Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Avec 60 mesures de soutien

Proches aidants: Québec promet 200 millions $ sur cinq ans

durée 14h30
28 octobre 2021
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Les proches aidants devraient en principe avoir droit à diverses mesures de soutien dans les prochaines années, pour continuer à prendre soin de leurs proches vulnérables, dont quelques jours de répit occasionnel, grâce au plan d’action présenté mercredi par la ministre Marguerite Blais.

La ministre responsable des Aînés a rendu public, lors d’une conférence de presse, un plan d’action contenant une soixantaine de mesures à implanter au cours des cinq prochaines années, accompagné d’un budget d’une quarantaine de millions $ par année.

Ce plan d’action fait suite au dépôt de la première politique nationale pour les personnes proches aidantes, qui elle−même suivait l’adoption d’une loi sur le sujet en octobre 2020.

L’idée consiste à soutenir les proches aidants, qui souvent tombent au combat, épuisés par la lourdeur de la tâche. On veut donc les aider, pour qu’ils puissent continuer à aider les autres.

Québec va donc saupoudrer des sommes d’argent à divers organismes sur le terrain, qui seront chargés de fournir les services requis aux personnes qui en auront besoin.

Par exemple, on prévoit réserver 94 millions $ d’ici cinq ans pour diverses mesures de répit de tout type, qu’on pense aux personnes devant s’occuper à temps plein d’un enfant ou d’un adulte souffrant de déficience physique ou intellectuelle ou encore du spectre de l’autisme. 

On verra également à mieux soutenir des organismes comme les maisons Gilles−Carle et Baluchon Alzheimer, de même qu’à mieux financer des centres de jour dans les 38 maisons de soins palliatifs présentes à travers le Québec. On aura aussi un programme pour les personnes endeuillées.

La ministre veut aussi offrir davantage de soutien psychosocial aux personnes proches aidantes, tout en leur assurant une meilleure reconnaissance officielle.

Le gouvernement calcule qu’il y a au Québec environ 1,5 million de personnes qui jouent le rôle de proche aidant. Dans la majorité des cas (58%), il s’agit de femmes.

La ministre Blais entend aussi créer l’Observatoire québécois de la proche aidance, un organisme qui veillera à la conseiller sur l’approche à adopter en ce domaine. 

Son plan d’action «a été conçu par des personnes proches aidantes, il a été conçu par des organismes, on a consulté à de multiples reprises, et ça, je pense que c’est la chose la plus importante, on a été à l’écoute de ce que les personnes proches aidantes nous ont dit, et c’est ça qu’on a voulu mettre en valeur dans ce plan d’action», a fait valoir la ministre Blais.

Jocelyne Richer, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

1

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • P
    Pier
    temps Il y a 2 ans
    Est ce qu’à va donner plus que 0.16 par mois d’augmentation

RECOMMANDÉS POUR VOUS


27 février 2024

Québec investit 830 000 $ pour une nouvelle formation à l'École d'Entrepreneurship de Beauce

Le ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie du Québec, Pierre Fitzgibbon ainsi que le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, étaient à l'École d'Entrepreneurship de Beauce (EEB), ce mardi 27 février, pour annoncer une nouvelle formation pour les repreneurs d'entreprise et les cédants.  Cette aide financière, versée directement à ...

23 février 2024

Journée nationale de l’érable: le projet de loi franchit une première étape

Le projet de loi, visant à désigner annuellement chaque 3e dimanche du mois d’octobre comme Journée nationale de l’érable au Québec, a franchi une première étape, mercredi, sur le parquet du Salon Bleu de l’Assemblée nationale. Le document a obtenu une adoption du principe, poussé par l'instigateur de la démarche, le député de Beauce-Sud, Samuel ...

19 février 2024

Élections Québec va enquêter sur des dons faits à la CAQ

Élections Québec va enquêter sur deux dons de 100 $ effectués par un couple endeuillé qui voulait rencontrer la ministre des Transports, Geneviève Guilbault, lors d’un cocktail de financement.    «Des informations publiques nous laissent croire que les deux contributions auraient été faites en échange d’une contrepartie, rendant ainsi ces ...