Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 mai 2018 - 11:36 | Mis à jour : 15:33

40 personnes âgées de Vallée-Jonction expulsées de leur résidence

Alexandre Poulin

Par Alexandre Poulin, Journaliste

Toutes les réactions 2

Comme plusieurs personnes de la région de Chaudière-Appalaches, l’équipe de l’Association coopérative d'économie familiale Appalaches-Beauce-Etchemins (ACEF-ABE) a été particulièrement choquée par ce qui est arrivé à 40 résidents aînés de Vallée-Jonction qui ont dû quitter rapidement leur résidence le 24 mai, après avoir été informés de la situation à peine 48 heures avant la fermeture de l’établissement.

L'ACEF-ABE ne remet pas en question les difficultés pour les propriétaires de résidences de recruter de la main-d’œuvre qualifiée en nombre suffisant pour maintenir le niveau de service requis. Cependant, c’est évidemment la manière cavalière et le délai beaucoup trop court donné aux résidents et à leurs familles (ainsi qu’aux intervenants du CISSS concernés) pour s’organiser et trouver les solutions appropriées qu'elle trouve décevants.

Julie Bernier, dont un parent était dans cette résidence, a affirmé ceci : « C'est la panique, car nous devons relocaliser notre mère de 86 ans, déménager et trouver un autre endroit.  En plus de bousculer leur univers, le manque de ressources, c'est faire subir un stress immense à ces gens. Certains vont perdre leurs amis, leur village, etc. C'est sauvage. »  

 
« Le propriétaire a agi de façon irresponsable en mettant fin unilatéralement aux baux de ses résidents, ce qui est inacceptable, immoral et illégal, s’est indigné François Décary, directeur de l’ACEF-ABE. C’est d’autant plus déplorable que ces résidents sont très âgés. Nous les invitons d’ailleurs, eux et leurs familles, à faire valoir leurs droits. »

À lire également :

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Je pense qu'il devrait exister une loi disant qu'un propriétaire de résidences pour personnes agées doit aviser ses pensionnaires au moins 2 semaines d'avance que la résidence fermera ses portes, de cette manière les résidents et leurs proches auraient plus de temps pour préparer tout le monde et trouver un autre toit.Je trouve cette situation vraiment déplorable et j,espères qu'il y aura des changements prochainement .

    Diane - 2018-05-26 20:00
  • Bonjour Diane,

    La loi est claire, c'est illégale d'expulser des gens comme ça. Le propriétaire risque d'être poursuivi. Selon les situations, la reprise d'un logement demande un pré-avis de 3 mois et plus régulièrement 6 mois.

    Francois Décary - 2018-05-28 09:05