Publicité
13 février 2020 - 10:12 | Mis à jour : 10:17

Projet de loi 40

Les enseignants de Chaudière-Appalaches en colère contre Legault

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Toutes les réactions 9

La loi 40 adoptée par bâillon dans la nuit de vendredi à samedi dernier a mis en colère la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) qui ont fait plusieurs actions ce matin dans plusieurs régions du Québec. Ainsi, des enseignantes et enseignants, représentés par le Syndicat de l’enseignement de la Chaudière (SEC-CSQ), qui ont 2 000 membres de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin, ont installé une banderole géante sur le pont David-Roy pour signifier au gouvernement de François Legault leur mécontentement.

Ils considèrent méprisable le dépôt des demandes patronales et inacceptable le bâillon. Ils ne mâchent point leurs mots pour dire ce qu’ils pensent du premier ministre, François Legault et du ministre de l’Éducation et des Études supérieures, Jean-François Roberge.

« On a tous entendu les beaux discours de la CAQ pour valoriser la profession enseignante. Le ministre Roberge affirmait vouloir réduire notre tâche trop lourde et trop complexe. Or, force est d’admettre que le gouvernement a parlé des deux côtés de la bouche, puisque les demandes patronales feraient exactement le contraire de ce qui avait été annoncé. Comme les masques sont tombés, nous nous demandons maintenant si nous serons également bâillonnés durant les négociations », a déclaré Dominic Loubier, président du Syndicat de l’enseignement de la Chaudière.

De plus, aujourd’hui, les directions d’établissement du nouveau centre de service (Commission scolaire de la Beauce-Etchemin), qui sont par ailleurs favorables au projet de loi no 40, recevront une lettre de la part du SEC-CSQ pour leur demander de justifier leur accord avec les demandes insultantes qui ont été formulées à l’endroit des enseignantes et enseignants dans le cadre du renouvellement des conventions collectives.

« On nous dit que le dépôt patronal, reçu comme une gifle par les enseignants, représente la volonté réelle des directions d’établissement. Qu’elles nous le disent ouvertement. Les masques, on n’en veut plus. Les enseignants du Québec ont été bafoués et ont subi leur lot de déception causée par des mirages et de fausses promesses. Ils méritent de meilleures conditions, ils méritent le respect et ils méritent qu’on leur donne l’heure juste », a conclu Dominic Loubier.

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

9 réactionsCommentaire(s)
  • Vous venez juste de vous apercevoir que nous avions des visages à 2 faces.

    moi - 2020-02-13 10:33
  • Ha non pas encore entrain de chialler !!! si vous trouvez que votre tâche est trop lourde et trop complexe ben changer de métier !!! y en n'as plein de job ailleurs...

    Onclebuck - 2020-02-13 12:44
  • Votre titre est mensonger. Il ne s'agit pas des enseignants, mais du SYNDICAT.
    Je suis en enseignant depuis 12 ans et je suis en accord avec les réformes de la CAQ en éducation. Il valorise les enseignants et abolit les structures. Le prof va être maître de sa classe et les budgets vont enfin descendre.
    Le SYNDICAT fait du bruit et parle pour une minorité de profs.
    Il faut pas mélanger la négo et la loi 40.
    Un prof de la Beauce très heureux et qui appui la CAQ. Beaucoup mieux que les libéraux...

    Enseignant de la Beauce - 2020-02-13 13:12
  • @onclebuck : j'en déduit que vous devez être enseignant pour être capable de juger des conditions de travail. Alors, pourquoi tant de postes non-comblés tant dans l'enseignement et dans les hôpitaux ? Puis-je vous suggérer de vous présenter aux prochaines élections car vous sembler avoir lles solutions à tous les maux.

    Neveu de buck - 2020-02-13 13:17
  • Cette gaminerie prouve que la CAQ a pris la bonne décision

    steve - 2020-02-13 16:01
  • @neveu de buck , ichhh lis comme il faut, je ne suis pas enseignant

    Onclebuck - 2020-02-13 18:35
  • Depuis 40 ans les syndicats sont mécontents envers les gouvernements. On dirait que rien n'est jamais bon: la seule bonne chose à faire est de ne jamais rien changer et de verser des milliards $$ de plus (surtout en salaire) et là ça sera accepté...

    Mike - 2020-02-13 19:25
  • Ça me fait réagir de lire ou d'entendre des gens parler de chialage quand on parle de tâche trop lourde...ou de lire ...vous n'avez qu'à changer de travail... Non mais un peu de respect pour ces gens qui s'occupent de nos enfants...Les enseignants choisissent ce métier(vocation) avec le but de pouvoir enseigner... Je pense que plusieurs ne savent pas ce que signifie tâche trop grande...Il suffirait de passer une semaine...peut-être même une journée dans une classe de 21 enfants de 7 ans pour comprendre certaines choses. Sur ce nombre il y a celui qui ne déjeune pas le matin car son parent ne s'est pas levé...ou il n'y a rien à manger ce matin là...Celle qui a subit la violence entre ses parents qu'elle a entendu se chicaner pendant la nuit...les 1-2 ou trois qui sont en grande difficulté sur le plan académique...les enfants TDAH, les T.S.A. etc etc......les conflits de la récréation à régler ... les 2 autres qui apprennent de façon exceptionnel et qui n'ont jamais assez de travail à faire... L'enseignant a plein de choses à gérer avant même que les enfants soient disponible à commencer à apprendre. La liste est vraiment longue...je pourrais en ajouter encore ... Donc, l'enseignant doit aussi être psychologue, orthopédagogue parfois parent...etc... L'enseignant....veut que chacun de ces enfants trouve son compte et progresse pendant l'année qu'il passe avec lui... Combien d'entre d'entre vous se sent près à relever ce défit quotidien??? Je ne suis pas enseignant...simplement consciente de leur vécu de chaque jour. Tout ça pour dire que ce qu'ils revendiquent est pour mieux servir le bien-être des enfants à tous les niveaux...

    sylvain - 2020-02-15 09:06
  • J,ai 100% confiance aux enseignants, aux individus!. J,ai zéro confiance aux syndicats...aussi visage à deux faces que le politique!

    Marie - 2020-02-16 13:19