Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Moisson Beauce en profitera

Un programme de 50 M$ pour fournir des surplus alimentaires aux populations vulnérables

durée 04h00
14 août 2020
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
François Provost
email
Par François Provost, Journaliste

La ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire Marie-Claude Bibeau a annoncé hier en fin de journée le lancement d’un programme fédéral pour fournir des surplus alimentaires aux populations vulnérables du Canada.

Dans le cadre de ce programme, des contributions ont été accordées à huit organisations qui utilisent des réseaux et une centaine d’organismes existants de redistribution et de récupération d'aliments qu'ils transportent dans chaque région du pays.

Par exemple, Le Groupe Nutri, un important fournisseur d’oeufs au Canada,  fournira un million de douzaines d'œufs au prix coûtant à des organismes à but non lucratif comme Banques alimentaires Canada et à Second Harvest. Les œufs seront redistribués à de nombreuses banques alimentaires et organisations alimentaires locales à l'échelle du Canada, notamment dans le réseau des Banques Alimentaires du Québec, dont fait partie Moisson Beauce. 

Moisson Beauce a connu une augmentation de 100% de sa demande en besoin alimentaire en avril, avant l’arrivée du programme d’aide d’urgence (PCU), nous confirme Nicole Jacques, directrice générale de Moisson Beauce. Si la demande a ensuite diminué lorsque le gouvernement fédéral a lancé la PCU, la fin de ce programme annoncée par Ottawa au début du mois pourrait faire bondir de nouveau la demande en besoins alimentaires. 

« Compte tenu de la fin de  la PCU qui approche à grands pas, c’est avec un énorme plaisir que nous voyons ce programme mis en marche », commente Nicole Jacques.

Un grand volume de produits excédentaires hautement périssables doit être écoulé d'urgence (fruits, légumes, viande, poisson et fruits de mer) en raison de la pandémie de COVID-19. En effet, la crise a entraîné la fermeture d'une grande partie de l'industrie de la restauration et de l'hôtellerie, privant de nombreux producteurs du principal marché pour leurs produits alimentaires.

Grâce à ce programme, le ministère de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire estime que quelque 12 millions de kilogrammes d'aliments excédentaires, tels que des pommes de terre, du poulet ou du doré jaune, qui auraient autrement été gaspillés, seront redistribués à des familles en situation d'insécurité alimentaire.

Selon Statistique Canada, un Canadien sur sept a déclaré vivre dans un ménage touché par l'insécurité alimentaire pendant une période d'un mois pendant la pandémie de COVID-19.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 avril 2024

Le député Richard Lehoux confirmé comme candidat

L'actuel député de Beauce, Richard Lehoux, vient d'être confirmé comme candidat du Parti conservateur du Canada, en vue du prochain scrutin fédéral. Sa nomination a été officialisée par les instances nationales, lors d'une récente rencontre avec le député Pierre Paul-Hus, qui est le lieutenant du Québec pour le parti. « Je solliciterai un ...

17 avril 2024

Un budget «dépensier», estime le député fédéral Richard Lehoux

Le député fédéral de Beauce, Richard Lehoux, qualifie de «dépensier » le budget déposé hier par la ministre des Finances, Chrystia Freeland. C'est ce qu'il déclaré ce matin en entrevue vidéo avec EnBeauce.com. « J'avais espéré qu'on resserre un peu les dépenses Mais au contraire, on a encore une fois un budget déficitaire. [...] Justin Trudeau ...

17 avril 2024

Voici les points saillants du budget fédéral présenté par Chrystia Freeland

Voici des points saillants du budget fédéral présenté mardi par la ministre des Finances, Chrystia Freeland: - Le déficit pour l’année financière 2023-2024 atteint 40 milliards $, soit exactement la limite que s’était fixée la ministre Freeland dans son énoncé économique de 2023. Pour 2024-2025, Ottawa prévoit un déficit de 39,8 milliards $. - ...