Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Séance du conseil de ville, 8 mai 2023

Québec propose plus de taxes, Saint-Georges demande plus d'aide

durée 11h00
9 mai 2023
Mathieu Bouchard-Racine
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par Mathieu Bouchard-Racine, Journaliste

C'était la séance publique du conseil de ville à Saint-Georges, ce 8 mai au soir. Différents points étaient à l'ordre du jour, mais il a notamment été question de l'aide financière du gouvernement du Québec, qui s'avère insuffisante à plusieurs égards. 

Les élus à Saint-Georges ont notamment discuté de leur rencontre avec le premier ministre François Legault, dans le cadre du congrès de l'Union des Municipalités du Québec. Le premier ministre du Québec avait alors abordé la question de la taxation par les municipalités en se comparant, une fois de plus, avec l'Ontario.

« Au congrès de l'UMQ, monsieur le premier ministre m'a vraiment désappointé [...]  il nous a dit ''On vous a donné la capacité de taxer davantage, donc taxez.'' Des exemples avec des redevances sur le développement, les frais de 5 000$ par pont ne sont pas assez, pour les redevances de développement, selon certaines municipalités. Il nous a donné beaucoup d'idées pour taxer encore plus nos citoyens », a d'abord contextualisé le conseiller Tom Redmond.

« Encore, il nous compare beaucoup à l'Ontario. Les impôts y sont beaucoup moins élevés, alors lui, il baisse ses impôts. Par contre, il nous a dit qu'en Ontario, les impôts fonciers sont eux beaucoup plus élevés qu'ici. Alors selon lui, on a une grande marge de manœuvre pour augmenter les taxes municipales. C'est là qu'on devrait aller chercher notre argent, au lieu d'attendre après le gouvernement », a ensuite précisé le maire Claude Morin, en faisant référence ici au système de taxation de l'Ontario différent d'ici.

L'importance du financement du Québec pour la lutte aux changements climatiques

En exemple, les élus ont discuté de plusieurs points, montrant la nécessité d'une meilleure aide financière de la province. Parmi ces exemples, il y a l'enjeu des changements climatiques qui est sorti, alors que les élus de la ville voient une adaptation à ces changements climatiques qui nécessite davantage de financements du Québec.

« Nous, on demande deux milliards par année [...] pendant cinq ans. Ce que le gouvernement nous donne, c'est 1,2 milliard sur cinq ans. [...] Selon les experts, chaque dollar qui est investi, ça va nous faire sauver 15$ dans le futur. Il faudrait être plus proactif sur les changements climatiques », a argumenté le maire Morin à ce sujet.

Le logement problématique au Québec, pas d'exception à Saint-Georges

L'enjeu de l'accès au logement est un phénomène majeur au Québec. L'offre restreinte, de même que l'inflation, ne facilite pas la tâche. Si la construction de nouveaux logements pour ainsi augmenter l'offre est une stratégie viable, la hausse du prix des matériaux est un obstacle subséquent à cet objectif.

Pour montrer des exemples à cet effet, la hausse du prix du bois d’œuvre ainsi que d'autres matériaux ont un impact sur le marché immobilier. Par exemple, les États-Unis montrent une baisse de la demande en construction de 10% dans les dernières années. Parallèlement, la demande a augmenté de 28,8% sur les propriétés déjà construites. C'est du moins ce que rapportent les chiffres du US Census Bureau.

Au Canada, on observe une réalité équivalente, avec une hausse de 20% sur les prix de construction des bâtiments résidentiels, ce qui mène à une pression toujours importante sur le marché immobilier. Détails chiffrés qui sont rapportés par Statistiques Canada. Sur ces mots, Saint-Georges ne fait pas exception au phénomène sur l'immobilier. C'est ainsi que le maire de la ville a suggéré une aide plus prononcée des gouvernements aux municipalités pour pallier à cette problématique.

« D'autres problèmes avec le logement, c'est que dans certaines régions, ça coûte doublement plus cher pour construire, vu la distance. On pourrait faire une forme de subvention régionale pour les régions où le coût de la vie est plus élevé. »

Le maire Morin catégorique sur l'aide du gouvernement aux municipalités

Avec l'énumération de ces exemples, le maire Claude Morin ne cache pas sa volonté de voir plus d'aide gouvernementale et lance un message clair sur le sujet. « Arrêtez de baisser les impôts et donnez de l'argent supplémentaire aux villes. Ils nous donnent beaucoup de responsabilités, mais les moyens ne viennent pas avec », a-t-il rétorqué vers la fin de la séance du conseil de ville.

« Au moment où on se parle, il y a seulement une façon d'avoir de l'argent, ce sont les impôts fonciers, les taxes municipales. Là, ils vont légiférer 1% de TVQ, ce qui est une bonne rentrée d'argent pour nous, surtout en période d'inflation. [...] Ce n'est plus juste une question d'égouts et de sécurité, on touche à tout maintenant. »

Sur ces mots, Morin ne parle pas seulement des besoins dans sa ville, mais il est également question de toutes les municipalités du Québec. Les enjeux démographiques différents sur le vaste territoire sont considérables sur les besoins des villes.

« À tous les ans, on en parle. À Saint-Georges, ça va bien financièrement, mais il y a d'autres municipalités qui sont noyées, avec une planche de plywood plus chère à livrer et une pinte de lait plus chère aussi. On se dit s'il y avait une façon de calculer régionalement et comparer pour que personne ne soit pénalisé pour construire des logements, etc. », a conclu le maire à l'aube de la période de questions.

C'est évidemment une source de tension habituelle entre les différents paliers de gouvernement, alors que Québec demande lui-même plus d'aide fédérale en matière de santé et de services publics. Il s'agira de suivre comment les municipalités québécoises pourront arriver à trouver un équilibre dans leur budget, selon leurs besoins.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 février 2024

Élections Québec va enquêter sur des dons faits à la CAQ

Élections Québec va enquêter sur deux dons de 100 $ effectués par un couple endeuillé qui voulait rencontrer la ministre des Transports, Geneviève Guilbault, lors d’un cocktail de financement.    «Des informations publiques nous laissent croire que les deux contributions auraient été faites en échange d’une contrepartie, rendant ainsi ces ...

13 février 2024

Protection face aux inondations: 975 000$ octroyés à Sainte-Marie

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a annoncé, par l'intermédiaire d'un communiqué, un soutien financier de 975 000 $ à la Ville de Sainte-Marie, pour face aux risques d'inondations. Cette nouvelle somme permettra d'acquérir des connaissances nécessaires à la mise en place de projets de réaménagements résilients. « Le ...

8 février 2024

Richard Lehoux encourage ses médias locaux

À la suite des récentes annonces de coupures dans les médias partout à travers le Québec et le Canada, le député de Beauce Richard Lehoux décide d’encourager ses médias locaux en lançant une campagne pour les mettre en lumière. Il s’engage également à acheter un placement publicitaire dans chacun d’eux durant le mois de février. En effet, ...