Publicité

13 août 2020 - 10:30

Division territoriale

Hockey mineur Adstock demande l'intervention de Hockey Québec

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le conseil municipal d'Adstock appuie la démarche de l’association du hockey mineur local qui demande à Hockey Québec de revoir la division territoriale de la municipalité afin de faire respecter le droit des joueurs et des joueuses de pouvoir évoluer chez eux., a-t-on fait savoir par communiqué de presse.

Le comité Hockey mineur Adstock regroupe les parents impliqués dans le hockey et œuvre à différents niveaux depuis plusieurs années avec la municipalité pour ramener du hockey dans l’aréna d’Adstock. Après maintes démarches qui se soldent par des refus répétés auprès de l’Association de hockey mineur Haute-Beauce, la communauté demande l’intervention de Hockey Québec. 

Rappelons que le conseil municipal a autorisé la reconstruction de l’aréna en 2010 ainsi qu’un agrandissement des vestiaires et un aménagement d’une mezzanine en 2017.

Une association de hockey mineur a été fondée pour justement soutenir les jeunes joueurs et joueuses ainsi que leurs familles qui désirent fouler à nouveau la glace du Complexe sportif Mariette et Joseph Faucher. 

En raison de la division de son territoire en deux, Adstock fournit plus d’une quarantaine de joueurs dans le hockey mineur. Toutefois, ni l’association de hockey mineur Appalaches, ni l’association de hockey Haute-Beauce utilisent l’aréna du secteur Saint-Méthode.

De nombreux pourparlers et des démarches ont été entrepris auprès de l’Association de hockey mineur Haute-Beauce afin de considérer la demande d’utilisation de glaces selon un prorata des inscriptions, mais les dirigeants font la sourde oreille, soutient-on dans un communiqué de presse alors que plusieurs alternatives auraient été proposées, se soldant toujours par des refus systématiques.

Pour le président de Hockey mineur Adstock, David Blanchette. « Le refus de Haute-Beauce ne fait aucun sens. Du côté des Appalaches, l’association serait prête à discuter avec nous et de reconnaitre nos installations s’ils obtiennent l’autorisation de Hockey Québec. Le choix logique pour les parents serait de pouvoir voir leur jeune évoluer dans leur milieu. Nous offrons des heures pour les pratiques ou les matchs fort intéressants. Nous voulons nous investir et nous impliquer dans une association qui nous respecte. » 

Pour le maire de la Municipalité d’Adstock, Pascal Binet « le fait que le territoire de la Municipalité est divisé en deux, entre deux régions, va un peu à l’encontre de la cohésion régionale. Les jeunes se côtoient dans les mêmes écoles la semaine, mais jouent contre les fins de semaine. Les parents travaillent à Thetford, mais doivent se déplacer à Saint- Gédéon pour les pratiques. Au diable la conciliation travail/famille. Ce que nous demandons n’est pas déraisonnable. » 

Pour ces raisons, le conseil municipal appuie la démarche de l’association hockey mineur et demande à Hockey Québec de revoir la division territoriale de la Municipalité et de faire respecter le droit des joueurs et joueuses à pouvoir évoluer chez eux.

Au moment de diffuser cette nouvelle, aucun représentant de l'Association de hockey mineur Haute-Beauce n'avait retourné l'appel d'EnBeauce.com.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des athlètes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière sportive hors du commun ? Vous faites partie d'une équipe sportive qui a particulièrement bien performé dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.