Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 juillet 2018 - 12:01

Avis d'ébullition à Saint-Bernard : enquête sur la qualité de l'eau

Alexandre Poulin

Par Alexandre Poulin, Journaliste

À Saint-Bernard, on s'interroge de plus en plus sur la qualité de l'eau. Des cas d'infections à la bactérie de Campylobacter ont été rapportés ; certaines personnes, surtout en bas âge, ont été hospitalisées.

Lundi dernier, sur sa page Facebook, la municipalité de Saint-Bernard a écrit ces mots : « Avis à tous : il y aurait plusieurs cas de gastro à Saint-Bernard en ce moment. Nous vous assurons que l’eau n’est pas contaminée. Veuillez vous laver les mains régulièrement et bien vous hydrater. »

Dans les nombreux commentaires qui figurent sous cette publication, des citoyens se sont exprimés. Certains disent avoir été malades. Catherine Dumas, une résidente du village, a affirmé : « Mon garçon a été hospitalisé aussi la semaine dernière, et ç'a commencé mercredi passé. Le résultat des cultures des selles sont : l’infection Campylobacter ! Et non la gastro.... ma pédiatre m’a appelée aujourd’hui, et cela concorde avec un autre bébé de Saint-Bernard ! »

En effet, l'infection Campylobacter et la gastro-entérite se sont répandues à travers la municipalité, mais les autorités ignorent pour le moment si la qualité de l'eau est en cause.

Un avis d'ébullition

Hier, en fin d'après-midi, la municipalité a émis un avis d'ébullition à la demande de la Direction régionale de santé publique du CISSS de Chaudière-Appalaches. En gros, la municipalité demande à ses résidents de « faire bouillir l'eau et maintenir l'ébullition pendant une minute avant de la consommer ».

« Présentement, on est en coordination avec le ministère de l'Environnement et la santé publique », a dit le maire de Saint-Bernard lorsqu'il a été rejoint par EnBeauce.com. Les deux organisations sont présentes sur place afin de comprendre l'origine du problème.

Deux organisations effectuent des tests d'eau

Même si les tests d'eau qui ont été faits la semaine dernière ne révélaient aucun problème, d'autres tests sont effectués depuis hier. En effet, hier matin et ce matin, de nombreux tests ont été faits par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Les résultats seront disponibles à la fin de la présente semaine, voire au début de la semaine suivante.

Pourtant, au Centre de la petite enfance (CPE) Les Couche Tôt, qui accueille 60 enfants, aucun cas d'infection n'a été rapporté. Même chose du côté du camp de jour de la municipalité auxquels plus de 75 enfants participent.

L'eau de la municipalité n'est pas chlorée. Or, les municipalités dont l'eau est chlorée émettent de temps à autre des avis d'ébullition. La municipalité de Saint-Bernard est en pourparlers depuis un an, et de manière plus sérieuse ces derniers mois, afin de chlorer son eau et d'y retirer le manganèse. 

Qu'est-ce que cette bactérie ?

Selon Santé Canada, « Campylobacter jejuni (C. jejuni) est une bactérie que l'on trouve couramment dans l'intestin des volailles, des bovins, des porcs, des rongeurs, des oiseaux sauvages et des animaux de compagnie, comme les chats et les chiens. On la trouve également dans l'eau de surface non traitée (contaminée par la présence de matières fécales dans l'environnement) et le fumier ».

Lorsque contractée, la campylobactériose produit des symptômes s'apparentant à ceux d'une grippe intestinale. C'est une maladie d'origine alimentaire. Au Québec, entre 2000 et 3000 cas sont rapportés chaque année, surtout chez les personnes âgées.

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.