Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Un sursis de 30 jours pour les travailleurs de la santé non-vaccinés

durée 12h00
13 octobre 2021
6ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé que les travailleurs du réseau de la santé qui ne sont pas convenablement vaccinés auront un sursis de 30 jours pour rectifier leur situation.

La première date était le 15 octobre, mais le gouvernement du Québec a constaté que la décision la plus responsable était de la repousser au 15 novembre. Actuellement, 96 % du personnel a reçu au moins une dose, mais il n’en reste pas moins que 22 000 travailleurs ne sont toujours pas convenablement vaccinés.

« Quand on additionne le départ potentiel des non-vaccinés aux personnels déjà manquants, on se retrouve à ajouter une pression qui est beaucoup trop forte sur notre réseau et surtout sur les travailleurs de la santé qui sont vaccinés et qui sont au front depuis plusieurs mois. Je crois que si l’on continue comme ça on va foncer dans un mur. Comme ministre de la Santé avec mon équipe, j’ai la responsabilité de protéger la santé de tous les Québécois, mais aussi de notre réseau. Le risque en ce moment est trop élevé. Ça serait irresponsable de jouer aux dés avec la santé des Québécois », explique M.Dubé.

Par exemple, la sous-ministre, Dre Lucie Optrny a indiqué que dans les centres hospitaliers, cela représenterait 600 lits de courtes durées supplémentaires qui seraient fermés au Québec, 35 salles d’opération, alors que déjà 80 salles sont indisponibles sur une capacité totale de 470 en temps normal. À la DPJ et en santé mentale, on remarquerait des réductions de services importants. Près de 35 % des CHSLD subiraient une baisse marquante des soins. La moitié des régions auraient de manière significative moins de personnels pour les soins à domiciles.

Nouvelles conditions
Par contre, de nouvelles mesures se sont ajoutées avec ce nouvel échéancier. Les personnes qui ne seront pas doublement vaccinées d’ici les 30 prochains jours ne recevront pas de primes Covid de 4 % et 8 % en plus du 15 000 $ qui avait été promis. Également, tous les travailleurs nouvellement recrutés ou qui le seront dans les prochains jours devront obligatoirement être adéquatement vaccinés. Autant au secteur public qu’au privé, ils devront être minimalement testés 3 fois par semaine à compter de ce lundi.

« On veut entre autres donner une dernière chance aux non-vaccinés un temps supplémentaire pour se faire vacciner à la lumière des informations que l’on a eues cette semaine », termine le ministre.

Le ministre de la Santé assure qu’ils font tout pour recruter plus d’infirmières et membres professionnels de la santé pour stabiliser le réseau. Il espère pouvoir débuter dans les prochaines semaines la vaccination des enfants de 5 à 11 ans.

commentairesCommentaires

6

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • S
    Steve
    temps Il y a 8 mois
    Méchant chieu ce ministre, il laisse des imbécile nous prendre en otage
  • BB
    Blandine Brochu
    temps Il y a 8 mois
    Très très décevant le Gouvernement recule devant la minorité (ANTIVAX). Après le 15 novembre il y aura toujours un autre échéancier le 15 décembre le 15 janvier le 15 février etc.. Ils (LES ANTIVAX) trouveront toujours le moyen de faire reculer le Gouvernement. Réveillez-vous une fois pour toute et faites les (ANTIVAX) vaccinés sinon on s'en sortira pas de cette pandémie.
  • L
    Lucie
    temps Il y a 8 mois
    je suis d accord avec steve les non vacciné vont encore gagné et apres le 30 jours il vont redemander un autre 30 jour ainsi de suite et pendant se temps des enfants vieillard ainsi que des gens seront contaminé par ses gens irresponsable qui continue de travailler avec le monde ils s en foute de brisée des vies eux je suis vraiment décu de la décision de Dubé il aurais du garder sa premiere décision .
  • J
    Jacques
    temps Il y a 8 mois
    Nos "ANGES GARDIENS" du domaine de la santé,ceux où celles qui sont au front depuis le tout début de la pandémie,sans protection ni vaccins méritent plus de reconnaissances que ce qu'ils subissent actuellement.Maintenant on crache sur les non-vacciné de la santé comme s'ils étaient des coupables.Legault et le"DR" Dubé et le rappeur Aruda ont tenté de couper les ailes à ces Anges mais ils ont échoué.Le Mur est arrivé.
  • D
    daisy
    temps Il y a 8 mois
    je n en revient pas de la décision de DUBÉ DE REMETTRE LA DÉCISION AU 15 NOVEMBRE on va a l hopital pour une simple grippe ou bien autre chose l infirmiere qui me recoit j apprend quel a le covid et est non vacciné moi j ai recu les deux vaccin je me considere responsable nos ange gardiens devienne des ange de la mort car ceux qu il vont contaminer ne sen sortiront peut etre pas tout cela pour un simple entetement car il continue de travailler a coté des personne vulnérable et affaiblie.ces ceux la que l on appelais nos anges gardien.
  • JMG
    Jean Marc Giguere
    temps Il y a 8 mois
    Si un petit nombre de travailleur de la santé ne sont pas vacinée , il faut qu'il ai un peut plus de temps ,il sont un peu plus lent a comprendre.
AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Richard Lehoux présente son bilan de la dernière session parlementaire 

Le député de Beauce, Richard Lehoux, revient sur la session parlementaire qui s’est terminée jeudi à la Chambre des communes à Ottawa. Tout au long de cette session et accompagné de ses collègues conservateurs, M. Lehoux a mis de la  pression sur le gouvernement afin qu’il rende des comptes notamment sur l’inflation, la hausse vertigineuse du ...

23 juin 2022

Assurance médicaments: gel de la prime maximale et de la franchise

Il n’y aura pas d’augmentation d’ici un an du montant maximal de la prime annuelle du régime public d’assurance médicaments (RPAM) du Québec, qui restera donc à 710 $ jusqu’au 30 juin 2023. La décision a été entérinée par le Conseil des ministres à la suite d’une recommandation du conseil d’administration de la Régie de l’assurance maladie du ...

22 juin 2022

Sondage: les Québécois sont d'accord avec les chèques, selon Legault

Les Québécois aiment les chèques offerts par le gouvernement pour lutter contre l’inflation, déduit le premier ministre François Legault d’un sondage publié mercredi, en laissant miroiter des baisses d’impôt en 2023. Le coup de sonde Léger Marketing commandé par Québecor suggère pourtant que le gouvernement caquiste aurait baissé dans les ...