Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Gouvernement du Québec

Un nouvel outil pour désengorger les urgences

durée 09h00
1 février 2023
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste de l’Initiative de journalisme local

Le ministre de la Santé, Christian Dubé a annoncé ce mardi le lancement d'un nouvel outil d'information pour la population, afin de fournir un portrait plus précis de la situation dans les urgences des hôpitaux du Québec.

Cet outil permettra, à terme, de montrer les données de sept indicateurs, dont cinq sont déjà disponibles au Québec.ca/SituationUrgences. Voici comment ça se présente à ce jour, en prenant l'exemple de l'hôpital de Saint-Georges ce mercredi matin, à 8 h 30:

- Taux d’occupation des civières : 119 %

- Nombre total de personnes à l’urgence : 31

- Nombre de personnes qui attendent de voir un médecin : 7

- Durée moyenne de séjour des personnes dans la salle d’attente (de la veille) : 4 h 04

- Durée moyenne de séjour des personnes en attente sur une civière (de la veille) : 14 h 04

- Délai moyen avant de voir un médecin : à venir

- Attente estimée au 811 : à venir

Notons que les données sont mises à jour chaque heure, à l'exception des durées moyennes de séjour, qui le sont sur une base quotidienne.

L'un des objectifs de cet outil est d'informer les Québécois quant aux alternatives à l'urgence qui s'offrent à eux. Ces nouvelles données leur permettront de se faire une idée sur la situation dans les urgences de leur région et des alternatives possibles, comme la prise de rendez-vous avec un professionnel de la santé ou un appel au 811. Elles donneront une image plus précise de l'occupation réelle des différents services d'urgence puisque, actuellement, seules certaines données, comme les durées moyennes de séjour et le taux d'occupation sur civière, sont disponibles pour la population, ce qui ne prend pas en compte l'achalandage de la salle d'attente.

Précisons que cet outil d'information est en phase de rodage et que la précision des données s'améliorera au fil du temps.

Retombées positives des mesures de la cellule de crise sur nos urgences
Après la mise en place de la cellule de crise et de l'implantation de nouvelles mesures destinées à diminuer la pression sur les urgences, « la situation commence à montrer des signes d'amélioration », selon le ministre.

Plusieurs résultats concrets ont pu être constatés au cours des dernières semaines. Par exemple, on a relevé qu'entre le 4 décembre 2022 et le 23 janvier 2023, le nombre de visites ambulatoires, soit le nombre de personnes qui arrivent par leurs propres moyens à l'urgence et non en ambulance, est passé de plus de 7 500 à 5 600 quotidiennement. L'attente moyenne avant de voir un médecin est pour sa part passée de 3 h 12 à 2 h 16.

« Je suis fier du travail de tous nos intervenants et des résultats que nous observons depuis la création de la cellule de crise. Les succès rencontrés par cette équipe, en plus de la collaboration de la population, nous démontrent qu'on réalise, semaine après semaine, les objectifs de notre Plan santé. Ces succès nous encouragent dans l'exécution de notre vision. De nombreux efforts sont encore à faire pour améliorer la situation de manière durable, mais je demeure persuadé que nous sommes sur la bonne voie. Nous sommes déterminés à poursuivre notre collaboration avec l'ensemble du réseau pour réduire la pression sur nos services d'urgence tout en augmentant leur capacité d'accueil. Par ailleurs, notre nouvel outil d'information permettra de mieux cerner les alternatives disponibles et d'offrir à la population un portrait encore plus juste de l'état, en temps réel, de notre réseau de santé et de services sociaux », a conclu Christian Dubé.

commentairesCommentaires

1

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • JL
    James Laird
    temps Il y a 1 an
    Comment est-ce censé aider de quelque manière que ce soit? Désormais, les gens peuvent vérifier avant de se rendre à l'urgence combien de temps ils devront attendre pour voir quelqu'un. L'idée est-elle que lorsqu'une personne voit qu'elle aura 5 ou 6 heures d'attente, elle oubliera tout simplement d'y aller ? Je suppose que c'est une façon de réduire le nombre de personnes en urgence bien que cela n'aide en rien.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le livre jeunesse «Jeanne et La bande des 7» est maintenant lancé

L'organisme Santé mentale Québec – Chaudière-Appalaches ajoute une corde à son arc avec le lancement du livre Jeanne et La bande des 7! , qui s'est effectué le 24 février au Centre Caztel de Sainte-Marie, en présence d’une centaine de personnes. Il s'agit d'un livre jeunesse qui s’adresse à tous les enfants entre 3 et 12 ans.  L’objectif de ce ...

Un échographe obstétrique qui fait la différence

En 2023, la Fondation Santé Beauce-Etchemin a fait l’acquisition d’un échographe obstétrique pour le département de radiologie de l’Hôpital de Saint-Georges. Cet appareil, plus qu’utile, permet à l’équipe obstétrique de procéder à des échographies de clarté nucale du 1er trimestre, un examen servant au dépistage des principales trisomies et des ...

durée Hier 15h00

Les employés du service des loisirs en grève illimitée dès le 2 mars

La Ville de Saint-Georges a informé la population, ce mercredi 28 février, que les employés du service des loisirs et de la culture seront en grève illimitée dès le samedi 2 mars.  En ce sens, plusieurs activités seront annulées et des modifications d'ouvertures sont à prévoir pour le centre sportif Lacroix-Dutil et le Centre culturel ...