Publicité

27 février 2020 - 09:30 | Mis à jour : 09:46

Bilan 2019

Don d'organes: le Québec atteint un niveau inégalé de référence

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Pour la première fois de son histoire, le nombre de références faites à Transplant Québec pour don d’organes excède le nombre de personnes en attente d’organes au Québec. C’est ce que démontrent les données du bilan de l’année 2019 publié aujourd’hui par Transplant Québec.

En effet, bien que l’on note une légère amélioration du nombre de donneurs depuis quelques années, le nombre de références faites à Transplant Québec par les centres hospitaliers augmente quant à lui année après année, atteignant 820 en 2019, soit une hausse de près de 9 % par rapport à l’année précédente.

« On observe en 2019 des références provenant de toutes les régions du Québec, ce qui est très encourageant pour l’avenir du don d’organes. On estime également que l’ajout de médecins spécialistes coordonnateurs en don et transplantation à la grandeur du territoire permettra de traiter plus de donneurs, mais aussi de transplanter plus de personnes », assure Louis Beaulieu, directeur général de Transplant Québec. 

Au chapitre des références, la région de Chaudière-Appalaches, au prorata de la population, présente un taux de 4,7 pour 100 000 habitants, ce qui la classe 12e sur 16 dans la province. La région du Saguenay-Lac-Saint-Jean est en tête (taux de 20,2 pour 100 000 habitants) suivie de près par l’Estrie et Montréal.

Toujours dans Chaudière-Appalaches, le nombre de personnes transplantées en 2019, tous organes confondus, a été de 16 sur 23 personnes en attente. Pour le rein seulement, sept patients sur 16 ont reçu cet organe.

Rappelons qu’en octobre dernier la ministre de la Santé et des Services sociaux a annoncé sa décision d’accroître de 10 à 32 le nombre de médecins spécialistes coordonnateurs de sorte à ce qu’ils soient présents dans tous les établissements de santé et de services sociaux du Québec.

Refus en baisse
Des 820 références faites à Transplant Québec en 2019, 29 % ont pu être traitées et, de celles-ci, trois sur quatre ont pu permettre le don d’organes. Il est par ailleurs normal que des références soient refusées. Il arrive, en effet, que le don d’organes ne puisse se réaliser au moment du décès en raison d’une maladie préexistante ou actuelle, de l’état neurologique, hémodynamique ou autre.

Notons que pour l’ensemble des références refusées, le pourcentage lié aux refus de la famille a diminué de 3 %, passant de 38 % en 2018 à 35 % en 2019. Les références sont faites à Transplant Québec par tout professionnel de la santé d’un centre hospitalier qui compte au moins une urgence ou une unité de soins intensifs qui identifie un donneur potentiel selon des procédures types pour le don d’organes ou le don d’organes dans un contexte d’aide médicale à mourir. 

Les dons d'organe en chiffres
Au 31 décembre 2019 :

► 820 références pour don d’organes provenant de toutes les régions du Québec ont été faites à Transplant Québec, une augmentation de 112 % depuis 2010.
► 799 personnes étaient inscrites sur la liste d’attente unique gérée par Transplant Québec.
► 535 personnes ont pu être transplantées au Québec :
    - 490 grâce à la générosité des donneurs décédés et de leur famille
    - 45 grâce aux donneurs vivants
► 179 donneurs décédés au Québec ont permis de transplanter 592 organes.
►  46 % des donneurs étaient âgés entre 50 et 70 ans, le plus âgé en date avait 92 ans.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.