Nous joindre
X
Rechercher
Publicité
Présenté par

Avec l'équipe Ace athletics SWAT

Championnat du monde de Cheerleading: une expérience enrichissante pour Talina Roy

durée 08h00
15 mai 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Léa Arnaud
email
Par Léa Arnaud, Journaliste de l’Initiative de journalisme local

La Georgienne Talina Roy et son équipe Ace athletics SWAT ont remporté la deuxième place, sur 27 équipes, lors du Championnat du monde de cheerleading en Floride le mois dernier.

Il s’agissait de la première expérience pour Talina à cette compétition, mais de la troisième pour l’équipe. En effet, les filles se sont classées en cinquième position en 2021-2022, puis en première position en 2022-2023. Elles concouraient dans la catégorie International open all girl - Level 5.

Cette année, cette équipe de Québec a également terminé en première place au pays face à 12 autres équipes canadiennes. Une victoire qui s’est jouée le samedi 27 avril pour les demi-finales. « Lors de cette représentation, nous devions nous classer dans le Top 3 de notre pays pour atteindre les finales. Nous avons réussi puisque nous avons atteint la première place de notre pays, donc nous avons remporté la médaille d’or lors des Canadians trials », a expliqué la Beauceronne à EnBeauce.com. 

Notons que Kiana Gagné, la cousine de Talina, est une autre Beauceronne membre de cette équipe.

Vaincre l'anxiété pour remporter la victoire

Pour sa part, cela fait quatre ans que Talina Roy a commencé le cheerleading. Elle a d’abord été membre des Patriotes de la polyvalente Bélanger en 2020, puis elle a passé deux ans au sein du Club de cheerleading de Trois-Rivières TRcheer. Elle a donc terminé sa première année avec Ace athletics SWAT avec cette toute première expérience au Championnat du monde.

« Le Championnat du monde de cheerleading est une compétition que nous attendons avec impatience chaque année. Le niveau de stress en est à son maximum puisque, même si nous avons eu de belles performances tout au long de l’année, ce sont les performances sur le tapis des worlds qui seront pris en compte », a-t-elle souligné. 

Cette expérience, bien qu’enrichissante, a donc été stressante pour Talina qui ne savait pas trop à quoi s’attendre. Habituellement, c’est un sentiment qu’elle gère plutôt bien selon elle, mais ce jour-là, c’était différent. Plusieurs éléments de leur chorégraphie, qui fonctionnaient très bien d’habitude, ne fonctionnaient plus. Les entraîneurs ont donc pris la décision de leur mettre des éléments semblables, mais d’une moins grande difficulté, et ce, juste avant d’embarquer sur le tapis de compétition. 

« Durant notre performance, nous avons eu un accroc et nous n’avons pas été en mesure de faire un de nos éléments, mais les juges n’ont rien vu. Évidemment en débarquant du tapis la déception était présente pour ma part puisque je sentais que je n’avais  pas été à la hauteur des attentes de mon équipe. Tout ce que je désirais était que l’on se classe dans le Top 3 de notre pays pour avoir la chance de performer une deuxième fois et de prouver à mon équipe que je suis capable de le faire. » 

Quel soulagement pour l’athlète d’apprendre le soir même que son équipe passait en finale et qu’en plus elle était première au Canada. « Puis quand ils ont annoncé que nous étions premières, un sentiment de fierté et de bonheur m’a envahie. Je me suis alors promis que j’allais faire mieux la deuxième journée. »

Les problèmes rencontrés au début étaient des histoires du passé lors des finales, puisque toute la chorégraphie se déroulait sans accroc. « Lors de l’échauffement, le stress était présent, mais cette fois-ci c’était un bon stress. Lorsque nous avons embarqué sur le tapis de compétition, j’ai réussi à faire une routine parfaite et j’étais vraiment fière de mon parcours personnel et peu importe le résultat au final, j’étais fière de ce que j’avais accompli. La deuxième place était seulement un bonus », a conclu la Georgienne. 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Alexandre Tardif remporte sa première victoire en série américaine

C’est en sol beauceron qu’Alexandre Tardif, de Notre-Dame-des-Pins, a remporté sa première victoire en carrière de l'American Canadian Tour, dans le cadre de la course Claude Leclerc 150, présentée samedi à l’Autodrome Chaudière de Vallée-Jonction. Tardif prenait le départ de la course de 150 tours de la deuxième position, avec comme compagnon ...

Une première course réussie pour le club Rotary de Saint-Georges

Le Rotary de Saint-Georges, organisait, ce samedi 18 mai, sa première édition de « Je cours Rotary », une course pour toute la famille.  Au total, ce sont plus de 240 coureurs qui ont pris place sur la ligne de départ pour les différentes courses de la journée.  « Nous avons eu un très bel événement avec une température quand même assez ...

Autodrome Chaudière : Maude Sylvain décroche la première place

Malgré l’incertitude de la météo, les dirigeants ont obtenu le soutien des pilotes pour patienter et tenter de faire le programme, coûte que coûte, ce samedi 18 mai, à l'Autodrome Chaudière.  Ce fût un pari gagnant puisque la température à tourner en faveur de la piste de Vallée-Jonction au grand plaisir des équipes, des pilotes, des employés et ...