Publicité

14 décembre 2020 - 16:15 | Mis à jour : 15 décembre 2020 - 08:02

Plan de protection du territoire face aux inondations

Québec déploie un bureau de projets pour la rivière Chaudière

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Toutes les réactions 1

La rivière Chaudière comptera un bureau de projets parmi les dix régions à risque d'inondations, vient d'annoncer le gouvernement du Québec dans le cadre de son plan de protection du territoire face aux inondations.

Ce déploiement a été rendu public conjointement cet après-midi par la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest, et le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien.

La mission des bureaux sera de déterminer les solutions les plus adaptées au territoire afin de prévenir les effets dévastateurs des inondations. Pour ce faire, ils disposeront de 89 millions de dollars pour atteindre divers objectifs, comme réaliser un portrait des problématiques d'inondations existantes sur le territoire.

L'approche privilégiée par Québec consiste à planifier les interventions en aménagement du territoire en fonction des bassins versants préoccupants, selon les données recueillies et projetées.

Aussi, pour soutenir le milieu municipal, entre autres, des investissements de 345 millions de dollars seront également disponibles pour la mise en œuvre des solutions durables déterminées dans les plans d'intervention des bureaux de projets.

De plus, le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation (MAMH) déploiera une vingtaine de nouvelles ressources en région. Celles-ci seront regroupées au sein d'une unité de coordination qui assurera une étroite collaboration entre les bureaux de projets et les directions régionales du MAMH. Cela s'inscrit d'ailleurs dans la volonté du gouvernement du Québec d'implanter de nouveaux postes dans les régions.

De même, en prévision de la prochaine crue printanière, le ministère de la Sécurité publique (MSP) et les municipalités continueront de mener des interventions pour protéger les communautés.

Rappelons qu'à la suite des inondations du printemps 2019, Québec a  mis sur pied un groupe d'action ministériel en aménagement (GAMA). Ce dernier a consulté le milieu municipal et la communauté scientifique pour l'élaboration du Plan de protection du territoire face aux inondations qui comporte 23 mesures. Les bureaux de projets constituent l'une de ces mesures et ils permettront d'établir les interventions nécessaires pour freiner les dégâts causés par les inondations récurrentes.

Par ailleurs, le projet de loi 67 est présentement étudié à l'Assemblée nationale et permettra, une fois adopté, d'établir de nouveaux cadres réglementaires et d'accélérer la production de cartes précises ainsi que la mise en œuvre de solutions prioritaires.

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • 480 millions ont été votés au Manitoba pour régler une inondation de rivière et l'ex ministre conservateur et député de Beauce n'a pas daigné faire une demande ni son ami le préfet de la MRC Nouvelle Beauce(en 20 ans,Lehoux) d'alors pour réveiller Bernier. Bref les Beaucerons ont payés pour la canalisation du St-Laurent,du canal Welland Rideau etc, pour draguer le port de Toronto et d'ex ministres d'Harper n'ont rien demandés.77 milliards que les conservateurs ont dépensés pour la guerre inutile en Afghanistan alors que 90% des Québécois étaient contre et combien de ministres se sont tues?Même pas de questions au débat de la Chambre de Commerce de St-Georges sur les inondations.

    Claude Dulac Boisés-dulac - 2020-12-26 22:33