Publicité

8 novembre 2020 - 15:00

Le territoire passera-t-il au palier rouge?

COVID-19: Hausse importante de cas en Estrie dont le secteur du Lac-Mégantic

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le nombre de cas positifs, répertorié le 7 novembre, a fait  un bond important avec un chiffre record de 90 nouveaux cas en une seule journée en Estrie, dont le secteur du Lac-Mégantic.

La situation est à ce point critique que le CIUSSS de l’Estrie – CHUS s'est vu dans l'obligation d'émettre un communiqué de presse aujourd'hui pour aviser la population. Cette hausse porte le total à 3088 cas positifs depuis le début de la pandémie.  

« Nous avions vu la cadence monter au cours de la dernière semaine avec des données  dépassant nos plus grosses journées de la première vague. Tous les groupes d’âge et les  secteurs de notre territoire sont touchés mais nous avons trois zones plus critiques : les secteurs  d’Asbestos, de Lac-Mégantic et de Granby où de nouvelles mesures plus restrictives ont été  mises en place pour freiner la propagation », a souligné le Dr Alain Poirier, directeur de santé  publique en Estrie.  

En plus des appels ciblés au dépistage, notons la dérogation autorisée hier par le ministère de la  Santé et des Services sociaux (MSSS) afin que le nombre de visiteurs dans les résidences privées  pour aînés (RPA) passe temporairement de 6 à 2 à la fois pour chaque résident, et ce, tout en  maintenant l’application stricte des mesures de protection.

« Nous l’avons vu sur notre territoire  et ailleurs en province, lorsque le virus s’invite dans une résidence où se trouvent des aînés, les  conséquences peuvent être catastrophiques. C’est une mesure normalement associée au palier d’alerte rouge mais nous l’avons demandée pour éviter d’exposer inutilement les personnes de  70 ans et plus hébergées dans un lieu commun », d'expliquer  le Dr Poirier.

Rappelons que le CHSLD de Lambton, qui fait partie de la région administrative de l'Estrie, a vu six de ses 22 résidents infectés de la COVID-19 être emportés par la maladie.

Il est trop tôt pour dire si l’Estrie, ou un secteur de son territoire, est à l’aube de passer au palier d’alerte rouge. Une rencontre entre les directeurs de santé publique provinciaux et les autorités  gouvernementales a lieu chaque dimanche en fin de journée pour discuter de la situation de  toutes les régions. Les changements de palier d’alerte, s’il y a lieu, sont ensuite annoncés par le  premier ministre.

Rappelons que le nombre de cas positifs confirmés quotidiennement n’est que  l’un des indicateurs qui déterminent le passage d’un palier d’alerte à un autre. 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.