Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Entrevue vidéo EnBeauce.com

Myriam Taschereau se fait porte-parole des familles d’accueil en Chaudière-Appalaches

durée 12h00
9 décembre 2021
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Voir la galerie de photos

Myriam Taschereau, une résidente de Scott, est la toute nouvelle porte-parole de la campagne de recrutement de familles d’accueil, lancée hier par le CISSS de Chaudière-Appalaches lors d'une conférence de presse à Sainte-Marie.

Cette femme célibataire et mère d’un jeune homme de 25 ans, a décidé de s’impliquer dans la communauté en accueillant chez elle des enfants qui ont eu des parcours difficiles et qui ont besoin d’être pris en charge avec bienveillance. « Je sais que ce ne sera pas mes enfants et que ce ne sera pas toujours facile, mais je sais  que je peux les aider à avancer petit à petit. Quand on les voit retrouver leur sourire, leur joie de vivre, c’est magique »,  a souligné Mme Taschereau qui a accordée une entrevue vidéo à EnBeauce.com.

C'est en mai dernier qu'elle a accueilli un premier enfant, une fille de 13 ans, qu'elle a hébergée pour une courte période de temps. Elle s'apprête maintenant à recevoir, jusqu'à ce qu'il atteigne la majorité, un garçon de 11 ans. « Mon rôle sera de lui fournir tous les outils nécessaires pour lui donner des ailes », a-t-elle dit.

Puisque le nombre de signalements a grimpé depuis la dernière année — 17% en 2021 contre 8% en 2020, la région de la Chaudière-Appalaches est en recherche constante de familles d’accueil, a indiqué Caroline Brown, directrice de la protection de la jeunesse de Chaudière-Appalaches, pour expliquer cette campagne qui se poursuivra pour une période de deux ans.

Il manque au moins 25 familles pour combler immédiatement les besoins d'accueil sur le territoire administratif, qui compte présentement 265 milieux qui prennent en charge un ou plusieurs enfants.

« Les enfants sont notre priorité et nous souhaitons leur offrir un avenir meilleur. Je tiens sincèrement à remercier  Mme Taschereau et toutes les familles d’accueil pour leur implication et leur dévouement envers nos adultes de  demain », de mentionner Mme Brown. 

Pour rejoindre un grand nombre de familles, des autocollants  électrostatiques ont été apposés sur les poignées des paniers d’épicerie ainsi que sur les plexiglass aux caisses de six  IGA de la région de la Chaudière-Appalaches, dont les trois de Saint-Georges et celui de Sainte-Marie. Mentionnons également la participation du Cinéma Lumière de  Sainte-Marie qui a généreusement accepté de diffuser la vidéo promotionnelle à chaque représentation, et ce, jusqu’en juillet 2022.

Les personnes intéressés par la démarche peuvent consulter le site Web du CISSS Chaudière-Appalaches dans la rubrique Devenir famille d'accueil.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Patricia Poulin sera parmi «Les Audacieuses»

Le Joseloise Patricia Poulin sera parmi Les Audacieuses qui ont accepté de relever le Défi Têtes rasées de Leucan qui se tiendra le 7 avril prochain. À 27 ans, cette pharmacienne co-propriétaire de la bannière Proxim de Saint-Éphrem-de-Beauce et du comptoir Uniprix à Tring-Jonction, est la plus jeune des dix femmes du Québec qui posent ce geste ...

durée Hier 16h15

La revue de la semaine

Une actualité encore bien chargée de nouvelles cette semaine en Beauce. C'est pourquoi notre équipe de journalistes vous propose de voir ou revoir les originaux qui ont été publiés ces derniers jours et que vous avez peut-être manqués.  Samedi 24 février Guerre en Ukraine: la vie continue malgré le conflit, reconnait Sylvain Longchamps En ...

durée Hier 15h00

L'urgence de l'hôpital de Saint-Georges un peu moins achalandée

Selon les données recueillies sur le site du gouvernement du Québec, le taux d’occupation des civières à l'urgence de l'Hôpital de Saint-Georges se situait à 81%, à 13 h aujourd'hui. Comparativement, il était à 90% pour l'Hôpital de Thetford, 91% à l'Hôtel-Dieu de Lévis et et 90 pour cent au Centre hospitalier de Montmagny.  À Saint-Georges, ...