Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Services d'aide en santé mentale et sexuelle

Une « Aire ouverte » s’établira à Saint-Georges pour les jeunes de 12 à 25 ans

durée 17h00
16 septembre 2021
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Un centre de services pour les jeunes de 12 à 25 ans, de type « Aire ouverte », s’établira en Beauce au cours des prochains mois, le premier du genre sur tout le territoire de Chaudières-Appalaches. 

C'est le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, qui en a fait l'annonce aujourd’hui, en conférence de presse sur le parterre du CLSC de Saint-Georges.

Il était accompagné du député de Beauce-Sud et adjoint parlementaire au premier ministre, volet jeunesse, Samuel Poulin ainsi que du Pd-g par intérim du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudières-Appalaches, Patrick Simard. 

Le ministre a rappelé que le concept « Aire ouverte » est un lieu de services et un réseau de services intégrés pour les jeunes de 12 à 25 ans, particulièrement chez celles et ceux qui vivent des situations de vulnérabilité et qui sont réticents à aller chercher de l’aide.

M. Carmant a révélé que les services offerts seront ceux en santé mentale et en santé sexuelle, avec un volet concernant les troubles reliés à l'alimentation (anorexie, etc.). D'ailleurs, quelque 272 jeunes ont été consultés par sondage et aussi en groupe, pour la processus d’élaboration de l'offre qui reste encore à compléter.

La Ville de Saint-Georges a été choisie comme point central pour l’implantation de ce site en raison du taux de défavorisation chez les jeunes de la municipalité et des environs, afin d’optimiser les services qui leur sont offerts. Encore là, les jeunes sont actuellement consultés afin d'identifier le meilleur endroit sur le territoire de Saint-Georges pour accueillir les services d'Aire ouverte et déterminer les moyens de rejoindre les jeunes sur l'ensemble du territoire de la Beauce-Etchemin.

« Il s’agit d’une formidable initiative, qui prend tout son sens dans le contexte préoccupant que nous connaissons, qui affecte les jeunes et soulève chez eux des questions légitimes quant à leur sécurité et à leur avenir. Ils méritent que nous les accompagnions le mieux possible dans leur cheminement afin de favoriser leur épanouissement au sein de la communauté », a dit Lionel Carmant, qui a indiqué que les trois autres sites du genre implantés ailleurs au Québec (Côte-Nord, Laval et Montréal) fonctionnaient très bien.

« Je suis très fier que Saint-Georges et la Beauce fassent l’objet d’un tel projet. C'est un concept de services qui était nécessaire pour nos jeunes », a fait remarquer le député Samuel Poulin, qui a souligné qu'il s'agissait d'un ajout à ce qui est déjà offert pour cette clientèle dans la région.

commentairesCommentaires

1

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • S
    Sophie
    temps Il y a 2 ans
    Les jeunes sont de plus en plus renfermé, il sera difficile de les amener par eux même à aller dans ce millieu.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Journée nationale de l’érable: le projet de loi franchit une première étape

Le projet de loi, visant à désigner annuellement chaque 3e dimanche du mois d’octobre comme Journée nationale de l’érable au Québec, a franchi une première étape, mercredi, sur le parquet du Salon Bleu de l’Assemblée nationale. Le document a obtenu une adoption du principe, poussé par l'instigateur de la démarche, le député de Beauce-Sud, Samuel ...

19 février 2024

Élections Québec va enquêter sur des dons faits à la CAQ

Élections Québec va enquêter sur deux dons de 100 $ effectués par un couple endeuillé qui voulait rencontrer la ministre des Transports, Geneviève Guilbault, lors d’un cocktail de financement.    «Des informations publiques nous laissent croire que les deux contributions auraient été faites en échange d’une contrepartie, rendant ainsi ces ...

13 février 2024

Protection face aux inondations: 975 000$ octroyés à Sainte-Marie

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a annoncé, par l'intermédiaire d'un communiqué, un soutien financier de 975 000 $ à la Ville de Sainte-Marie, pour face aux risques d'inondations. Cette nouvelle somme permettra d'acquérir des connaissances nécessaires à la mise en place de projets de réaménagements résilients. « Le ...