Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Marto Napoli mentionne aux jeunes de croire que « tout est possible »

Chargement du vidéo
durée 16h07
28 novembre 2016
Gabriel Gignac
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Voir la galerie de photos

« Mon histoire a commencé en 1999 à Radio X avec notamment des shows où l'ont effectuaient le lancer du nain et où on tirait des patates dans le derrière du monde avec un lance patate au propane et aujourd'hui je fais des spectacles familiaux et je suis impliqué socialement et je vends des bûches de Noël en plus de continuer à faire de la radio à Énergie 98,9 et Radio Pirate. C'est la preuve que tout est possible ».

C'est de cette façon qu'a commencé l'allocution de Marto Napoli aujourd'hui devant des jeunes de 16 à 18 ans du programme d'apprentissage individualisé de la polyvalente de Saint-Georges. Le coloré personnage a raconté ses mauvais coups du passé dans le cadre de « Marto et sa tournée » sous les oreilles attentives des élèves qui n'en revenaient tout simplement pas d'entendre tous les tours que ce dernier avait effectués dans le passé. « La seule raison pourquoi on a pu se rendre si loin est qu'il n'y avait pas de cellulaire qui filmait à l'époque et que Facebook n'existait pas », déclare Marto qui effectuait sa deuxième conférence en deux ans à la polyvalente de Saint-Georges.

Il a raconté comment il est parti de rien pour devenir ce qu'il est devenu aujourd'hui, soit un créateur d'événements et une implication sociale, que ce soit « Marto et ses Ti-pauvres », le Beau Gros Tintamarre Burlesque, la glissade géante, les saucisses Marto où la bûche de Noël, sans oublier la bière au Bacon pour nommer que quelques exemples. « Tout est possible. J'ai fait rire de moi avec mes niaiseries au début et le monde ne croyait pas en mes projets et aujourd'hui ce sont les gens qui me contactent pour s'associer à moi et développer des idées. Dans le futur je ne sais pas ce que je ferai, mais tout est possible. Il faut croire en ses idées », affirme le célèbre « Italien » qui réside Sainte-Marie.

Par ailleurs, ce dernier a confirmé que les jeunes de l'apprentissage individualisé de la polyvalente de Saint-Georges l'aideront de nouveau dans sa collecte de « Marto et ses Ti-pauvres ». Les élèves avaient amassé l'an dernier 111 livres de gâteries qui avaient été remis à Moisson Beauce. « C'est génial d'avoir leur aide. Tout seul je ne peux rien faire, mais avec mon armée on réussit des miracles », conclut le conférencier.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


26 février 2024

Près de onze heures d'attente à l'urgence de l'Hôpital de Saint-Georges

À 11 h ce matin, le temps d'attente estimé pour un cas non prioritaire, avant de voir un médecin à l'urgence de l'Hôpital de Saint-Georges, était de dix heures et 47 minutes. Les données, recueillies sur le site du gouvernement du Québec, signalent aussi qu'au même moment, le taux d’occupation des civières à l'urgence du centre hospitalier ...

26 février 2024

Le 49e groupe Scout de Saint-Georges célèbre l’anniversaire de Baden-Powell

Les jeunes du 49e groupe Scout de Saint-Georges soulignaient l’anniversaire de Baden-Powell avec une sortie au Village Vacances Valcartier, ce samedi 24 février. C’est en l’honneur du fondateur, le militaire britannique Robert Baden-Powell, surnommé « BP », que les scouts commémorent sa date d’anniversaire, soit le 22 février de chaque année, en ...

26 février 2024

Portrait de thanatopracteur - Partie 2

Après avoir raconté son histoire, le thanatopracteur Dominic Fleury a présenté à EnBeauce.com l’aspect plus technique de son métier. Il a commencé par démystifier une légende. « On ne vide pas les gens, c’est faux. » En effet, seul un médecin légiste, en cas d’autopsie, peut prélever des organes dans le but de déterminer la cause du décès ou lors ...