Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 octobre 2018 - 09:49 | Mis à jour : 17:42

Nuit des sans-abri : parce que l'itinérance existe aussi en région

Jérôme Blanchet-Gravel

Par Jérôme Blanchet-Gravel, Journaliste

Hier soir avait lieu dans le stationnement du Bercail la 10e édition de la nuit des sans-abris, à St-Georges. Un événement visant à sensibiliser la population à la réalité de l’itinérance. L’événement a rassemblé  180 personnes selon les estimations des organisateurs. 

L’événement avait pour thème « Citoyen(ne) même dans la rue » et se tenait simultanément dans 40 autres villes au Québec. Situé sur la 2e Avenue à St-Georges, c’est l’organisme Au Bercail qui s’était donné pour mission d’assurer le bon déroulement de l’événement dans la région. Une démarche naturelle, car Au Bercail est un organisme de charité qui accueille des hommes et des femmes vivant des difficultés personnelles ou familiales temporaires. 

L’organisme travaille régulièrement auprès de gens en situation d’itinérance. Le principal but de l’organisme est de réinsérer ces personnes dans la société. Et d’aider ces personnes à vivre leurs dures périodes de transition. 

L’itinérance existe aussi à St-Georges

Cathy Fecteau et Émilie Vachon ont rappelé que l’itinérance existait aussi en région. Mme Fecteau est la directrice générale du Bercail, et Émilie Vachon est une intervenante en délinquance et l'organisatrice principale de l'événement. « Oui, il y en a de l’itinérance à St-Georges, même si on la voit moins. Elle est différente de celle qu'on voit dans les grands centres, mais elle est quand même présente », a affirmé Mme Fecteau. 

La soirée d’hier ne visait pas à récolter des fonds, mais seulement à sensibiliser les gens. Une tâche sur laquelle tous les organisateurs se sont concentrés. Tout au long de la soirée, des témoignages de gens ayant vécu l’itinérance ont défilé sur un grand écran.

À noter que plusieurs partenaires ont contribué à l’événement, parmi lesquels Moisson Beauce,  l'Assiettée beauceronne, Impression GP, l’Adoberge et l’épicerie Métro Veilleux de St-Georges. Des jeunes de l'Adoberge avaient préparé des muffins qu'ils ont distribué aux gens présents. 

Au Bercail accueille environ 400 personnes et offre plus de 12 000 repas annuellement. Les résidents sollicitent généralement, en moyenne, les services de l’organisme pour une quinzaine de jours. 

L’Accueil inconditionnel, partenaire d’Au Bercail

Lors de la soirée, EnBeauce.com en a profité pour visiter les locaux de l’Accueil inconditionnel, un partenaire communautaire de l’organisme qui se trouve juste en face, de l’autre côté de la rue. Il s’agit essentiellement d’un centre où tous les gens sont les bienvenus, peu importe leur provenance et leur condition. Un lieu chaleureux où les gens peuvent fraterniser. 

80 tasses de café sont servies chaque jour à l’Accueil conditionnel. Entre 25 et 60 personnes y passent quotidiennement selon les bénévoles interrogés. 

 

 
Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.