Publicité
5 mars 2020 - 15:00 | Mis à jour : 6 mars 2020 - 16:18

Les organisateurs veulent passer le flambeau

Défi Beauceron: fin de course en 2020?

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

En début d'année, les quatre organisateurs du Défi Beauceron ont avisé l'administration municipale de Saint-Prosper que la course du 20 juin prochain sera la dernière en ce qui les concerne car ils estiment « avoir donné » depuis sa création voilà 10 ans.

C'est ce qu'a fait savoir Bruno Vaillancourt, un des responsables et fondateurs de l'événement, au cours d'un entretien téléphonique avec EnBeauce.com.

« On est un peu au bout du rouleau. On a décidé d'un commun accord que c'était notre dernière année. On a avisé la municipalité que nous allions mettre fin à notre implication. Ils nous ont demandé de publiciser cette information pour essayer de trouver de la relève », a indiqué M. Vaillancourt qui assure bénévolement la préparation de cet événement d'envergure avec ses collèges Pierre Nolet, Francis Poulin et Michel Bernier.

Le Défi Beauceron est événement sportif et amical qui se déroule pendant une journée dans les rues de la municipalité de Saint-Prosper. Des épreuves de course (2-5-10 et 21 km) et de marche (5 km) sont au programme de cette activité familiale qui, l'an dernier, a attiré environ 1400 personnes dont plus de 400 jeunes. Le record de participation remonte à 2015 avec 2300 coureurs et marcheurs.

La journée même de la course, plus de 150 bénévoles assurent son bon fonctionnement, ce qui demande beaucoup d'heures de recrutement pour dénicher tout ce monde, de dire Bruno Vaillancourt dont le comité doit plancher de septembre jusqu'au moment du défi pour assurer que tout baigne dans l'huile.

Il avoue que la barre a toujours été fixée très haute pour assurer que cette compétition amicale en soit une de qualité et attirante, un pari toujours bien relevé si on regarde le succès de toutes les éditions.

« Nous ne voulons justement pas nous mettre à couper les coins ronds parce que nous n'avons plus l'énergie et les ressources pour soutenir correctement notre compétition », fait-il  remarquer tout en signalant que ses complices et lui ont déjà lancé leur appel pour dénicher cette relève mais qu'il n'a toujours pas trouvé réponse.

Il assure que la décision des organisateurs n'a rien avec avec les finances de la course qui se portent très bien. « Le Défi Beauceron a toujours fait ses frais. Si jamais l'aventure prend fin, on va être en mesure de redonner nos sous à des organismes de la communauté », de conclure M. Vaillancourt.

Soutien de la municipalité
Le directeur général et secrétaire-trésorier de la municipalité de Saint-Prosper, Dany Desjardins, a confirmé qu'il était bien au courant de la décision des responsables de vouloir passer le flambeau à des nouveaux organisateurs.

Il a indiqué que son administration allait poursuivre le soutien financier et technique à l'événement mais que la municipalité ne pouvait prendre directement sous son aile la préparation du Défi Beauceron en tant que tel. « C'est la même chose que l'Expo ou Nashville en Beauce. Nous appuyons mais nous n'organisons pas », de dire M. Desjardins qui souhaite que des personnes se manifestent pour prendre le relai car le rassemblement assure des retombées importantes pour la localité.

Les personnes intéressées peuvent communiquer avec Bruno Vaillancourt par courriel ([email protected]), ou encore l'un des trois autres responsables du Défi Beauceron. On peut également visiter la page Facebook de la compétition.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des athlètes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière sportive hors du commun ? Vous faites partie d'une équipe sportive qui a particulièrement bien performé dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.