Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Entrevue avec le député Richard Lehoux

Fermeture de l’usine Olymel: comment chemine le dossier à Ottawa?

durée 08h00
14 juin 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
email
Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Voir la galerie de photos

Le Comité permanent de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire de la Chambre des communes, dont fait partie le député fédéral de Beauce, Richard Lehoux, a rendu publiques vendredi dernier des lettres de recommandations adressées à plusieurs ministres du gouvernement canadien, concernant le dossier de la fermeture de l’usine Olymel de Vallée-Jonction, annoncée le 14 avril dernier.

Dans un premier temps, ce sont les ministres Carla Qualtrough (Emploi, Développement de la main-d’œuvre et Inclusion des personnes en situation de handicap) et Sean Fraser (Immigration, Réfugiés et Citoyenneté) qui ont été saisis d'une demande du Comité pour «examiner la pertinence de mettre en place un allégement» de l'Étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) à l'endroit des 122 travailleurs étrangers temporaires, qui ont obtenu un permis de travail pour l’usine d’Olymel en Beauce, et qui devront recommencer le processus s’ils souhaitent travailler pour un autre employeur dans la même région. « Le Comité demande que compte tenu de la situation précaire de ces travailleurs, les procédures d’octroi de nouvelles EIMT ou de nouveaux permis de travail soient traitées le plus rapidement possible », écrit le président Kody Blois.

Dans une autre missive, expédiée cette fois à la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, mais se rapportant toujours à la fermeture de l'abattoir de Vallée-Jonction, M. Blois encourage la ministre «à travailler avec vos partenaires provinciaux et territoriaux afin de renforcer les programmes de gestions des risques de l’entreprise pour que ceux-ci permettent au secteur porcin de passer à travers cette période d’incertitudes.» 

Il demande aussi, toujours au nom du comité qu'il préside, que «le gouvernement du Canada modernise sa réglementation et mette en place des programmes afin d’encourager le développement d’entreprises de transformation de proximité et les abattoirs régionaux de petite taille», comme il est recommande dans un rapport fédéral sur la sécurité alimentaire et les exportations. En effet, le secteur de la transformation de la viande au Canada est concentré entre les mains d’un nombre limité d’entreprises, ce qui pénalise les producteurs qui manquent d’alternatives lorsqu’un établissement ferme. Ce qui arrive à l’usine d’Olymel, étaye ce constat, de signaler M. Blois.

Écoutez l'intégrale de l'entrevue avec le député fédéral de Beauce concernant le dossier de l'abattoir d'Olymel.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 10h00

Les 13 premiers ministres des provinces et territoires se rencontrent à Halifax

Les premiers ministres du Canada seront à Halifax lundi pour entamer trois jours de réunions dans la capitale de la Nouvelle-Écosse. Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Tim Houston, qui est l'actuel président du Conseil de la fédération, accueillera l'événement au centre-ville. M. Houston a déclaré aux journalistes après une réunion du ...

12 juillet 2024

Impasse dans les négos de la FIQ; moyens de pression plus lourds en septembre

La FIQ constate «l'impasse» dans ses négociations avec Québec. Elle envisage de recourir de nouveau à des moyens de pression plus lourds, incluant la grève, dès le mois de septembre. La Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), qui représente 80 000 infirmières, infirmières auxiliaires et autres professionnelles en soins, a tenu cette ...

11 juillet 2024

Le Canada devrait atteindre la cible de dépenses en matière de défense en 2032

Après des jours de pression de la part des alliés de l'OTAN lors du sommet annuel à Washington, le premier ministre Justin Trudeau a indiqué jeudi que le Canada «s'attend pleinement» à atteindre l'objectif de dépenses de défense de l'alliance en 2032 – mais le calendrier récemment annoncé par le gouvernement n'est accompagné d'aucun nouveau détail ...