Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 juin 2018 - 18:00 | Mis à jour : 4 juillet 2018 - 08:04

Prudence durant les journées de chaleur, dit le CISSS-CA

Par Salle des nouvelles

Le directeur de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISS-CA) invite la population à la prudence à partir du dimanche 1er juillet et les journées subséquentes, puisqu’elles s’annoncent très chaudes.

Lors de ces journées particulièrement chaudes et humides, il est possible de ressentir de la fatigue, de la nausée, un mal de tête, des étourdissements, un épuisement ou de constater l’aggravation de la santé d’une personne déjà malade. En présence d’une de ces manifestations, la personne doit se rendre sans tarder dans un endroit frais et boire des liquides, de préférence de l’eau fraîche.

Coup de chaleur : une urgence médicale

Vomissement, confusion, propos incohérents, signes d’agressivité, troubles d’équilibre ou perte de conscience sont des signes d’un coup de chaleur. Cet état pouvant causer la mort en quelques heures, toute personne constatant ces signes chez un individu doit composer le 9-1-1 immédiatement et tenter de rafraichir la personne en attendant les secours, en aspergeant son corps d’eau et en faisant le plus de ventilation possible.

Ne prenez pas la chaleur à la légère : soyez alertes

La chaleur accablante affecte tout le monde, mais les risques sont plus importants chez les enfants de moins de 5 ans, les personnes âgées, celles qui souffrent d’une maladie chronique, celles qui prennent des médicaments et celles qui n’ont pas accès à un milieu frais ou climatisé. Les individus présentant un problème sévère de santé mentale ou qui ont des problèmes de consommation d’alcool ou de drogues sont aussi plus à risque des dangers de la chaleur accablante.

Si vous avez dans votre entourage des personnes vulnérables, en perte d’autonomie ou demeurant seules dans des milieux non climatisés, il est recommandé de leur téléphoner ou de leur rendre visite une à deux fois par jour pour vous assurer que tout va bien. Vous pouvez également leur apporter des breuvages ou les accompagner dans des endroits plus frais ou climatisés. Les responsables de résidences de personnes âgées et de services de garde sont aussi invités à porter une attention particulière à leur clientèle.

Les travailleurs effectuant un travail physique exigeant et les sportifs qui font de l’exercice intense à l’extérieur par temps chaud ou à l’intérieur dans des lieux non climatisés ou mal ventilés sont également vulnérables.

Des conseils pratiques

Voici quelques actions simples pouvant vous protéger des effets nocifs de la chaleur accablante :

  • boire beaucoup de liquides frais, surtout de l’eau, avant même d’avoir soif ou suivre les indications de votre médecin, s’il y a lieu ;
     
  • utiliser un climatiseur pour rafraîchir son logement ou passer au moins 2 heures dans un endroit climatisé ou frais (centre commercial, cinéma, bibliothèque, etc.) ;
     
  • diminuer l’intensité et la durée des activités physiques et éviter celles qui demandent beaucoup d’efforts ;
     
  • prendre des douches ou des bains frais aussi souvent que nécessaire, rafraîchir sa peau plusieurs fois par jour avec une serviette mouillée ou utiliser les piscines et les pataugeoires ;
     
  • aménager son logis de façon à limiter l’entrée de chaleur, par exemple en fermant les rideaux et les stores ;
     
  • éviter de vous exposer au soleil le plus possible et porter des vêtements pâles et légers ainsi qu’un chapeau à large bord ;
     
  • profiter de la période plus fraîche du matin pour effectuer les tâches physiques les plus exigeantes.

Nous vous rappelons qu’il ne faut jamais laisser un bébé, un enfant ou une personne non autonome seule dans une voiture, même si ce n’est que pour quelques minutes.

Vous êtes un travailleur : attention ! 

Les personnes qui exercent un travail physique à la chaleur, surtout s’il est exigeant physiquement, au soleil ou dans d s milieux où les procédés dégagent de la chaleur, sont aussi susceptibles de présenter des problèmes causés par la chaleur. Tous les milieux de travail devraient déjà avoir un plan de gestion du travail à la chaleur et l’appliquer tout au long de la saison chaude avec les paramètres pour travailleurs non acclimatés. Les employeurs et travailleurs peuvent se baser sur la deuxième édition du Guide de prévention des coups de chaleur - 2e édition de la Commission de s normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) . Les outils suivants peuvent aussi être utiles  : l'affiche Coup de chaleur et le feuillet Mesures préventives à mettre en place par l'employeur et Habitudes à adopter par le travailleur.

Selon le niveau de risque, l’employeur demandera aux employés de :

  • boire aux 10 à 20 minutes un grand verre (250 ml) d’eau fraîche (10-15 °C), et ce, dès le début du quart de travail, sans attendre d’avoir soif ;
     
  • prendre le s repas et les collations aux heures habituelles ;
     
  • réduire le rythme de travail ;
     
  • prendre des pauses toutes les heures (minimum de 10 minutes par heure) ;
     
  • augmenter la durée des pauses à mesure que la chaleur augmente ;
     
  • se surveiller mutuellement et signaler rapidement au secouriste ou au superviseur tout malaise inhabituel tels que les maux de cœur et de tête, la fatigue excessive ou un comportement inhabituel.

Si vous avez des questions ou pensez avoir des problèmes de santé reliés à la chaleur, appelez Info-Santé au 8-1-1.

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.