Publicité
9 mars 2020 - 10:15 | Mis à jour : 10:30

Garderies en milieu familial régi et subventionné

Vote à 97,5% pour une grève générale illimitée dès le 1er avril

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Réunies en assemblée générale nationale, les membres de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) ont voté à 97,5% en faveur d’une grève générale illimitée à compter du 1er avril prochain. Il s’agit de la première fois de l’histoire de la FIPEQ-CSQ qu’un tel mandat doit être voté.

Le cœur du litige porte sur le volet monétaire alors que le volet normatif est pratiquement réglé. La FIPEQ-CSQ exige un rattrapage salarial d’un montant équivalent à 16,75$/h alors que la dernière offre du gouvernement est de 12,48$/h, soit moins que le salaire minimum.

« Que le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, ait le culot de nous faire la même offre après 6 semaines de grèves progressives démontre qu’il a perdu le contrôle. Son collègue à l’Éducation, Jean-François Roberge, déclarait la semaine dernière à Tout le monde en parle que le gouvernement n’avait pas usé de la meilleure stratégie en déposant des offres sous l’inflation. Y a-t-il un capitaine dans le navire de ce gouvernement? », questionne la présidente de la FIPEQ-CSQ, Valérie Grenon.

« Ce même ministre de la Famille déclarait sur Twitter récemment que l’égalité entre les hommes et les femmes était acquise en 2020. On a des nouvelles pour lui : à moins d’un changement de cap à 180 degrés, les 10 000 femmes de la FIPEQ-CSQ lui réservent une lutte épique », met en garde Mme Grenon soulignant l’ironie de recevoir de telles offres dégradantes le jour de la Journée internationale des droits des femmes.

Grèves progressives
En plus d’annoncer une grève générale illimitée dès le 1er avril, la FIPEQ-CSQ en a profité pour clarifier son calendrier de grève pour le mois de mars afin de permettre aux parents de planifier les ouvertures tardives de leurs services éducatifs en milieu familial. On estime qu’environ 60 000 familles sont touchées par les moyens de pression de la FIPEQ-CSQ.

Ainsi, le 13 mars, l'ouverture sera retardée de 105 minutes, le 20 mars de deux heures alors que le 27 mars, l'ouverture se fera dans l’après-midi seulement. Enfin, le 1er avril, ce sera le début de la grève générale jusqu’à ce qu'il y ait une entente.

Invitation aux parents
Consciente de l’impact majeur sur le quotidien des parents, la FIPEQ-CSQ tient à assurer les parents utilisateurs de services éducatifs en milieu familial régi et subventionné qu’elle souhaite en venir une entente avant le début des prochaines grèves. Elle les invite d’ailleurs à consulter une section de son site web pour porter plainte au ministère et écrire à leur député afin de faire pression sur le responsable de ce conflit, soit le gouvernement.

«Je tiens à m’adresser aux parents qui fréquentent nos services. Le responsable de ce conflit, c’est le gouvernement. Si les conditions de travail ne s’améliorent pas, la moitié des services éducatifs en milieu familial disparaîtront d’ici trois ans selon un récent sondage. Nous nous battons pour la survie du milieu familial », de conclure Mme Grenon.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.