Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 octobre 2018 - 16:18 | Mis à jour : 16:55

Malgré la légalisation, le pot reste interdit au Cégep Beauce-Appalaches

Jérôme Blanchet-Gravel

Par Jérôme Blanchet-Gravel, Journaliste

À partir d’aujourd’hui, le Cégep Beauce-Appalaches appliquera la loi sur l’encadrement du cannabis. Les élèves ne pourront en aucun cas traîner du cannabis sur le territoire du cégep, même si la substance a été achetée légalement.

Depuis le 26 novembre 2017, l’ensemble des installations du Cégep Beauce-Appalaches est un environnement sans fumée, incluant les centres de Sainte-Marie et Lac-Mégantic. Même si les gens étaient autorisés à conserver sur eux du cannabis, ils n’auraient pas le droit d’en consommer sur le territoire de l’établissement. 

Conformément à la loi provinciale sur l’encadrement du cannabis, il sera interdit de fumer de la marijuana dans les locaux, les résidences, les bâtiments et sur les terrains du Cégep. 

Favoriser l’apprentissage des élèves 

Rejoint par EnBeauce.com, le directeur des ressources matérielles du Cégep Beauce-Appalaches, Georges Salvas, a affirmé que cette politique visait d’abord et avant tout à conserver un milieu propice à l’apprentissage. Auparavant aussi directeur de la vie étudiante, M. Salvas a suivi de près les dossiers relatifs à la consommation de drogue, ayant également œuvré auprès du service de sécurité.

Dans l’ensemble, la politique du Cégep n’a pas vraiment changé. La situation ne devrait pas non plus malgré la légalisation. « Entre hier et ce matin, je ne m’attendais pas à des bouleversements », a affirmé M. Salvas. Depuis longtemps, les Cégeps font face à des problématiques de consommation de drogue, et des mesures ont été développées pour les prévenir au fil du temps.

La loi provinciale qui est entrée récemment en vigueur ne révolutionnera donc pas l’approche du Cégep Beauce-Appalaches. La direction a toutefois dû harmoniser son règlement avec la loi provinciale. 

À titre de citoyen, M. Salvas a tenu à mentionner qu’il préférerait que les gens consomment une drogue « propre », plutôt qu’une substance dont on ne connait ni la provenance ni la composition. Que les consommateurs soient de jeunes étudiants ou des adultes sur le marché du travail. 

Le Cégep préconise une approche guidée par les principes de la santé publique en matière de consommation de cannabis. Une campagne de sensibilisation sera menée prochainement afin d’informer les étudiants et le personnel sur la légalisation ainsi que sur les effets de la consommation sur la santé physique et psychologique. 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.