Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Étude de l'Institut de la statistique

Les pères du Québec confiants dans leur rôle de parent

durée 14h00
16 juin 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Salle des nouvelles

L'Institut de la statistique du Québec a diffusé cette semaine une publication intitulée Pratiques et attitudes parentales, relations, santé et bien-être des mères et des pères, réalisée à partir de l'étude longitudinale Grandir au Québec.

Cette étude permettra de suivre jusqu'à l'âge adulte plus de 4 000 enfants nés en 2020-2021. Son objectif est de mieux connaître ce qui peut influencer le développement et le bien-être des enfants du Québec et de mettre en relation les événements qu'ils auront vécus à différents moments de leur vie.

Grâce aux premières données recueillies, alors que les bébés avaient cinq mois, on constate que les pères d'une majorité de bébés (82 %) se disent très engagés dans leur relation avec leur enfant et s'impliquent activement dans leur rôle, tant pour les soins physiques que pour le soutien émotionnel ou les jeux avec l'enfant. Ils ont aussi confiance en leur capacité de bien assumer leur rôle de parent (74 %).

Un temps d'écran plutôt élevé chez certains parents
Les habitudes d'utilisation des écrans varient beaucoup d'un parent à l'autre. L'enquête révèle toutefois que les mères d'un bébé sur cinq estiment passer en moyenne cinq heures ou plus par jour à utiliser ou à regarder des écrans la semaine (21 %) et la fin de semaine (21 %) en dehors du travail. Chez les pères des bébés, ces proportions sont estimées à 12 % en semaine et à 24 % la fin de semaine.

Un niveau élevé de symptômes dépressifs chez bon nombre de parents
Durant la semaine ayant précédé l'enquête, les mères d'environ 29 % des bébés et les pères d'environ 14 % des bébés présentaient des symptômes d'un niveau de sévérité indiquant une probable dépression clinique.

Notons que les données ont été recueillies durant la pandémie de COVID-19, un événement qui a affecté la santé mentale générale de la population. De plus, une proportion non négligeable de bébés avaient une mère (33 %) ou un père (26 %) dont le rythme de vie était considéré comme très exigeant (ils avaient, par exemple, fréquemment l'impression de courir toute la journée, d'être épuisés à la fin de la journée ou de manquer de temps pour eux-mêmes ou pour leurs enfants).

Par ailleurs, comparativement aux bébés nés en 1997-1998, ceux nés en 2020-2021 sont moins susceptibles d'avoir un père plus coercitif dans ses interactions avec l'enfant (p. ex. : qui parle fort ou qui crie lorsque son bébé est particulièrement difficile) (20 % c. 12 %).

Les bébés nés en 2020-2021 sont toutefois plus susceptibles que ceux nés en 1997-1998 d'avoir une mère plus surprotectrice (18 % c. 30 %).

Au sujet de l'étude
L'étude Grandir au Québec a été mise en place pour répondre aux besoins de connaissances concernant le développement des enfants nés au Québec. Cette 2e édition de l'Étude longitudinale du développement des enfants du Québec est réalisée par l'Institut de la statistique du Québec avec la collaboration de différents partenaires, et est financée par la Fondation Lucie et André Chagnon, le ministère de la Famille, le ministère de la Santé et des Services sociaux, le ministère de l'Éducation, le ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale, le Conseil de gestion de l'assurance parentale et l'Institut de la statistique du Québec.

La première collecte de données a eu lieu au moment où la majorité des enfants étaient âgés d'environ 5 mois, de mai 2021 à mars 2022. Ces enfants feront l'objet d'un suivi annuel jusqu'à l'âge de 7 ans, c'est-à-dire jusqu'à ce qu'ils soient en deuxième année du primaire. Par la suite, les collectes devraient avoir lieu tous les deux ans, ainsi qu'à certains moments clés.

Source: Institut de la statistique du Québec

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Une panne électrique à prévoir au Carrefour Saint-Georges

Une panne électrique est prévue ce mercredi 17 juillet de 10 h à 15 h au Carrefour Saint-Georges. Pendant cette période, certaines boutiques ne seront pas accessibles, notamment:  • La Vie en Rose ; • Familiprix ; • Bentley ; • Dans un Jardin ; • Bijouterie Mozart ; • Silhouette ; • Marie-Claire ; • Claire France ; • Stitches ; • Club C ...

14 juillet 2024

Connaissez-vous les services du 811?

Le service de consultation téléphonique au 811 est gratuit, confidentiel et présente trois options: Info-Santé pour des conseils en santé, Info-Social pour des conseils psychosociaux et le guichet d’accès à la première ligne.  Ces services sont accessibles 24 heures par jour, 365 jours par année, et ce, pour tous. Notons qu’une personne résidant ...

14 juillet 2024

La Cour fédérale du Canada déterminera si l'IA peut bénéficier du droit d'auteur

La Cour fédérale du Canada est invitée à déclarer que seuls les êtres humains — et non les intelligences artificielles (IA) — peuvent être considérés comme des auteurs au sens de la loi canadienne sur le droit d'auteur. Il s'agit de la première affaire judiciaire du genre au pays visant à déterminer comment la loi sur le droit d'auteur traite les ...