Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Chaudière-Appalaches

Santé et bien-être des femmes: lancement d’un plan d’action régional

durée 06h00
14 octobre 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Plus de 15 organismes et organisations de la région de Chaudière-Appalaches, dont le Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches (RGFCA) et le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) ont lancé hier un plan d’action régional de concertation pour la santé et le bien-être des femmes.  

Le financement de ce plan d’action régional s’inscrit dans le cadre du Plan d’action santé et bien-être des femmes 2020-2024, du gouvernement du Québec et plus particulièrement dans l’orientation 1 et l’objectif 2 qui vise à « intégrer les besoins des femmes à la planification nationale, régionale et locale des soins et des services » et de « promouvoir la collaboration avec les partenaires ».

Il s’agit d’un projet de collaboration et de concertation ayant pour but de consolider les partenariats entre le réseau de la santé et des services sociaux et le réseau communautaire travaillant en santé et bien-être des femmes. Cette démarche est rendu possible grâce à l’entente de collaboration entre le CISSS-CA et le RGFCA.

Issue d’une démarche de concertation ayant démarré en octobre dernier, près de 30 organismes et organisations de Chaudière-Appalaches ont participé.es aux différentes rencontres ayant menées à la co-construction de ce plan d’action.  Ces rencontres ont permis aux représentantes des différents organismes de nommer les enjeux vécus et observés affectant la santé et le bien-être des femmes sur l’ensemble du territoire.  Bien qu’il soit difficile de couvrir tous ces enjeux spécifiques, il semble important d’en nommer quelques-uns :  

- La centralisation des services à Québec ou à Lévis amène les femmes à devoir voyager de longues distances, parfois à plusieurs reprises afin d’accéder aux soins et services. 

- Les femmes en situation de vulnérabilité sont de plus en plus isolées et la pandémie n’a fait qu’exacerber cette réalité. Les problèmes de santé mentale sont observés par l’ensemble des représentantes présentes lors de la concertation. 

- Il existe un manque important de données genrées et actualisées au niveau de Chaudière-Appalaches permettant d’avoir une vision globale de la situation de santé des femmes. Les quelques données nationales et régionales disponibles permettent de faire le constat d’un recul de la condition des femmes et une augmentation des inégalités de santé.

- Ce sont des femmes qui travaillent dans le milieu de la santé et au sein des organismes communautaires. Elles sont épuisées, surmenées et tiennent le système de santé et le tissu social à bout de bras.

Enfin, comme l'a mentionné la directrice générale du RGFCA, Karine Drolet, « l’ensemble des organismes réunis pour l’occasion tiennent à rappeler que l’accès à la santé, c’est beaucoup plus que l’accès aux soins et aux services. Il est impératif de mettre les femmes au cœur de cette démarche de concertation et de leur donner le pouvoir d’améliorer leur condition de vie ainsi que l’accessibilité aux soins et services de santé.  En ce sens, cette mesure de concertation régionale est essentielle en Chaudière-Appalaches. »

Rappelons que le RGFCA est un regroupement régional de 23 groupes de femmes qui travaille à la défense des droits et à l’amélioration des conditions de vie des femmes.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Patricia Poulin sera parmi «Les Audacieuses»

Le Joseloise Patricia Poulin sera parmi Les Audacieuses qui ont accepté de relever le Défi Têtes rasées de Leucan qui se tiendra le 7 avril prochain. À 27 ans, cette pharmacienne co-propriétaire de la bannière Proxim de Saint-Éphrem-de-Beauce et du comptoir Uniprix à Tring-Jonction, est la plus jeune des dix femmes du Québec qui posent ce geste ...

durée Hier 16h15

La revue de la semaine

Une actualité encore bien chargée de nouvelles cette semaine en Beauce. C'est pourquoi notre équipe de journalistes vous propose de voir ou revoir les originaux qui ont été publiés ces derniers jours et que vous avez peut-être manqués.  Samedi 24 février Guerre en Ukraine: la vie continue malgré le conflit, reconnait Sylvain Longchamps En ...

durée Hier 15h00

L'urgence de l'hôpital de Saint-Georges un peu moins achalandée

Selon les données recueillies sur le site du gouvernement du Québec, le taux d’occupation des civières à l'urgence de l'Hôpital de Saint-Georges se situait à 81%, à 13 h aujourd'hui. Comparativement, il était à 90% pour l'Hôpital de Thetford, 91% à l'Hôtel-Dieu de Lévis et et 90 pour cent au Centre hospitalier de Montmagny.  À Saint-Georges, ...