Publicité

8 avril 2020 - 14:30 | Mis à jour : 14:34

PANDÉMIE COVID-19

« On est en train de gagner la bataille, mais il ne faut pas baisser les bras » — François Legault

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Dans son point de presse du jour, en ce mercredi 8 avril, le premier ministre François Legault s’est fait rassurant. À l’aube de Pâques, il a précisé que la bataille est en voie d’être remportée, mais qu’il ne faut pas relâcher la vigilance pour autant.

« On est en train de gagner la bataille, mais ce serait dommage de gâcher tous nos efforts des dernières semaines en relâchant notre vigilance, surtout en ce week-end de Pâques. C’est important de continuer à respecter toutes les consignes. Et d’ailleurs, je vous précise que celle de conserver une distance de 2 mètres entre chaque personne sera d’actualité pour encore plusieurs mois », a précisé M. Legault.

Cet aspect a d’ailleurs fait sourciller plusieurs personnes qui l’ont questionné sur la poursuite de l’année scolaire dans les établissements. « On est en train d’avoir des discussions là-dessus. Il est trop tôt pour se prononcer, mais c’est certain qu’il faut penser à une solution. Car cette consigne est en place pour longtemps si on veut éviter de se retrouver avec une nouvelle éclosion de cas », a-t-il confié.

Devant la faible augmentation des cas hospitalisés et se retrouvant aux soins intensifs, il s’est dit optimiste qu’une relance des entreprises est possible prochainement. Voici le portrait de la situation actuelle au Québec:

  • 10 031 cas confirmés;
  • 175 décès;
  • 632 hospitalisations, dont 181 cas aux soins intensifs.

« On commence à travailler sur l’après-crise. La prochaine étape sera la réouverture progressive des entreprises. Quand le moment sera venu, nous nous concentrerons sur celles qui seront en mesure de rouvrir en respectant la consigne de distanciation sociale de 2 mètres entre chaque employé et clients. On demande donc la collaboration des dirigeants d’entreprises, mais aussi des propriétaires et entrepreneurs du Québec. Pensez à une façon d’adapter les horaires de votre personnel afin qu’il ne soit pas tous sur place en même temps », a-t-il imagé.

Même si plusieurs questions restent en suspens pour les prochaines semaines, M. Legault a été clair. La collaboration des entrepreneurs, dirigeants et propriétaires d’entreprises sera essentielle pour assurer une reprise de l’économie, mais aussi pour éviter une nouvelle éclosion de la maladie.

Enfin, sur les deux scénarios présentés hier, M. Legault a dit en tirer deux conclusions positives. « Si le scénario pessimiste en venait à se réaliser, nous aurions besoin de 1000 lits et autant de respirateurs, deux items que nous avons en ce moment. Deuxièmement, notre courbe actuelle est plus similaire à l’Allemagne, pays qui a connu pas mal de cas, mais où le nombre de décès est resté bas. C’est pourquoi il ne faut pas lâcher », a-t-il conclu en invitant la population à faire de la consigne de 2 mètres de distance entre chaque personne, une habitude pour les prochains mois.

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.