je me réjouis de la réalisation de ce projet puisque le travail de chacun sera ainsi plus efficace afin de mieux répondre aux besoins des citoyens des municipalités desservies. », exprime la ministre Guilbault durant la cérémonie.

Les municipalités heureuses de la nouvelle 

Le Maire de Saint-Georges, Claude Morin était ravi qu’enfin le projet ait lieu, car cela fait des années qu’il  était sur la table. Le député de Beauce-Sud, quant à lui, a remercié « l’appui de l’ensemble de la communauté, des intervenants publics, dont la MRC et les municipalités desservies par la Sûreté du Québec. »

Visite de la CAUCA, Centrale des Appels d'Urgence Chaudière-Appalaches

La ministre Guilbault, accompagnée par son confrère Samuel Poulin, terminait la journée par la visite de la Centrale des Appels d’Urgence Chaudière-Appalaches (CAUCA) à Saint-Georges.

 

commentairesCommentaires

2

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • YT
    Yvon Turcotte
    temps Il y a 3 ans
    J'aimerais connaître l'adresse de ce futur édifice beauceron. Est-il bâti dans l'est ou dans l'ouest? Simplement pour me situer, je ne place pas l'endroit, selon les photos il n'y a que de la forêt. Je vous remercie, je demeure toujours un beauceron pure laine et fière de l'être. La preuve, c'est que je consulte chaque jour le site enBeauce.com
  • ES
    Eric Savard
    temps Il y a 3 ans
    Situé près du carrefour giratoire (Autoroute)

RECOMMANDÉS POUR VOUS


1 février 2023

Le mirage du recrutement d'infirmières qualifiées à l'étranger

Après avoir échoué à recruter des centaines de préposés aux bénéficiaires à l’international, le gouvernement de François Legault fait maintenant miroiter la même solution pour répondre à la pénurie d’infirmières. Si le passé est garant de l’avenir, les chances sont minces de voir affluer des milliers de professionnelles pour venir à la rescousse ...

30 janvier 2023

L'économie sera au menu des parlementaires à Ottawa qui reprennent leurs travaux

Les questions économiques seront au cœur des préoccupations des députés fédéraux, lundi, à leur retour à Ottawa pour entamer une nouvelle session parlementaire. Les parlementaires siégeront à la Chambre des communes pour la première session de 2023 après s'être retirés avec leurs partis respectifs pour définir leurs priorités. La semaine ...

29 janvier 2023

Dubé justifie le recours au privé pour des employés d'organismes publics

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a justifié jeudi le recours par des organismes publics à des services médicaux privés pour leurs employés. Il réagissait aux révélations selon lesquelles Hydro-Québec et Investissement Québec payaient pour des téléconsultations en médecine privée, afin d'éviter que leurs employés perdent leur temps à ...